Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Autres      (1710 témoignages)

Préc.

Suiv.

Autorité parentale conjointe : où sont ses limites ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 157 lectures | ratingStar_260130_1ratingStar_260130_2ratingStar_260130_3ratingStar_260130_4
Je n'ai jamais empêché mes parents, ni ma famille de voir mes enfants. Mes enfants n'ont rien à voir dans les différends que moi et mes parents avons. Je l'ai toujours dit à mes enfants que moi et leurs grands parents n'étions pas d'accord sur beaucoup de points mais que jamais je ne les empêcherai de voir leurs grands parents. C'est juste que j'aurais préféré que mes parents me le demandent plutôt que faire des choses derrière mon dos, car ils remettent ainsi de l'huile sur le feu, ce qui n'arrange pas la situation déjà très conflictuelle. Il faut avouer qu'ils "oublient" que c'est moi la mère et pas à eux de prendre des décisions. Voilà des années qu'ils s'autorisent des actions, des remarques, leurs choix qu'ils veulent m'imposer, et après une theéapie j'ai appris à m'iposer auprès d'eux, même s'ils résistent fortement. Niveau santé, c'est pas la grande forme. Ma psy familiale est venue dans la semaine pour qu'avec Monsieur on discute un peu et lui faire comprendre aussi qu'il devait me laisser exister, et qu'il fallait stopper ce climat de tension afin que je n'accouche pas maintenant, car elle a constaté de nombreuses contractions. Elle nous a dit que pour le moment il allait stopper nos conflits familiaux, attendre que le bébé soit là pour les résoudre car la priorité c'est le bébé, et qu'il faut tout faire pour arriver au bout de la grossesse. J'ai du passer une nouvelle fois sur des choses qu'il a faite (violence avec mon chien qu'il envoie bouler ou qu'il attrape par la peau du dos, j'en ai pleuré, je lui ai déjà demandé d'arrêter de faire ça, puis il dispute mes gamins pour rester poli comme du poisson pourri, les pauvres gamins commencent à reconnaitre la même stuation qu'avec mon ex). Les conseils de la psy ont été appliqués 3 jours puis il les a oublié. J'avoue que quand je l'ai vu monté 4 à 4 les escaliers pour disputer mon fils qui venait de claquer une porte et voulait s'habiller dans son coin et que Mrl est quand même rentré (mon fils est un pré ado donc pudique, il se cache pour s'habiller, ne veut pas qu'on le voit dévêtu, même avec moi, ce qui est normal à son âge) sans compter le plus jeune qui pleurait parce qu'il s'est fait disputer, j'ai ralé en lui signifiant mon mécontentement et lui ai demandé s'il (Mr) était content du résultat. Bien sur Mr n'a pas apprécié il aurait fallu que je me taise, que je le laisse engueuler tout le monde pour une plaque claquée. Puis il leur a dit "on y va les traumatisés". Je poursuis mes recherches de logement, je sais qu'il doit partir le mois prochain en déplacement, j'aimerai en profiter pour vider la maison de mes affaires et partir, j'avoue que je fuierai sans le prévenir (oui je sais ça ne fait pas très responsable).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


260130
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je ne parle plus a mon pere - relations parents-enfants

image

Bonjour, ceci est mon premier poste et j'ai besoin d'aide, d'en parler… j'ai 22 ans et depuis maintenant quelques années je ne parle plus du tout a mon père et au reste de sa famille depuis peu. Mes parents sont divorcés et j'ai vécu mon...Lire la suite

Copain de ma mere me menace de me frapper - beaux-parents

image

Bonjour, Je m'appelle Taslime je viens d'avoir 14 ans, cela fait presque un an que ma mère a rencontré son copain dont elle follement amoureuse et cela fait plusieurs mois qu'il vit chez nous. Depuis qu'il est là tout à changé. Moi et mon frère...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Cyber-intimidation d'une jeune fille
Voir tous les  autres témoignages