Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Autres      (1710 témoignages)

Préc.

Suiv.

Et pas seulement dans la situation de cuzco.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 28/07/10 | Mis en ligne le 25/07/12
Mail  
| 277 lectures | ratingStar_280507_1ratingStar_280507_2ratingStar_280507_3ratingStar_280507_4
Coucou Valentine et Cuzco, J'ai beaucoup aimé ton intervention Valentine, elle me semble si… juste… et pas seulement dans la situation de Cuzco. Je pense Cuzco que c'est difficile en tant que mères de comprendre cela, quand il y a trop d'attachement, trop de fusion, et… manque de recul, il est très difficile de passer au dela de l'apparence (borderline, addictions drogue, internet, alcool etc etc, isolement social, en gros les problèmes de nos enfants, de nos ados). Il y a une sorte d'embourbement familial ou chacun joue et rejoue son role en quelques sortes avec une difficulté majeure pour beaucoup de mères de pouvoir même imaginer son enfant aller tout simplement bien, être sorti du cocon, trouver sa voie, et cela passe toujours, je crois, par des chemins autres que les notres. Par un endroit que l'on méconnait, sur lequel on aura aucun "pouvoir"aucun controle, a travers d'autres gens, le père, la famille, la société, les collègues, les amis, un groupe. Valentine a raison, il s'agit de couper le cordon. On y est entrainée au fil des jours, des mois, des années… on y est tous entrainés dans cet embourbement familial. On ne voit plus ce qui est, on voit le masque, ce qui se "montre",ce qui cherche, ce qui se noue et on le nourrit sans même plus nous en rendre compte et je crois que c'est ce qui est si dur pour nos ados et pour nous mêmes aussi. Il s'agit de se recentrer sur soi, de lacher la bride, de faire confiance, de ne plus s'attacher aux problèmes de l'autre, de ne plus s'en "délecter"si j'ose dire. Il y a une part de soi qui ne connait que cela, et qui ne vit que de cela… qui projette cela avec force, et qui se "satisfait" de cela, même si c'est vécu dans la souffrance. C'est très subtil parfois, et parfois c'est très clair pour l'entourage mais cela semble très subtil pour nous et parfois même on ne s'en rend pas compte, quelque chose reste inconscient, il s'agit de laisser la conscience agir alors, accepter de voir ce qui se trame en soi et pas dans son adolescent, afin de lui rendre son autonomie et sa santé aussi. Ce n'est pas une part facile a voir en soi… souvent il nous faut de l'aide pour la conscientiser… et pour la dénouer et pour voir quelque chose se révéler, se libérer et retrouver une énergie depuis longtemps oubliée. C'est un travail délicat a faire en soi… on marche un peu sur des oeufs au départ, mais on prend aussi ainsi ses responsabilités, on cesse de craindre pour l'autre, car on cesse de projeter sur l'autre, on le libère aussi…petit a petit tout le monde en bénéficie. Soi même en premier lieu, mais l'autre aussi par rayonnement. J'espère vraiment ne pas te blesser en disant cela, ne pas te faire culpabiliser non plus, car la culpabilité n'a pas lieu d'être, c'est un chemin de vie, de prises de conscience qui se succèdent, il y a au centre de la solidarité les uns pour les autres au niveau familial, cela passe par des souffrances, mais quand on les règle alors l'amour peut se dire encore plus fort, un amour sain, libre, mature, sans attachement fusionnel. Ou chacun a retrouvé son individualité, son droit a être, a exister, a se sentir exister en tant qu'être unique, mais en santé. L'amour maternel a deux penchants… Je crois qu'en se soignant soi même, on soigne ses ados aussi, on cesse de projeter sur eux sa propre misère intérieure, qui cache pourtant paradoxalement tant de richesses refoulées. Quand on a traversé cela, alors chacun peut Etre et être reconnu pour ce qu'il est véritablement. Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280507
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je ne parle plus a mon pere - relations parents-enfants

image

Bonjour, ceci est mon premier poste et j'ai besoin d'aide, d'en parler… j'ai 22 ans et depuis maintenant quelques années je ne parle plus du tout a mon père et au reste de sa famille depuis peu. Mes parents sont divorcés et j'ai vécu mon...Lire la suite

Copain de ma mere me menace de me frapper - beaux-parents

image

Bonjour, Je m'appelle Taslime je viens d'avoir 14 ans, cela fait presque un an que ma mère a rencontré son copain dont elle follement amoureuse et cela fait plusieurs mois qu'il vit chez nous. Depuis qu'il est là tout à changé. Moi et mon frère...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Cyber-intimidation d'une jeune fille
Voir tous les  autres témoignages