Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Autres      (1710 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une mère impuissante, c'est ce que je suis ?

Témoignage d'internaute trouvé sur elle
Mail  
| 413 lectures | ratingStar_136273_1ratingStar_136273_2ratingStar_136273_3ratingStar_136273_4

Que dire quand on sait les ravages que cela peut faire et que nous mêmes n'ayons jamais eu d'autre choix que d'attendre que le temps fasse son oeuvre. Que dire à son bébé d'amour (encore une rupture diplomatique à venir) que nous avons toujours voulu préserver (surtout l'aînée) des souffrances, croix, ruptures et d'arriver à l'âge adulte ? Quand on la voit souffrir pour quelqu'un qui n'en vaut pas la peine ? Je n'ai pas trouvé de solutions, si ce n'est dans mon expérience (flûte désormais lointaine) , à l'écouter en 1er, à lui raconter mes propres expériences, à la rassurer en lui disant que demain sera meilleur quhui. Mais ce que ça fait mal de la voir pleurer sans être capable de sécher ses larmes, autrement qu'avec un kleenex. Pourquoi n'avons nous pas le pouvoir de Notre Sorcière Bien Aimée à faire mieux que ça ? Une petite recette pour ce qu'elle vaut ! Lui proposer une douche fraîche, de se laver la tête à l'eau froide (habitude perso qui me réussi bien quand j'ai la tête pleine) , crème parfumée ? Bref prendre soin de soi, écouter des mélodies sous son Ipod, supporter avec philosophie les éternels babillements de la cadette (qui elle est toujours en forme et en quête de choses à dire) ?La laisser vivre sa souffrance parce qu'elle lui appartient et donc accepter d'être impuissante ! Pouah ! Ce que c'est dur pour nous les mères ! Quelle maman pourrait accepter de voir son bébé (2nde rupture diplomatique de la soirée) avoir mal ? Nous qui avons été là pour ses fièvres, douleurs dentaires,1ers pas, 1eres difficultés (si faciles à gérer lors de l'âge tendre) , 1ères rentrées scolaires etc ?

Accepter d'être impuissante, ne pouvoir être qu ? Assise là avec elle qu'à lui tendre des mouchoirs ? Dur, mais c'est notre rôle et accepter de ne pouvoir faire plus est aussi la (les) respecter ? On les aime tant, et malgré tout ce que l'on pourrait faire pour elle (s) , nous ne pouvons vivre leur vie à leur place, ni prendre des décisions à leur place.

Qu'elles sachent que nous sommes là, pour partager leur joie ou pour les ramasser en miettes, les écouter et les consoler tant bien que mal par leur plat préféré ou DVD qu'elle (s) adore (nt) , dormir avec elle (s) , ou respecter leur besoin de silence et de retrait dans leur intimité.
  Lire la suite de la discussion sur elle.fr


136273
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je ne parle plus a mon pere - relations parents-enfants

image

Bonjour, ceci est mon premier poste et j'ai besoin d'aide, d'en parler… j'ai 22 ans et depuis maintenant quelques années je ne parle plus du tout a mon père et au reste de sa famille depuis peu. Mes parents sont divorcés et j'ai vécu mon...Lire la suite

Copain de ma mere me menace de me frapper - beaux-parents

image

Bonjour, Je m'appelle Taslime je viens d'avoir 14 ans, cela fait presque un an que ma mère a rencontré son copain dont elle follement amoureuse et cela fait plusieurs mois qu'il vit chez nous. Depuis qu'il est là tout à changé. Moi et mon frère...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Cyber-intimidation d'une jeune fille
Voir tous les  autres témoignages