Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Difficultés scolaires      (210 témoignages)

Préc.

Suiv.

Des problèmes de santé dans mon enfance

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 697 lectures | ratingStar_126070_1ratingStar_126070_2ratingStar_126070_3ratingStar_126070_4

Je ne cherche pas à faire pleurer mimine mais si j'avais juste un passage à vide depuis 6 mois, ce serait certainement très dure mais je n'en voudrais pas autant à la vie comme ça !!

Dès ma naissance, j'ai failli crever à cause d'un virus et mes parents ont du signé une décharge pour me sauver ma vie car je perdais du poids dangereusement…

G eu beaucoup de problèmes de santé ds mon enfance qui m'empêchaient d'être une petite fille normale et je souffrais de l'absence de mes parents occupés à me fournir un confort social et financier…

G vu mon premier psy à 11 ans car je faisais toujours pipi au lit et que j'étais très refermée sur moi-même… déjà j'apprenais à mentir à mes copines pour qu'elle ne vienne pas ds ma chbre ou q je ne dorme pas chez elles etc… ss parler en colo où g fait des mensonges plus gros q moi car j'avais honte de tout ça.

En dehors de mes propres problèmes de santé et de mon mal être assez important (je ne me posais pas de questions à l'époque mais je ne pense pas q j'aimais la vie et avait envie de vivre : gt là un pt c tout) , ma mère a eu un cancer du sein quand j'avais 14 a comme je l'ai déjà dit sur le forum et g pris la responsabilité de ma famille…

J'ai une fois de plus due mentir à mes copines pour qu'elles ne viennent pas à la maison et pi gt tellement space q je n'en ai plus eu du tout ou presque : ct plus facile à gérer…

En plus de ça, g totalement foiré mon adolescence car je ne pvs être une ado de 14 ans comme les autres…

Bref je craque à 16, TS, prise de tête, scéances de psy qui ne mènent à rien etc…

Moi qui détestait le lycée, j'y suis restée 6 ans au lieu de six : j'ai perdu une année à cause de la TS, l'année d'après je me suis battue, g repris du poil de la bête, commencé à dire non à ma mère, à regarder les garçons qui me regardaient en retour etc…

Année de première idem normal ou presque.

Terminal : un an de mononucléose quand ça dure normalement 6 semaines… les docs pour expliquer le truc m'ont accusés de tout et n'importe quoi, ils ont remis la dépression sur le tapis alors q ça n'avait rien avoir…

Bref, nvelles visites chez psy incomptétent, c une question d'habitude…

L'année d'après, en refaisant une terminale, gt tellement affaiblie de tout ça q j'ai foiré mon bac alors q gt l'une des meilleures élèves de la classe…

J'avais perdu ts mes amis pdt la mono, gt seule, je ne parlais à personne super vie à essayer une nvelle fois de me reconstruire.

Bref g du faire une troisième terminale ds un nv lycée où j'espérais repartir sur de nvelles bases : finalement ça a été une année infecte, toujours très seule mais g eu mon bac.

À partir de là g déménagé de chez mes parents (un grd souffle d'air) , g fait des études en alternance pour voir de nvelles choses et sentir le côté pratique du truc pour une fois.

En dehors du fait q gt finalement très dépressive cachée et q je n'avais presque pas d'amis, ça m'a permis de construire quand même des choses…

Le plus était le harcèlement moral de ma chef au boulot qui ne pvt pas m'encaisser mais ça c une autre histoire même si ça me hante encore beaucoup d'années après…

G enfin eu mes premiers ptts copains : que des histoires glauques vu q je ne voulais pas ressentir quelque ch mais bon un début.

Et puis un ptt bout de gars que je considère comme frère qui a frapper à ma porte et m'a pouvert au monde.

La deuxième année d'iut, g commencé à me faire une bade d'amis, à accepter de me confier, de vivre un peu finalement… je vivais ds la destruction mais ct déjà mieux qu'avt…

Une nvelle fois pour résumer, g continué après le dut à faire des études pour avoir une meilleure vie en sortant car je ne me sentains pas à ma place des les perspectives de carrière du bac+2… je savais q ces 3 années supplémentaires allaient être dur à vivre mais je pensais q le jeu en valais la chandelle !

En première année, je me suis totalement investie ds une assoce, j'y ai sacrifié beaucoup de choses pour finalement me faire virer de mon projet comme une mal propre l'année d'après par une nana qui était là grâce à moi : ça fait toujours plaisir…

Je ne m'en suis pas non plus vraiment remise mais bref, ça fait partie des aléas normaux de la vie pour moi.

Quand g décidé d'aimer la vie, ça a été très dur mais petit à petit j'y suis arrivée car je savais q je me devais de me laisser une chance…

Pourquoi finalement n'aurais je pas le droit de vivre moi aussi et d'éprouver des joies ?

Alors g arrêté de me gâcher la vie et sur le coup avec des hauts et des bas, g commencé à mieux vivre, à sortir, à faire la fête avec des potes, à voyager, à flirter…

G connu une histoire très difficile dont je me suis remise d'ailleurs toujours en allant ds cette perspective q le succès, enfin ma vie tout simplement, était au bout du chemin.

C là q g rencontré mon chéri.

Au début je ne voulais croire à tant de joie simple mais finalement je me suis dit q je m'étais battu pour ça et q je le méritais comme tout le monde. Fallait juste q je me laisse vivre et on verrait bien ce q ça donnerait.

Et ça a donné du bon : quand g du partir à l'étranger 6 mois gt désemparé mais nous avons surmonté ça ensemble avec brio.

En rentrant nous avons pris un appart ensemble et à la fin de mes études je me suis mise à chercher un job : tout ce pourquoi je me suis battu depuis des années allaient arriver : une ptite vie normale pas géniale peut être mais pas atroce, la mienne quoi avec ses joies et ses peines.

G trouvé un job en 2 mois, un reccord ds mon filon et là gt contente bien qu'effrayée.

Nous parlions projets ensemble, nous allions pvr les réaliser… notre destin était devant nous.

Rien n'était parfait bien sûr mais j'avais la vie dvt moi.

Et voilà… patatrac, 2 jrs après avoir commencé mon job, je me casse trois côtes… enfin on saura qu'un mois plus tard q ct 3… sur le moment je souffrais juste le martyr !

Je n'aurais même pas pu goûté à la vie q j'essaye peniblement de me construire depuis lgtps.

Pourtant je ne dde pas la lune…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


126070
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ceux qu'il faut savoir sur emmanuelle!!!!!!!!!!!!!!!!!!

image

Mais ce qui est sur c'est de je chercher reconfort au debut ici et que je vt car y a des reponses donc je reponds aussi mais je me lasse de voir que ça continue et que je perds mon temps en bavardage et comme vous dites critiques car je ne veux plus...Lire la suite

Je ne veux pas du voile

image

J'ai connu ce forum par hasard et je me suis décider à vous écrire. J'ai lu tous ces posts sur le voile depuis des semaines, et je voulais vous apporter mon témoignage. Je suis lycéenne en terminale S, je vais avoir 20 ans, et je viens d'une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages