Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Difficultés scolaires      (210 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis très réservée, trop réservée

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 6465 lectures | ratingStar_65419_1ratingStar_65419_2ratingStar_65419_3ratingStar_65419_4

Je suis une jeune fille âgée de 19 ans.

Depuis ma plus tendre enfance, je suis réservée.

Pour mieux comprendre qui je suis, je vais vous expliquer ma situation :

Lorsque j'étais en maternelle, je ne parlais jamais. On m'a même envoyée au psychologue qui venait nous voir. Il a conclut que bébé, j'avais dû être "traumatisée" par un homme et que j'avais peur des hommes. C'est possible, puisqu'avant d'aller à la crèche, ma mère me confiait à des voisins.

Mes parents m'ont également menée voir le Pr. Rufo à l'époque où il était encore ici à Marseille, que vous connaissez sûrement (directeur de la maison de Solene à Paris) , pédopsychiatre Marseillais. Il avait dit qu'il ne pouvait rien pour moi, consulter un psychologue serait suffisant.

A 7- 8 ans déjà, j'allais voir une psy qui me faisait parler, me poser des questions, me faisait jouer à la poupée durant les séances. Jm'en souviens encore un peu.

Puis, en primaire, bah… j'étais assez isolée. Peu de camarades, j'étais très timide et les autres devaient me voir comme une fille très bizarre, ce que je conçois aujourd'hui.

Au collège, c'était mieux mais pas encore ça. J'étais pas vraiment à l'aise, je voyais encore pas mal de gens qui étaient au primaire avec moi et me rappelaient de mauvais souvenirs.

Au lycée (j'en suis sortie en juin dernier) , ça a été mieux. Fin 2nde, j'ai rencontré mon copain, on a de suite accroché, j'ai eu le coup de foudre pour lui. Bref, j'ai pas eu de difficultés avec lui…

Cette année, je suis en prépa au concours IFSI (vu que j'lai pas eu en juillet dernier) , j'avais vraiment besoin de changer d'environnement : nouvelles connaissances, nouveau lieu ect. Finie la vue de ceux que j'ai cotoyé en primaire. Bref, une vraie bouffée d'oxygène !

Sauf que le même problème revient.

Souvent, je vais vers les gens, leur parle (je suis attirée par les filles souriantes, elles m'inspirent confiance et gentillesse, donc j'me sens plus à l'aise). Mais après avoir dit des banalités, bah j'ai l'impression (voire la certitude) de les ennuyer, ne pas les intéresser. Parce que le problème, c'est que je ne sais plus quoi dire, ne trouve pas de sujets de conversations.

Dans ma classe cette année, on est 35 ans. Et il y a un gros "groupe" qui s'est formé, ils ont de suite accroché et se connaissent plutôt bien, désormais. Y'a quelques semaines, ce "groupe" de ma classe a organisé une soirée restau et bien sûr, j'ai pas été invitée (comme beaucoup d'autres, sauf que j'suis jamais invitée nulle part). Encore ce problème qui revient toujours. J'ai beaucoup de mal à me faire des amis… c'est bien que j'ai un soucis quand même.

En dehors de ça, je garde contact avec 2 filles que j'ai connues en primaire et crèche. Puis il y a ma voisine de toujours, on est très différentes mais on s'adore. Et même avec elle, des fois, j'sais plus quoi lui dire. Et… est avec tout le monde…

Sauf mon chéri. Normal, c'est différent comme relation.

Puis avec les autres (même ceux que je connais depuis longtemps des fois) , excepté mon copain, j'ai du mal à me "lâcher". Je reste réservée, j'arrive pas à me lâcher… alors qu'en général, les autres, oui. Ils sortent des tas de… comme dans le groupe de ma classe actuelle. Mais moi, non, j'y arrive pas. J'écoute mais j'suis transparente. Y'a des fois où j'ai vraiment l'impression d'être invisible pour les gens mais c'est pas qu'une sensation. C'est vrai. Mis à part mon copain, ma voisine, ma famille, j'ai l'impression que si demain je disparassais, personne ne s'en rendrait compte. Et c'est horrible. Aussi, j'ai du mal à me faire entendre. Si par exemple, je veux faire une remarque à quelqu'un en restant calme et sans être trop désagréable, bah… la personne ne m'entendra pas limite. J'arrive pas à me montrer calme et ferme, à vraiment me faire entendre et respecter. Quand les gens parlent, ils prêtent pas vraiment attention à moi (normal, je parle peu puisque j'sais pas quoi dire) , donc si j'étais pas là, ça serait pareil. Et si j'pars, personne ne le remarquera.

C'est une souffrance pour moi. J'pensais que cette année, ça changerait, mais non. Toujours pareil.

Et je commence à désespérer, j'me dis que j'ai un problème, jamais j'arriverai à me faire vraiment des amis là…

J'pense pas que les gens me voient comme une fille bizarre parce que j'ai énormément changé.

Les gens qui me connaissent depuis longtemps et avec qui j'suis à l'aise disent qu'avant j'parlais pas, maintenant, j'suis une pipelette…

Déjà que j'ai peu confiance ne moi, cette situation n'arrange rien.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


65419
b
Moi aussi !
19 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ceux qu'il faut savoir sur emmanuelle!!!!!!!!!!!!!!!!!!

image

Mais ce qui est sur c'est de je chercher reconfort au debut ici et que je vt car y a des reponses donc je reponds aussi mais je me lasse de voir que ça continue et que je perds mon temps en bavardage et comme vous dites critiques car je ne veux plus...Lire la suite

Je ne veux pas du voile

image

J'ai connu ce forum par hasard et je me suis décider à vous écrire. J'ai lu tous ces posts sur le voile depuis des semaines, et je voulais vous apporter mon témoignage. Je suis lycéenne en terminale S, je vais avoir 20 ans, et je viens d'une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages