Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Difficultés scolaires      (210 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes conseils de poids pour les ados

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 669 lectures | ratingStar_53023_1ratingStar_53023_2ratingStar_53023_3ratingStar_53023_4

C'est le moment de vous prendre en main pour prendre les bonnes habitudes Ecoutez une "vieille" de 23 ans qui ne l'a pas fait et qui s'en mord un peu les doigts !

D'abord le poids ne viendra pas contrarier votre vie d'ado si vous savez vous accepter et avoir un regard critique sur vous-mêmes. Et quand je dis critique, je ne dis pas négatif ! Pour les gars, ils sont tous pareils de 12 à 17 ans (quand ça va pas jusqu'à 40 !) , ils se cachent derrière des barrières physiques surtout parce qu'ils ne veulent pas approfondir plus leur approche. Zont peur de nous, c'est tout.

Ne faites pas une fixette sur votre poids par rapport à votre taille. Il faut en effet, comme dit plus bas, prendre en compte l'ossature mais aussi la musculature, le poids des organes vitaux, etc etc. Pour vous donner un exemple : je fais 1m75 et on m'a souvent dit "ton poids idéal doit être aux alentours de 65 Kg". Non ! Calculé très précisément il est à 73.4 kg… Y a une sacrée marge ! Et ce poids là, c'est ma minceur perso ! Parce que maman m'a légué des bons gros os et parce que j'ai fait beaucoup de sport…

Le poids c'est aussi un seuil où vous devez vous sentir bien tout simplement : ne pas ressentir de fatigue, bouger aisément.

Voilà les données essentielles du poids. Beaucoup dans la tête… J'enfonce un peu des portes ouvertes mais les généralités qu'on entend assez souvent ne sont pas si fausses que ça…

Maintenant ma propre expérience : à l'adolescence (entre 14 et 17 justement) , je trouvais que j'avais 2/3 kilos de trop. Ma mère comprenait pas, elle me trouvait très jolie, les garçons plus âgés aussi… mais pas les amis de mon âge ! Normal, j'étais formée et réglée depuis l'âge de 12 ans (95B, j'vous explique pas l'angoisse… mais j'ai mis en gros 2 ans à m'en apercevoir, ce qui correspond à peu près au moment où je me suis mise à attacher de l'importance à mes fringues, au maquillage, au regard des autres). Pourtant j'étais mince. Mais quand j'allais faire du shopping, je sortais en pleurant des magasins genre Pimkie (c'était nouveau ces chaînes de prêt à porter) parce qu'une vendeuse "sans fesse ni têtons", comme dit mon grand-père, m'avait balancé dans les dents : "on fait pas les grandes tailles ! ". Je faisais du 38 de pantalon mais du 42 de poitrine. Toutes mes copines faisaient encore du 34/36, je me voyais donc comme un monstre ! Mais elles, elles n'avaient pas de hanches et pas de seins. Pourtant toutes les nanas aimeraient porter du 38 Et du 42, c'est ce que ferait Claudia Schiffer si elle devait s'habiller elle aussi dans des magasins de prête à porter !

Je me suis un peu gâchée la vie en écoutant plutôt les blagues un peu lourdes des copains de mon âge plutôt que les conseils de ma mère et de mes copains plus âgés qui me trouvaient très bien. Même si je ne le montrais pas (suis plutôt boute-en-train et misais plus sur mon humour et mon intelligence que sur l'intelligence de mon physique…) , ça me perturbait. J'ai entamé un régime totalement idiot, avec beaucoup de médicaments… Résultat : 10 Kg de plus (aidé par le fait que j'avais du arrêter toutes mes activités sportives à cause de problèmes d'articulation) et une petite frayeur. Deux des médicaments que j'avais pris (avant que ma mère jette tout à la poubelle) avaient été interdits à la vente pour mise en danger de la vie des utilisateurs.

A partir de là, ça a été un peu la dégringolade… Et ça m'a fait mal de savoir que dans mon collège et au lycée j'étais considérée en fait parmi les plus jolies filles ! Confidences de copains quelques années après… :/

Ce qui m'aurait aidé : avoir de bonnes habitudes alimentaires et une bonne hygiène de vie.

Alors voilà mes conseils les filles :

- vous accepter comme vous êtes : plus des enfants sans formes, pas encore des femmes à 100% mais des femmes en devenir Soignez le ce corps, c'est le moment ! Et aimez le aussi !

- ne misez pas tout sur le physique. Vous êtes des êtres humains et pas des bêtes de concours sur lesquelles les gars viennent baver. C'est à dire qu'outre un corps, vous avez une tête, de l'humour, de l'intelligence et beaucoup d'autres qualités qui séduiront beaucoup plus. Quoiqu'ils en disent, les gars préférent les nanas qui savent jouer de la guitare ou leur mettre une raclée aux jeux vidéos plutôt qu'une poupée. Oh bien sûr, leurs regards s'attarderont sur des fesses mais ils se souviendront plus longtemps d'une bonne discussion ou d'un fou rire (enfin après, tout dépend si on veut vraiment partager une histoire d'amour ou seulement accrocher un nom de plus au palmarès des conquêtes voire dire "ça y est j'ai eu un mec"…).

- faites vous plaisir : habillez-vous, peignez-vous, maquillez vous légérement, mettez vous en valeur (sans exagérer… l'arme des femmes et des jeunes femmes est la féminité mêlée à de la classe ! Une nana maquillée comme une porsche volée et habillée n'importe comment n'a aucun chien comme on dit ! ). N'hésitez pas à changer de coupe, à oser des accessoires : apprenez quel est votre look sans suivre au pied de la lettre uniquement la mode. Trouvez-vous !

- ne vous focalisez pas sur le poids, ou sur un ou deux kilos de plus ! C'est en vous focalisant là-dessus que vous vous pourrissez la vie. Et le regard que vous portez sur vous-mêmes, s'il est négatif, y est pour beaucoup dans l'opinion qu'ont les autres de vous. Alors on relève la tête !

- prendre des bonnes habitudes alimentaires : en pleine croissance, vous avez besoin d'un minimum d'apports journaliers. N'allez pas vous priver en entamant des régimes bidons, vous mettriez le doigt dans un engrenage qui vous gonflerait à vie. Pas de régime yoyo de 2 semaines qui vous font prendre plus qu'ils ne vous font perdre. Respectez les catégories alimentaires (viandes, oeufs et poissons ; légumes et fruits ; féculents ; produits laitiers ; …) tout en vous faisant plaisir (un carré de chocolat dégusté n'a jamais tué personne… sauf moi qu'aime pô ça). Apprenez à apprécier les aliments au naturel (en évitant les sauces, en ne rajoutant pas avec exagération du sucre ou du sel,…).

- dans les bonnes habitudes alimentaires, il y a le respect des repas : en particulier le petit déjeuner. Une collation le matin et un goûter l'aprèm ne sont pas déconseillés quand il s'agit de laitages ou d'un fruit : ça prévient les coups de pompe, ça relance la machine et ça évite de se jeter sur les aliments réservés aux moments de "fête" (bonbons, barres chocolatées,…) !

- prenez rendez-vous avec un nutrionniste à la rigueur une fois pour qu'ils vous apprennent les bons réflexes. Expliquez lui, ainsi qu'aux parents, que vous avez besoin de comprendre les mécanismes de l'alimentation à une période charnière de la vie d'une femme, l'adolescence, où on est facilement déstabilisé par les changements corporels, le regard des autres, le poids de la mode. Il ne s'agit pas de régime mais de savoir ce qu'il faut faire pour être en pleine forme tout en ayant un joli corps qui correspond à notre état d'esprit.

- apprenez à boire régulièrement dans la journée environ 1L5 d'eau ou soda light (même si c'est déconseillé d'en abuser afin de ne pas devenir un bec sucré, ça change de l'eau et au café ou chez les copains ça reste dans l'esprit "sortie"). Vous pouvez aussi ajouter dans votre bouteille d'eau un filet de citron, voire des zestes.

- faites un peu d'exercice. C'est très simple : monter les escaliers à la place de prendre l'ascenceur, un peu de natation (même une fois par semaine ou deux fois par mois) , 30 min de marche par jour dans la semaine et une grande balade le week end. Ca sera déjà de très bonnes bases qui vous feront le plus grand bien.

Voilà c'est un peu long tout ce que je vous ai dit mais ça peut vous servir. Un truc : tous les conseils que je vous donne, je ne les suis pas moi-même parce que j'ai beaucoup de mal à me discipliner ! Profitez que vous êtes encore au collège ou au lycée, avec un rythme de vie "normal" (possibilité de prendre un petit déjeuner, pause du midi, récrés, soirs,…) pour acquérir ses réflexes ! C'est très très dur de le faire par la suite parce qu'on a pris de mauvaises habitudes Je peux vous dire que je m'en mords les doigts maintenant !

Marion, je t'assure que si tu prends soin de toi, que tu apprends à vivre dans ton corps, une grosse partie de tes problèmes (collège, relations avec parents, mecs,…) s'allégeront déjà. Comprendre et accepter son corps c'est apprendre sur soi-même et sur son caractère.

Dernière note perso : que ce soit quand j'avais 2 kilos de trop, 10 ou maintenant (euh… un peu plus encore ! ) , ça ne m'a jamais empêchée de rencontrer des garçons et de vivre soit des belles amitiés soit de très belles histoires d'amour. Faut pas croire !

Un petit sourire mesdemoiselles après ce long discours digne d'un prof et ce sera déjà un bon début !

Ilia qui traîne toujours dans les parages si vous voulez discuter et qui se marie dans 5 mois malgré ses kilos.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


53023
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ceux qu'il faut savoir sur emmanuelle!!!!!!!!!!!!!!!!!!

image

Mais ce qui est sur c'est de je chercher reconfort au debut ici et que je vt car y a des reponses donc je reponds aussi mais je me lasse de voir que ça continue et que je perds mon temps en bavardage et comme vous dites critiques car je ne veux plus...Lire la suite

Je ne veux pas du voile

image

J'ai connu ce forum par hasard et je me suis décider à vous écrire. J'ai lu tous ces posts sur le voile depuis des semaines, et je voulais vous apporter mon témoignage. Je suis lycéenne en terminale S, je vais avoir 20 ans, et je viens d'une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages