Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Difficultés scolaires      (210 témoignages)

Préc.

Suiv.

psychose infantile

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 1090 lectures | ratingStar_46335_1ratingStar_46335_2ratingStar_46335_3ratingStar_46335_4

C'est fou ce que votre profil correspond au mien.

J'ai une petite fille de 10 ans, en clis, ayant eut le même suivit que la vôtre. Pendant des années les médecins ont chercher ce qu'elle avait, rien du côté génétique, chromosomique, neurologique…

Alors, à ses 6 ans, le pédopsy du cmp nous a dit que c'était un blocage psychologique, appelé psychose infantile.  

Son petit frère est arrivé il y a moins de 2 ans, et est en bonne santé heureusement.

Notre fille a conscience de sa différence, mais pas totalement j'en suis sùr, elle a eut une phase de rejet très fort de sa maladie en ce début d'année scolaire. Ses amis sont ses camarades de la clis donc il n'y a pas vraiment de problèmes. Elle a des amis des autres classes mais elles ne jouent pas avec elle, car les autres copines n'en veulent pas.

Ses copines "normales" sont venus plusieurs fois chez nous, même en vacance, mais il n'y a jamais eut de retour. Elle se connaissent depuis la nounou et la maternelle, je crois que c'est pour ça qu'elle ont un regard différent des autres sur elle.  

Un soir elle est resté à la garderie, et lorsque je suis arrivé, tout le monde (y compris de dirlo) rigolait parcequ'elle donnait des surnoms à tout le monde. Ces surnoms ne sont pas très mature car elle le fait à la maison aussi. J'ai eut l'impression que tous se moquaient d'elle et profitaient de sa faiblesse, je lui ai expliqué, mais je ne sais pas si elle a compris. Elle, elle était contente de faire rire l'assemblée.  

Pendant longtemps cela a été ma hantise, qu'on se moque d'elle et qu'on profite d'elle.  

Dans 2 ans elle devrait allé au collège en upi, et j'ai peur des autres enfants, et de ses réactions d'adolescente face à sa maladie et face aux autres. Je sais que le mélange ado+psychose va être dur à vivre pour nous, le pédiatre m'a prévenu.

Son père n'est pas très tolérant face a ses réactions spycho déroutantes, je pense que c'est un rejet de cette maladie, une façon de la nier, mais cela me fatigue de faire le tampon.

Encore un point commun : le rodéo quotidien.

Cette année ma fille n'a plus d'orto ni de psychomot, la psychomotricienne a dit au pédiatre que ma fille avait besoin de parler, alors maintenant elle voit la psy de cmp. Chose que nous avions pensé dès juin mais il nous avait coupé l'herbe sous les pieds en disant qu'elle n'était pas encore prête !!!
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


46335
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ceux qu'il faut savoir sur emmanuelle!!!!!!!!!!!!!!!!!!

image

Mais ce qui est sur c'est de je chercher reconfort au debut ici et que je vt car y a des reponses donc je reponds aussi mais je me lasse de voir que ça continue et que je perds mon temps en bavardage et comme vous dites critiques car je ne veux plus...Lire la suite

Je ne veux pas du voile

image

J'ai connu ce forum par hasard et je me suis décider à vous écrire. J'ai lu tous ces posts sur le voile depuis des semaines, et je voulais vous apporter mon témoignage. Je suis lycéenne en terminale S, je vais avoir 20 ans, et je viens d'une...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages