Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Flirts      (320 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis amoureuse d'un de mes copains qui est très convoité

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 437 lectures | ratingStar_108440_1ratingStar_108440_2ratingStar_108440_3ratingStar_108440_4

Lorsque j'étais encore au lycée, le courant passait très bien entre un garçon et moi, on se voyait à l'extérieur, on est même parti en vacances ensemble. On se confiait nos petits secrets, et déjà à l'époque il avait pas mal de succès. Pourtant il n'avait pas confiance en lui, avait très peur de s'engager dans une histoire sérieuse, si bien qu'il jetait les filles comme des kleenex dès qu'il commençait à sentir que ça devenait trop sérieux. Or pendant mes années lycées, il y a eu de nombreuses fois où on se comportait comme un couple sans pour autant en être un (pas de bisous etc.) , on se faisait des câlins, on se prenait par la main… mais ça n'allait jamais plus loin. Des fois on se rapprochait vraiment beaucoup, je pense qu'il aurait pu se passer des choses si MOI je n'esquivait pas la chose (je pense que j'avais peur moi aussi de ce qui pouvait se passer). Pendant une période on s'est beaucoup éloigné, on se parlait presque plus, mais on n'était pas fâché, c'est juste que les choses prennent une tournure bizarre des fois, et un jour il m'envoie un long sms disant que je lui manquait beaucoup, qu'il avait peur de me perdre, et que s'il n'avait jamais rien tenté avec moi c'est tout simplement parce qu'il avait peur de s'engouffrer dans un truc et me perdre à la fin. Après ça on est redevenu potes, sauf que les choses avaient pas mal changées. Monsieur était devenu le tombeur de ses dames, elles étaient toutes folles de lui et surtout… toutes blondes ! Et oui, ils n'avait d'yeux que pour elles, dons il ne convoitait qu'elles. Et moi, brune, j'ai pas du tout ressentit de malaise… Bref, je lui ai jamais dit ce que je pensais, c'est-à-dire que j'étais ptete un petit peu jalouse quand même…

Arrive la délivrance, l'été après le bac, on ne retournera plus jamais au lycée, on va pouvoir se lâcher pendant 2bons mois. Et quels bons mois (du moins au début ! ). Juste à la fin des concours, on s'est vu une semaine non-stop, il était chez moi où j'étais chez lui. Le 1er soir où on s'est retrouvé, seuls, chez lui à matter un match de la coupe du monde de foot, on s'est bagarré comme on faisait en 2nde, et à un moment, il m'a embrassé. Et ça s'est passé comme ça toute la semaine. C'était super, mais un petit détails quand même : on parlait jamais de ce qui était arrivé ! Lorsqu'on se voyait, on ne se disait pas bonjour (en s'embrassant ou en se faisant la bises) , c'est qu'après qu'on se décoinçait. Pareil sur msn, nos discussions étaient "normales", on se taillait toujours autant, on rigolait et tout, mais jamais d'allusion à "nous".

On partait le même jour en vacances, lui à Cancun, moi à Barcelone, 2 villes réputées pour être caliente et où on passe son temps à faire la fête. De mon coté je me suis pas privée, je pense que lui non plus. Mais moi je pensais tout le temps à lui, et lorsque fin août, on a discuté sur msn, lui de retour en France, moi toujours en Espagne… le choc ! Il n'était plus du tout pareil, limite distant, sympa oui, mais on aurait dit qu'il n'en avait plus rien à foutre de moi. Quand on entre à la fac (2 différentes) , on ne s'est pas revu, et j'encaisse comme je peux, si bien qu'au final on se calcul plus trop.

Mais… comme il y a toujours un mais, on finit par de nouveau beaucoup se parler (sans évoquer une fois notre petite semaine câlins). Un soir on décide de se faire un ciné, 1ere fois donc où on se revoit, et après le film, chez moi, on s'embrasse, et on finit la soirée comme ça jusqu'à ce qu'il parte. Depuis, rien, tout est redevenu normal. Je vois son blog tous les jours, il n'a que des commentaires de filles qui lui disent combien il est mignon, drôle, trop sympa, super gentil, combien elles l'adooooorent. Je suis passé par une phase de dépression mais j'ai réussi à faire une croix dessus (je ne me voyait pas rivaliser avec ses mannequins de copines) , j'ai même connu d'autres mecs, mais là depuis peu, s'est revenu : je peux pas m'en empêcher, il m'attire trop !

Après ce (trop) long récit (désolée, mais c'est vrai qu'écrire ça fait du bien) , je vous le demande (du moins à ceux qui ont eu le courage d'aller jusqu'au bout) : il me prend pour une conne (c'est ce que ma meilleure amie à l'air de dire, mais je n'arrive pas à le croire, je le connais très bien, je sais qu'il ne me met pas dans le même panier que toutes les autres, il me la dit que j'étais différente des autres) ? Est-ce qu'il a peur de quelque chose, est-ce qu'il a un problème avec moi ? Peut-être qu'il veut simplement profiter de ses 19ans, je sais pas, j'avoue que je suis un peu perdue.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


108440
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Deprime - depression, deprime, stress

image

Je me suis inscrit car depuis longtemps je veux en parler et ici je ne fait qu'écrire. Je ne sais pas tro d'ou vien le mal qui vit en moi, j'ai l'impréssion de me cacher des souvenirs, mon ésprit se bloque, je n'arrive pas à me rappeler…...Lire la suite

Adolescente de 15 ans - parents d'ados

image

Bonjour ma fille a 15 ans cela fait plusieurs mois qu'elle parle par sms ou facebook mais ne l'a rencontré que depuis une semaine (combine avec une copine qui est dans le même lycée que ce garçon). Elle nous dit qu'elle fait ses devoirs mais en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages