Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Prévention alcool / tabac / pillule      (36 témoignages)

Préc.

Suiv.

Liberté sexuelle : les deviances chez les jeunes

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1714 lectures | ratingStar_125281_1ratingStar_125281_2ratingStar_125281_3ratingStar_125281_4

Dans notre société occidentale, on peut dire que la liberté sexuelle n'a pas vraiment de limite, cette limite étant poussée chaque jour un peu plus loin. La grosse perversité étant que cela est fait progressivement et que donc nous ne nous rendons compte de rien et tout finit par être considéré comme normal, même les déviances les plus imaginatives. Car l'homme est un être qui s'adapte, et on en conclut qu'on peut même s'adapter à ce qui est contre nature ou contre éthique, à ce qui ne correspond plus à ce pour quoi nous avons été conçus (nous ne sommes que le fruit du hasard après tout ! ). La société doit évoluer, mais doit-elle évoluer n'importe comment ? Il y a 1 ou 2 siècles, si nous avions introduit en une seule fois tout ce qui est permis aujourd'hui, cela aurait fait un scandale pas permis et bien justifié ! Jamais il n'aurait été imaginable que l'on s'échange nos conjoints pour tester celui de l'autre (un mot à même été inventé pour cette pratique : échangisme) , permis à deux homme ou deux femmes d'adopter un enfant car on aurait crié qu'un enfant à tout autant le droit de dire papa que maman et qu'un père ne remplacera jamais une mère et inversement. (nous en parlerons dans une 10aines d'années, quand de nouveaux troubles psychologiques liés à ce mode de parentalité touchera nos enfants) Mais ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres… Aujourd'hui, il parait normal de voir un jeune de 13 ans avoir déjà des relations sexuelles. Quand on interroge ses parents, soit ils trouvent cela normal soit, pire, ils ne trouvent qu'une chose à dire "si on le leur interdit, ils le feront de toute façon derrière notre dos" (belle mentalité ! ) ou "je préfère qu'ils le fassent sous notre toit, au moins on sait avec qui ils le font" (véridique ! ) Je trouve cela grave au vu du nombre de grossesses non désirées, d'avortements, beaucoup étant pratiqués parce que les parents sont trop jeunes pour assumer leurs responsabilités sur cette nouvelle vie. Eh bah oui on leur a jamais appris que faire l'amour cela permet avant de se faire du bien, de créer la vie ! Ou alors on introduit le préservatif ou la pilule et tout est réglé et donc permis ! Personnellement, je pense que beaucoup de parents devraient être plus responsables et ne pas laisser leurs enfants faire n'importe quoi juste parce que notre société le tolère voire l'encourage. Il faut oser expliquer à ses enfants la raison pour laquelle il est préférable qu'ils attendent d'être adultes, de trouver la bonne personne et ensuite de s'engager. Les interdits ne servent qu'à être bravés, nous le savons tous. Mais discuter davantage avec nos enfants, leur expliquer pourquoi on leur déconseille ceci ou cela, afin qu'ils comprennent et agissent ensuite selon leur conscience et discernement, et ne cherchent pas à désobéir bêtement par simple désinformation, et que une fois face à la tentation, il sachent dire en toute conscience "non je préfère m'abstenir qu'agir contre ma conscience et mes valeurs" ; "le sexe n'est pas pour moi un objet de plaisir mais un moyen de communier en corps et en esprit avec la personne que j'aime et avec personne d'autre, je ne suis pas qu'un animal mais destiné à bien plus que ça : à l'Amour ! ", et à 15 ans il est peu probable qu'un jeune sache déjà ce qu'est vraiment aimer alors qu'il a déjà tant de mal à s'aimer lui-même avec ses complexes (naturel à cet âge où on commence à découvrir notre corps, ses changements, et surtout à assumer nos différences) et son manque de confiance en lui. "Non pas parce que papa ou maman m'a dit de ne pas le faire mais parce que j'adhère à ce qu'ils m'ont expliqué et que mes parents savent ce qui est le mieux pour moi." Mais aujourd'hui, dans notre société sans limite, tout se fait à l'envers. On a un enfants à 15 ans, qui bien souvent grandira sans père car le père bien évidemment à autre chose à faire à 15 ans que de s'occuper d'un enfant. Solution à ce problème ? L'éducation de nos enfants pour être plus responsables ? Que neni ! L'avortement bien sur ! Ou alors cet enfant grandira dans une famille divisée, ou incapable de lui inculquer des valeurs qui lui permettront ensuite de devenir un homme responsable et respectueux de son prochain. Aujourd'hui le problème est tel que nombre de jeunes filles, manquant de confiance en elles, cherchent à tout pris à être comme leurs copines (celles qui se vantent d'avoir déjà couché avec tous les mecs de la classes et qui se font passer pour la norme à suivre pour ne pas passer pour une nulle) , plutot qu'à cultiver leur différence afin de s'affirmer en tant qu'être à part entière (la différence doit être une force, surtout au XXIème siècle, même si on se retrouve seul pendant un temps cela vaut mieux que de vivre en cherchant à ressembler aux autres). Du coup une adolescente bien souvent ne couchera pas avec un mec par volonté propre mais parce que si elle ne le fait pas elle passera pour la honte de l'école (oh comble de la "honte" à 16 ans d'être encore vierge ! ) Etre différent à 15 ou 17 ans c'est se sentir rejeté par nos camarades, tout le monde passe par là mais il faut avoir la force d'affirmer ses différences (et les parents ont un grand rôle à jouer en faisant comprendre que les différences ne sont pas un mal, bien au contraire cela permet de s'affirmer et de se construire en tant qu'individu) Aujourd'hui, la société avec ses fausses valeurs, ses tentations multiples, sa désinformation (notamment par le biais des médias et des campagnes publicitaires) cause plus de tort à nos jeunes qu'elle ne les aide à devenir des adultes responsables et conscients de la valeur de la vie mais aussi de la beauté de l'amour. Mais la société à bon dos, les parents ont un rôle indispensable et si cette éducation est faite convenablement la société n'a plus aucune emprise sur nos enfants devenus adultes ! Cette même société qui nous pousse à croire que le sexe peut être tout à fait normal sans amour ou qu'il faut considérer comme normal la relation sexuelle entre deux individus du même sexe. Il semblerait même que la polygamie commence à refaire doucement son retour en occident, qui sait si un jour nous ne demanderons pas à ce que la polygamie soit autorisée en prônant que cela pourrait être enrichissant pour nos enfants pourquoi pas ! Cela vous semble aberrant ? Pourtant la société le fera progressivement, et si nous ne sommes pas assez prudents et ne travaillons pas notre sens du discernement, nous ne nous rendrons compte de rien et un jour nous considérerons le mariage ou un PACS entre 4 personnes comme tout à fait normal et légitime ! La société aujourd'hui est hédoniste, c'est à dire qu'elle pousse les individus à jouir de tous les plaisirs immédiats possibles, sous prétexte que demain on ne sait pas ce qui peut nous arriver. La mort ? Ce n'est plus une vérité universelle mais un mal à fuir à tout prix ! Nous finissons par croire que céder à la moindre tentation, être dépendant de ces plaisirs immédiats (argent, tabac, alcool, drogue mais aussi sexe etc.) est la vraie liberté. Alors que nous sommes en réalité toujours plus esclave et donc toujours moins libres. On en arrive naturellement à faire un peu n'importe quoi de notre corps et de celui de l'autre, on ne veut plus s'engager sur du long terme, préférant multiplier les relations qu'entretenir notre capacité première qui est celle d'aimer notre prochain, de le respecter en tant qu'être humain et non d'objet de plaisir égoïste. L'homme devient donc un animal (et encore même les animaux n'agissent pas comme nous ! ) , et considère son prochain comme un objet à user, à abuser et ensuite à rejeter pour trouver mieux ailleurs quand il a assez servi. Nous oublions, ou ignorons, que nous avons à l'origine été conçus à l'image de Dieu, c'est à dire pour l'amour. Que si les premières sociétés humaines avaient été comme celle dans laquelle nous vivons aujourd'hui, l'être humain n'existerait tout simplement plus depuis des millénaires ! Entre homosexualité généralisée, avortements effrénés, non respect de l'individu et de la vie, et j'en passe, il n'y aurait plus aucune possibilité aujourd'hui de créer la vie, ou nous en serions à créer la vie artificiellement !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


125281
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Il faut savoir discuter ouvertement avec les jeunes

image

Pour les médocs,là aussi y a de quoi baver parce que les adeptes des cachetons,j'en connais .Bon,j'suis pas doc mais pour la prise de cacheton,c'est plus un état d'esprit. Je veux dire par là,que certaines personnes ne jurent que par ça!! Quand...Lire la suite

Ma fille de 16 ans ne veut plus prendre la pilule

image

J´ai refait ma vie depuis 2 ans je vis avec mon compagnon , nous allons nous marier en septembre. Ma fille fait depuis 3 ans une therapie chez une psy. pour la perte de son Papa , meme si elle etais trés petite elle a beaucoup de problemes a cause...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages