Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Psychologie      (1642 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il vaut mieux être discret sur sa vie privée

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 2351 lectures | ratingStar_221843_1ratingStar_221843_2ratingStar_221843_3ratingStar_221843_4
Avant de me sauver vers d?autres horizons, j?ai bien envie de vous faire part de mes réflexions, cela dit, réflexions qui n?engagent que moi. Le long break que j?ai fait par rapport aux forums de ce site, me conforte dans mon opinion qui est qu?à force de ressasser nos soucis et nos chagrins on arrête d?avancer. ; Que les questions que nous nous posons tous les uns aux autres, dans le but de mieux comprendre nos histoires ou mieux se comprendre tout simplement, au final ne font que nous écorcher un peu plus. Il est à noter que lorsque je parle à quelqu?un qui est en face de moi, au cours de la conversation, si mes propos le blessent, je le vois tout de suite à son regard, son visage, ses mimiques, ce qui me permet tout de suite de dévier la conversation ou tout simplement rattraper une gaffe et m?excuser. En revanche, lorsque j?écris sur un clavier à un ou des correspondants que je ne peux voir (virtuel exige) je ne m?aperçois pas tout de suite que mes positions sur différentes idées peuvent le heurter, le choquer, le blesser. Je le comprends quand je m?en prends plein la figure en retour. Celui qui crie ou qui écrit ses cris est en souffrance. Seulement voilà, dans ces forums, on provoque de la souffrance sans s?en rendre compte. Alors ensuite vient l?échange de propos plus ou moins violents, destructeurs. Vous savez bien, ces petites phrases assassines qui peuvent faire un mal fou. Je pense que personne ne marque ces phrases dans le but de faire du mal, mais pour se défendre, le tout dans l?impulsivité du moment. Seulement voilà, la phrase est écrite et l?autre a eu mal en la lisant, s?en prend plein la figure et répond sur le même registre et c?est l?escalade de la violence verbale. J?ai assisté aussi au même phénomène dans les groupes de paroles où, malheureusement certaines personnes ont des tendances perverses et se servent par la suite des confidences qui ont été faites pour vous blesser et vous neutraliser... résultat garanti et cela vous scotche sur la chaise ! Personnellement je me refuse maintenant à participer à ce genre de conversations, groupes etc. Je trouve aussi que l?on met un peu trop de psychologie dans tous les actes de nos vies et que l?on oublie le principal, c?est-à-dire que nous ne sommes que des humains, par le fait limités, et donc imparfaits. On a tous le droit à l?erreur. Quant à nos principes, ce en quoi nous croyons, en toute bonne foi, il faut bien reconnaître que tout cela évolue au fil des ans et de nos expériences. Pendant plusieurs mois je n?ai plus entendu parler de psychologie, j?ai travaillé, pas seulement au bureau mais aussi dans des associations (bénévolat), je me suis divertie dans des sorties culturelles, amicales, en bref je suis passée à autre chose et tout cela sans plus me gratter le nombril pour me faire pleurer. Ce que je peux vous dire c?est que cela m?a fait un bien fou. Je conclurai en disant que pour aller mieux, il vaut mieux rester discret sur sa vie privée, ne pas se justifier, encore moins se lamenter, afin de pouvoir se remplir les yeux et l?âme de belles choses ce qui permet d'oublier nos présents parfois insatisfaisants ou douloureux.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


221843
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Plan cul ou futur relation amoureuse - relations amoureuses

image

Voila je me lance à écrire parce que mon histoire me pèse beaucoup et j'aimerais avoir l'avis de personnes extérieurs. Il y a un an demi (été 2012) , j'ai rencontré un homme, à une fête de famille (c'est le meilleur ami de mon cousin) , on...Lire la suite

Histoire de fou qui me detruit... - affaires de couples

image

Je préférais à première vue me poser les questions trop top plutôt que trop tard, mais c'est vrai, il y a un temps pour tout. Je suis conscient de ce qui peut se produire, je ne veux pas que ça se produise, je verrais au moment venu ce qu'il en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages