Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Psychologie      (1642 témoignages)

Préc.

Suiv.

Laisser pleurer ou pas?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 11/04/11 | Mis en ligne le 27/03/12
Mail  
| 262 lectures | ratingStar_232921_1ratingStar_232921_2ratingStar_232921_3ratingStar_232921_4
La psychologie de l'enfant et du tout petit est à présent bien connue, et si l'on ne connait pas, il faudrait songer à laisser tomber la grande Laurence Pernoud (qui peut peut être encore aider sur quelques pojnts, mais n'oublions pas qu'elle date de 1974…) et se tourner vers Piaget, Dolto, Winnicot, Lacan et compagnie. Certains ouvrages sont très bien faits, reprennent toutes ces études pour ne pas qu'on soit obligés de lire 80000 livres, et tout à fait lisibles pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec les concepts de la psychologie. Il serait temps que les grands "laisse le pleurer, ça lui fait les poumons" et autres poncifs toxiques du genre soient définitivement rangés à leur place, c'est à dire dans le placad des idées obsolètes de nos grand-mères. Continuer de faire circuler un tel discours, c'est continuer de nier que le bébé est un INDIVIDU doté de sentiments, c'est continuer de penser qu'il ne ressent pas (vous êtes choquées de savoir qu'il y a quelques temps encore on opérait les bébés sans anesthésie car on pensait qu'ils ignorent la douleur ?! C'est la même chose. Sauf que la souffrance psychique ne se voit pas.). C'est continuer de faire culpabiliser les mamans qui sentent bien que leur tout petit a besoin d'elles, mais on leur dit trop qu'elles vont "lui donner de mauvaises habitudes" et qu'il va "leur pourrir la vie". Le tout petit, durant tous les premiers mois de sa vie, ne fait aucune distinction entre lui même et l'autre. Pour lui, sa mère est lui, et il est sa mère. Il est dans la fusion absolue, il en a besoin pour apprendre, plus tard, qu'elle est différente de lui. Le laisser pleurer, c'est ne pas répondre à sa détresse. C'est lui apprendre qu'il ne peut pas compter sur sa mère en cas de danger. Et donc, puisque sa mère, c'est lui, c'est lui apprendre à ne pas avoir confiance en lui. C'est faire de lui un enfant insécure, et pas du tout autonome comme on l'imagine. Et un enfant insécure, c'est un adulte qui n'est pas équilibré et qui craint les autres, lui même, de faire confiance, etc… Répondre à son appel, c'est lui donner toute la confiance nécessaire en sa mère. C'est l'aider à continuer de croire que sa mère est toute puissante, et que donc, elle le protègera quoi qu'il arrive. Et dans cette confiance en elle, c'est en lui qu'il croira. Plus tard, quand il apprendra qu'elle n'est pas lui, et qu'il aura besoin de se détacher un peu d'elle pour pouvoir exister en tant qu'individu à part entière, c'est dans cette confiance qu'il ira puiser pour explorer son monde, et arriver à se détacher d'elle sans souffrir et craindre qu'elle l'abandonne. Moi, je préfère la bercer et essayer (je dis bien essayer, car la mère parfaite n'existe pas, et je ferai, comme toutes, des erreurs) d'en faire une petite fille heureuse, plutôt qu'être peinarde, tranquille avec un bébé que j'ai forcé à dormir seul mais à qui j'ai inculqué l'idée qu'il pouvait souffrir seul en sachant que je ne viendrai pas. Que je l'abandonne, en quelque sorte. Puisque pour lui, 5 minutes ou 2h, c'est pareil, le tout petit n'a pas la même conception du temps. (si c'était le cas, on serait moins fatiguées de nos nuits entrecoupées, trop courtes, avec des bébés qui confondent jour et nuit etc…). On fait tous et toutes des erreurs. Mais il y en a qui sont évitables avec quelques connaissances de base. Ici, les schémas universels de la construction psychique des enfants.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


232921
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Plan cul ou futur relation amoureuse - relations amoureuses

image

Voila je me lance à écrire parce que mon histoire me pèse beaucoup et j'aimerais avoir l'avis de personnes extérieurs. Il y a un an demi (été 2012) , j'ai rencontré un homme, à une fête de famille (c'est le meilleur ami de mon cousin) , on...Lire la suite

Histoire de fou qui me detruit... - affaires de couples

image

Je préférais à première vue me poser les questions trop top plutôt que trop tard, mais c'est vrai, il y a un temps pour tout. Je suis conscient de ce qui peut se produire, je ne veux pas que ça se produise, je verrais au moment venu ce qu'il en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages