Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Psychologie      (1642 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma naissance a palié à la mort d'un autre enfant...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 600 lectures | ratingStar_219401_1ratingStar_219401_2ratingStar_219401_3ratingStar_219401_4

Je suis née après que mes parents aient perdu un bébé (une fille) le jour de sa naissance et j'ai été conçue pour consoler, réparer ma mère. Le médecin aurait dit à mon père de faire un autre enfant pour qu'elle aille mieux… Je me sentais très aimée petite, très protégée, choyée et un jour mon frère, plus jeune, m'a dit ; "toi, t'es née pour remplacer" Il était petit (8-10 ans peut-être) et ça a raisonné en moi comme une vérité ; je n'en avais jamais entendu parler (mais peut-être que si quand même) ,comment lui l'avait-il su'et il me balançait ça (par jalousie ? ) … J'en ai alors voulu à mes parents de m'avoir trahie (c'est ce que j'ai ressenti) ,c'était comme si tout ce qu'ils m'avaient donné jusqu'alors n'étaient que mensonge. Ce ne m'avait en fait pas été destiné… J'en ai voulu à mon frère d'avoir cassé ce lien d'amour avec eux que je croyais évident et j'ai encore aujourd'hui du mal à avoir avec lui une relation "fluide",simple. Ma mère a commencé d'en parler seulement 2-3 années avant sa mort. Elle me disait que j'avais vraiment été désirée (je veux bien le croire mais en fait pas vraiment pour moi) ,qu'elle m'avait aimée… ,Mon père lui avait dit qu'il fallait tourner la page, que c'était arrivé et qu'on n'y pouvait rien, que c'était une épreuve qu'il fallait dépasser (c'était peut-être la façon qu'il avait trouvé de gérer sa peine, mais ma mère le trouvait "dur"). Je crois qu'elle a été empêchée d'exprimer sa peine car peu après, mon oncle paternel a eu une petite fille (son premier enfant) sur laquelle tout le monde s'est extasié et elle s'est sentie délaissée… D'où sans doute l'enjeu que j'ai sans doute ensuite été dans la relation avec la famille de mon père. Je n'ai jamais pu me révolter ouvertement comme la plupart des ado, j'ai toujours été gentille et bien sage, pour ne jamais leur faire de peine et j'étais sans doute très en colère mais je n'ai pas pu le dire. D'où ma difficulté à être Moi, à dire mes souhaits, mes désirs, mes soucis, et j'ai fait ce que je pensais qu'ils attendaient de moi… ne pas les embêter, leur dire toujours oui, faire comme ils voulaient, etc… pour qu'ils continuent de m'aimer mais moi je ne m'aimais pas puisque je n'étais pas Moi. Si je l'avais fait, j'aurais risqué de faire s'effondrer leur édifice de protection (?) … Je ne commence seulement que maintenant à ne pas culpabiliser quand je m'autorise à le faire… doucement… en m'assurant à chaque fois que rien ne s'effondre !!!!! J'ai peur de contrarier car je pourrais ne plus, ne pas être aimée, appréciée… Quand j'ai quitté mon mari, j'ai osé penser à moi. Je suis partie sur un réflexe de survie mais j'ai eu du mal et j'ai mis du temps à me convaincre que j'avais bien fait. Et J'ai continué à veiller sur lui jusqu'à sa mort… Je n'acceptais pas l'idée de me faire du bien en lui faisant du mal… Je n 'acceptais pas non plus qu'il puisse se détruire et me faire du mal à moi qui lui donnait ce que je croyais être tout… J'ai voulu le réparer lui aussi et je me suis accrochée pour y arriver en vivant des situations épouvantables. Quand je me suis retrouvée seule, je me suis sentie "figée".Je ne savais rien faire par et pour moi-même. J'étais perdue alors que je voulais me trouver… Cela a été très longtemps difficile… et j'ai vu mes parents démunis face à moi alors que je pensais qu'ils seraient plus aidants Ils m'ont aidée matériellement mais ils n'ont pas pu ou su me parler de ce que je ressentais. Ils m'ont déçue, et j'ai pensé que c'était moi qui les décevait car je ne faisais pas "avec' l.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


219401
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Plan cul ou futur relation amoureuse - relations amoureuses

image

Voila je me lance à écrire parce que mon histoire me pèse beaucoup et j'aimerais avoir l'avis de personnes extérieurs. Il y a un an demi (été 2012) , j'ai rencontré un homme, à une fête de famille (c'est le meilleur ami de mon cousin) , on...Lire la suite

Histoire de fou qui me detruit... - affaires de couples

image

Je préférais à première vue me poser les questions trop top plutôt que trop tard, mais c'est vrai, il y a un temps pour tout. Je suis conscient de ce qui peut se produire, je ne veux pas que ça se produise, je verrais au moment venu ce qu'il en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages