Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Psychologie      (1642 témoignages)

Préc.

Suiv.

Très cartésien, j'ai cherché à savoir si tu es une femme ou un homme.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 04/02/11 | Mis en ligne le 28/07/12
Mail  
| 217 lectures | ratingStar_281985_1ratingStar_281985_2ratingStar_281985_3ratingStar_281985_4
Bonsoir, Incapable de répondre à Carrie & Annaiss dans l'immédiat, le msg de klam me paralyse les pensées et me triture l'esprit. Ferme dans l'écriture, déterminé dans les propos, structuré dans sa logique, ces mots me transpercent, sillonnent en moi, reflet permanent dans l'esprit se répétant inlassablement, le message que tu me dis, me terrifie. Très cartésien, j'ai cherché à savoir si tu es une femme ou un homme. Je suppose que tu es une femme, après lecture, mais l'impression d'un esprit analytique très masculin m'impressionne et me déstablilise. Il est réel ton texte, tu énonces des faits, des vérités, dur ton message, il m'angoisse, me révolte, me dérange me perturbe me provoque. Mais pourquoi ? Tu n'as pas touché dans le vide. J'ai trouvé plus judicieux d'appeler à la rescousse mon amie Annaïss qui avait vécu une aventure similaire avec un africain. Merci beaucoup pour cela. Quand je lui disais "fait attention, quand tu seras là-bas peut-être tu ne pourras plus sortir des enfants de Mauritanie", elle me répondait que son mari était un papa extraordinaire, ne ferait jamais rien contre ses enfants. Oui, j'avais peur pour elle et ses enfants. Je pense que les pères qui "confisquent" les enfants à leur mère dès qu'ils sont retournés "chez eux" le font en général pour ce qu'il pensent être le bien de leurs enfants, pour un tas de bonnes raisons. Mais moi aussi je te réponde que je ne pense pas qu'il serait capable d'un tel acte. Sinon je n'aurai jamais pu revenir. Et je ne l'aurai pas fait, si il existait le moindre doute à ce sujet. J'estime le connaître et je sais qu'il ne fera pas un tel acte, même il n'y pensera pas. Oui, ses repères sont là-bas aujoud'hui, ses petits copains aussi. Je comprends que tu hésites à l'arracher à tout cela, mais dis-toi que c'est le lot de beaucoup d'enfants : les parents changent de région, ils "perdent" leur copains de classe (qu'ils auraient perdus de toute façon) et en retrouvent d'autres ailleurs. Certainement. Elle en trouvera d'autres des copains. C'est quand même drôlement bien d'avoir 5 "meilleures" amies, au total un petit clan d'une 10aine de copines… qui se fréquent la semaine, souvent le week end, qui peuvent dormir à 2 ou 3 ou 4 chez l'une et le week end d'après chez l'autre et ainsi de suite. Ma fille à cet âge là, vit une ville merveilleuse ici. Les filles sont en permanences dehors, elles sont en jupe et t shirt, ou simple pt culotte, des tongues au pied, ou pied nus la plupart du temps, à jouer entre elles,… elles n'ont pas besoin de beaucoup de jouets… elles jouent entre elles, entre eux, les enfants ici… En europe ce n'est pas ainsi, elle a une copine par ci par là, l'une ou l'autre vient 2 h ou 3 h jouer, et repart chez elle… Les enfants me paraissent plus faciles, en afrique, je ne sais pas comment pourquoi, mais leur vie est plus légère, plus gaie… malgré qu'il y a moins de divertissement… Soit, bref, pour te dire, oui ma fille mène une très "belle vie de petite enfance" ici dans ce pays, très bien entourée, très gaïe. Nous n'avons pas cela en europe, elle n'a pas cela. Je vois qu'elle est heureuse. Elle est heureuse ma petite. Je ne peux que te "conseiller" de lire attentivement le témoignage de mon amie Annaïss et de le garder dans un coin de ta mémoire au cours des décisions que tu vas être amenée à prendre. Il ne s'agit pas de voir le mal partout, juste de se protéger d'évènements que tu ne pourrais pas contrôler. Mieux vaut prévenir que guérir (et certaines choses ne sont pas guérissables…). Quel que soit la confiance que j'ai, ce doute terrible existe malheureusement toujours… toujours. Une ombre qui ne me quitte jamais. Je ne m'arme pas pour la guerre, car je n'aime pas la guerre, ni les conflits, mais je suis prudente, et calculée, je vais être très prudente, très. Si tu ne la maintiens pas dans la nostalgie de son pays africain, elle s'adaptera à une vie européenne. (Ne pas la maintenir dans la nostalgie ne veut pas dire ne pas entretenir ses racines maliennes). Je serais moi même toujours dans la nostalgie de ce pays, toujours. Et justement, je ne sais pas du tout comment procéder pour différencier la nostalgie négative et les racines positives ? Pas du tout, je cherche, je cherche, comme je cherche encore cette histoire, ce véçu que je veux construire pour ma fille ? Mon attitude qui doit être positive, je dois guérir, pour qu'elle puisse grandri sainement. Je pense aussi que ce n'est pas un hasard si ta fille s'est blessée au moment de retourner au Mali… Vois-y ce que tu veux. Un pur hasard ou un petit clin d'oeil de son ange gardienne…? Oui, j'y avais vu un gros clin d'oeil ("plutôt un gros coup ds le c… "du destin… la vie nous envoi des situations, des signes, qui peuvent nous amener à prendre des décisions, à faire des choix… Et oui, je voyais dans l'accident de ma fille, tout de suite après mon accident à moi, un gros Stop ! Un halte, une trève avec la vie, un repos, un ressourcement… mais de moi, avant de reprendre les rênes de ma vie pour la mener dans une direction opposée à celle que je prends actuellement… et que pour mener ma barque dans le bons sens du fleuve, il y a nombre de choses à changer dans la vie, dans ma vie. Et c'est une étape que je viens de commencer… il y en aura d'autres, encore beaucoup d'autres. Autant que Annaiss a compté de deuils, qu'il faut ensuite d'étapes pour reconstruire un à un, une à une. Carrie la dit à un moment donné, Annaiss l'exprime en deuils diff., …il est impossible de mener un ensemble de changements visceraux, de façon trop rapide… je ne pourrais pas prendre toutes ces décisions d'un coup, les mettre en oeuvre sur le champ, je n'en ai pas la contenance psychologie pour faire tout cela en même temps… maintenant. Mais oui Klam, j'ai aussi vu ce dernier accident, grave de mon enfant,… le dernier d'un long ensemble d'accidents, de malheurs, de malchances, d'échecs successifs, depuis le mois de septembre… comme le dernier signe que je n'allais pas pouvoir ignorer. Oui, il faut un changement fondamental. Je suis dans un grand tournant de ma vie, peut être tout de même un des plus importants. Oui j'ai voulu que mon enfant soit une métisse, Oui, j'opte pour le métissage, dans tous les aspects de la vie, de ma vie, mais aussi de ma vision des choses. Oui ça fait mal en tant qu'adepte du métissage kon se fasse consacrer sur l'autel de la tradition comme tu dis. Peut-être est-ce un "bien" dans l'absolu que des hommes neufs n'abandonnent pas les traditions qui font l'essence de ces populations ? Qu'ils maintiennent le flambeau de leurs ancêtres ? C'est beau, martyr + dévolu = non. Mais. Non, je ne suis pas du tout convaincu des hommes "neufs" qui reprennent les traditions. Non, je ne suis pas du tout convaincu que les traditions soient l'essence de ces populations. En tous les cas, pas la seule. Notre monde est fait de changements, d'interchanges, d'interactions, et tous les aspects de la vie changent, et chaque communautés ayant des coutumes et traditions en commun, changent selon une configuration qui leur est propre, qui fait partie de leur identité…mais n'empêche - qu'ils changent. La tradition ne peut se maintenir de nos jours, selon les régles d'antan, le monde a évolué, aussi chez eux… un peu partout… c'est la base de toute existence, l'évolution + le changement. Mon mari, a été marié par 2 X au paravant, et j'écris cela aujourd'hui où je ne sais même pas s'il est marié pour la 4ème fois, ce qui est bien possible. Sa première femme "cousine" (qu'il ne connaissait pas) , il l'avait trouvé chez lui un soir en rentrant. Elle était là dans sa chambre. Son père par l'intermédiaire, des gens de la cour l'a informé, que c'est : sa femme. N'étant pas d'accord avec ce mariage arrangé entre familles, il a renvoyé "sa femme" le lendemain dans sa famille. L'histoire de ce mariage étant close par cet acte. La deuxième fois qu'il a trouvé chez lui en rentrant le soir, une femme, sa femme, il n'a par respect pour son père et les familles, pas renvoyé la cousine. Ils sont restés mariés 1 mois, puis elle est retourné dans sa famille. L'histoire de ce deuxième mariage de mon mari. Le troisième mariage, était avec moi. Contre la volonté et contre le gré de sa famille. Nous n'avions informé personne, ni sa famille, ni la mienne. Seul son père et son grand frère ont accepté notre mariage après et cela lui suffisait comme bénédiction. Oui, Klam, vu ses antécédents (2 refus catégoriques de mariages traditionnels) , et la non implication dans quelque style de vie traditionnel ou conventionnel de sa part, ne m'a pas permis de "voir venir" le coup : je reprends la chefferie… traditionnelle. Il est même possible que cette fonction lui a été plus facilement accessible à lui plutôt qu'à son grand frère (qui est un nomade, vivant avec sa famille et avec ses animaux en brousse) , justement à cause du fait que il a eu une autre vie… qu'il a cotoyé l'occident, qu'il a été marié avec une takafart, qu'il a une fille métisse. N'est ce pas cette image là, du "progressiste", de celui qui connait le monde "moderne", qui lui a valu tous ces honneurs… ? Et sa nouvelle fonction ? En tous les cas, j'étais et je serais toujours une adepte du métissage… qui de toute façon est de nos jours une réalité largement répandu et l'avenir sera complexe car fait de diversité. Marrant d'ailleurs, que deux êtres (tes filles Klam) peuvent le vivre de façon si différents… malgré j'imagine une histoire similaire, une éducation sembable… Klam merci pour ton message, tu as fait surgir, re surgir d'autres sentiments qui m'ont très perturbés, et je n'arrive pas encore à saisir ce soir, pourquoi ? Je reviendrai, dès que je saurai pourquoi ? Quelqu'un lis, vois, perçois qqchose que j'occulte ? …
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


281985
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Plan cul ou futur relation amoureuse - relations amoureuses

image

Voila je me lance à écrire parce que mon histoire me pèse beaucoup et j'aimerais avoir l'avis de personnes extérieurs. Il y a un an demi (été 2012) , j'ai rencontré un homme, à une fête de famille (c'est le meilleur ami de mon cousin) , on...Lire la suite

Histoire de fou qui me detruit... - affaires de couples

image

Je préférais à première vue me poser les questions trop top plutôt que trop tard, mais c'est vrai, il y a un temps pour tout. Je suis conscient de ce qui peut se produire, je ne veux pas que ça se produise, je verrais au moment venu ce qu'il en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages