Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Relation parents-adolescent      (428 témoignages)

Préc.

Suiv.

18 ans, problème relationnel avec maman

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1771 lectures | ratingStar_99928_1ratingStar_99928_2ratingStar_99928_3ratingStar_99928_4

J'ai 18 ans je suis en Terminale littéraire (j'ai redoublé la classe de seconde). Je ne suis pas bosseur, assez glandeur mais j'ai envie d'avoir mon bac, et je vais travailler pour. Je ne suis absolument pas dans le besoin (sauf de liberté) même si nous ne sommes pas riches comme Crésus, j'ai une très belle vie. J'ai été assez renfermé durant mes premières années de l'adolescence et c'est en seconde (l'année qui a débouché sur mon redoublement) que j'ai connu les premières joies de l'adolescence : fêtes, fumette et alcool.

Depuis l'année dernière, j'ai su me faire un groupe d'ami assez solide, j'ai des amies fille et des amis garçon. C'est bête à dire mais je trouve que j'ai une belle vie sociale ?:) ?

Côté activités extra scolaires, je pratique le tennis de table en club, sport (si si, c'en est un ^^) qui est vite devenu une vraie passion.

Maintenant ma mère : 46 ans, cadre dans une boite d'assurances, s'est formée sur le tas avec seulement un bac. Est avec son compagnon depuis, hum… Je n'ai pas la date exacte mais ça fait au moins 7 ans. Très autoritaire, qui a toujours raison et à qui je reproche de reproduire le même système éducatif qu'elle a pu connaître dans sa jeunesse et qu'elle a tant détesté.

J'ai une petite soeur (bientôt 14 ans) qui en ce moment part en "freestyle" tant au niveau des cours que de ses fréquentations (son truc actuellement est de mettre des photos d'elle en sous-vêtements sur des blogs ?: (?) J'espère vraiment que ça lui passera car je l'aime.

J'aime aussi ma mère et je tiens beaucoup à mon beau-père (officieux) même si je suis souvent en conflit avec lui.

Au jour d'aujourd'hui, je suis privé de compétitions de tennis de table (qui se déroulent le vendredi soir de 20h à minuit) car je n'ai pas assez bossé le premier trimestre et privé d'Internet parce que… Et bien en fait je ne sais même pas pourquoi.

J'ai déjà été privé de télé, pc et radio pendant une semaine lorsque j'avais 16 ans. Et puis des lignes, j'en ai copié un paquet aussi.

Pour ce qui est des horaires, elle est très pointilleuse. Si j'ai le malheur de ne pas avoir tout éteint après minuit, je vous laisse imaginer… Si je vais quelque part et que je ne donne pas l'heure précise du retour, je sais que je vais avoir une petite surprise au retour : S.

Sinon autre phénomène bizarre, quand je faisais des compétitions, elle attendait systématiquement que je rentre pour pouvoir se coucher ??

Ma mère (inconsciemment ou pas je ne sais pas) essaye constamment de m'éloigner de mes amis en appuyant sur ce qu'il auraient pu faire de mal : exemple tout bête, un voisin, qui est devenu un ami chez qui on a l'habitude de regarder une série. La réflexion de ma mère : "c'est tout le temps toi qui va chez lui, t'es un peu comme un bouche trou" Ca fait pas vraiment plaisir et ne donne pas tellement envie de poursuivre avec un sourire.

Elle fait pression sur ce qui m'est cher (quand elle me prive de ma passion) et sur ce qui peut me faire mal (quand elle me dit que si je ne suis pas content je peux aller vivre chez mon père (alcoolique, sans emploi, malade de l'épilepsie qui ne se soigne pas etc.) ).

Ces derniers temps c'est vraiment dur, on ne s'adresse plus la parole, elle a plus pleuré ces 2 derniers mois que ces 10 dernières années… La voir pleurer me bouleverse même si je fais le fier et ne laisse rien transparaître sur mon visage. Je crois que dans ces moments là, j'ai une vraie tête à claques. Seulement je n'ai pas plus de libertés qu'à mes 14 ans et comme le disent mes amis j'ai "tous les inconvénients de la majorité et aucun avantage" je commence à croire que je me suis fait arnaquer ??

Ces derniers me disent qu'ils aurait craqué depuis longtemps, se demandent comment je fais pour tenir le coup.

Certes je ne travaille pas beaucoup les cours mais je suis loin d'être un petit voyou qui vend de la drogue ou qui vole, insulte, frappe. Je suis juste fainéant.

La première question qui me vient à l'esprit c'est : à qui de se remettre en question ?

J'ai peur d'être fautif entièrement, auquel cas la vie est moche, mais d'un autre côté, tous mes amis, copains, fréquentations ont une vie familiale à l'opposé de la mienne.

J'ai pour projet de faire lire ce petit pavé à ma mère, je fais vraiment un effort puisque depuis tant d'années le dialogue n'a jamais été une seule fois positif, par la lecture, je ne risque pas de me faire couper au moins ?:) ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


99928
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Erika45 | le 30/11/10 à 19:45

Je connais sa , Ma mère est pareille. Elle s'est fais battre dans sa jeunesse donc elle reproduit. J'ai les même inconvénients que toi niveau sortis etc .. j'ai 16 ans et comme excuse de tout ce qu'elle me prive c'est " Tu te comporte mal , tu es dans l'âge bête etc".
Alors que , comme tu dis, je ne vend pas de drogue, je sort pas le soir très tard ..
C'est vraiment insupportable.. J'ai l'impression que tout ce qu'elle fait de négatif par rapport a moi, c'est pour m'embêter.. :/
Je prévoit d'aller voir un psychologue bientôt parce que j'en peu plus.

Je trouve que c'est une bonne idée de lui montrer ton message :)
Je te souhaite bonne chance :)

Histoires vécues sur le même thème

Je suis misanthrope

image

Bonjour à tous, Je m'appelle XXXX, j'ai 17 ans, bientôt 18, et je suis très intéressé par les cas psychologiques les plus originaux. Y compris moi. Car, pour faire cour, je suis le plus grand mystère que je n'ai jamais rencontré, et pourtant,...Lire la suite

Perdu

image

Bonjour à toutes et à tous, et avant tout bonne année. Sur ce, je vais directement commencer mon histoire et vous expliquer mon problème. En effet, j'ai actuellement 17 ans, j'habite à Paris, et je suis proche de mes 18. Mes parents sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages