Histoire vécue Famille - Enfants > Adolescence > Relation parents-adolescent      (428 témoignages)

Préc.

Suiv.

les aider à se construire, coute que coute

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 939 lectures | ratingStar_9086_1ratingStar_9086_2ratingStar_9086_3ratingStar_9086_4

Par rapport à ce qui a été dit sur les enfants trop gatés, mon expérience m'amène à penser que le problème tient aussi au déséquilibre entre l'humain et le matériel. Pour nos enfants de plus en plus de matériel et de virtuel, de moins en moins d'humain : temps collectif, temps passé ensemble, à parler, agir partager et transmettre, apprentissage du vivre ensemble et du respect de l'autre.

J'ai moi aussi de gros problèmes avec ma fille, je suis touchée par ce que vit cette maman. J'ai aussi l'impression, comme l'ont exprimé de manière peu aimable les autres intervenants, qu'elle demande beaucoup à sa fille : nos enfants ne sont pas chargés de réparer nos blessures.

Cette jeune fille est une petite maligne. Elle a trouvé le moyen de faire souffrir ses parents, et ça marche du tonnerre de dieu. Ainsi, elle peut avoir un sentiment de toute puissance. Mais elle n'est certainement pas heureuse de la situation. Son but est la séparation, la conquête de son autonomie, celà est d'autant plus conflictuel et douloureux qu'il y a un lien fort entre elle et ses parents.

Des solutions, il y en a, mais il ne faut pas se faire d'illusion : remonter la pente prendra plusieurs années.

La première des choses, c'est de ne pas comparer les enfants entre eux. C'est maladroit et totalement improductif. En revanche, vous pouvez utiliser le fait qu'il y a plusieurs enfants à la maison pour créer une dynamique de groupe.

David Douillet et sa femme ont publié un livre il y a quelques années sur leurs famille recomposée. Je ne l'ai pas lu, mais j'en ai entendu parler au moment de sa promotion. Dans cette famille, il y a un truc intéressant qui a été mis en place, c'est le conseil de famille. A certains moment, toute la famille se réunit pour décider et monter un projet, ou résoudre un problème. Bien sûr, les parents gardent leur pouvoir de décision. Le système peut être utilisé pour décider des vacances, du budget loisir, ou des règles de vie familiales. La famille Douillet ne cachait pas que ce système n'avait pas résolu tous les problèmes, que certains conflits demeuraient, mais c'était une manière intéressante pour que chacun dans la famille aie une place.

Si vous adoptiez ce système, il ne faut surtout pas mettre à l'ordre du jour les problèmes les plus graves. Il faut juste réapprendre à vivre ensemble. Ta fille aînée aurait l'obligation d'être là, et de respecter les décisions qui ont été prises, mais si elle ne veut rien dire, c'est son problème.

Voilà, c'est une suggestion. Retrouver ce livre et y puiser des idées.

Pour ma fille, je n'ai pas appliqué ce système (peut-être devrais-je). A 14 ans, je l'ai envoyé en colonie, avec d'autres ado. Elle est partie en pleurant parce qu'on l'obligeait, elle est aussi revenue en pleurant, tellement c'était bien.

Cette première expérience l'a motivée pour accepter un autre projet : partir 3 mois à l'étranger. Elle vient de revenir. Ce n'a pas été facile au début, mais elle a réussi son intégration, et a adoré la vie dans un autre pays, sa famille d'accueil, les amis qu'elle s'est fait etc… Elle y a acquis, j'en suis sûre, beaucoup de maturité, d'ouverture d'esprit.

Bien sûr, celà n'a pas réglé tous les problèmes entre nous. Il n'est pas très agréable pour une maman quand votre fille vous explique combien sa famille d'accueil était tellement plus cool, aimante compréhensive, et nous tellement nuls etc… Mais ce qui compte est que ma fille se construise, malgré nos blessures.

Il se trouve que dans mon entourage, plusieurs jeunes ado ont de grosses difficultés scolaires, je leur consacre mon temps libre, et j'ai réussi à les aider à remonter leur moyenne. Cela me console de mes déboires de maman. J'ai aussi la chance d'avoir ma soeur aînée, qui est la personne la plus intelligente et la plus humaine que je connaisse. Comme dès le retour de ma fille, il y a eu de nouveaux clashs, elle a pris ma fille sous son aile. Avec elle, ma fille obéit sans discuter, respecte les horaires et fait son travail d'école. C'est énorme.

Bye.

Tomyam.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


9086
b
Moi aussi !
31 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je suis misanthrope

image

Bonjour à tous, Je m'appelle XXXX, j'ai 17 ans, bientôt 18, et je suis très intéressé par les cas psychologiques les plus originaux. Y compris moi. Car, pour faire cour, je suis le plus grand mystère que je n'ai jamais rencontré, et pourtant,...Lire la suite

Perdu

image

Bonjour à toutes et à tous, et avant tout bonne année. Sur ce, je vais directement commencer mon histoire et vous expliquer mon problème. En effet, j'ai actuellement 17 ans, j'habite à Paris, et je suis proche de mes 18. Mes parents sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages