Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avoir une préférence pour l'un de ses enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 14/12/10 | Mis en ligne le 14/11/11
Mail  
| 605 lectures | ratingStar_223584_1ratingStar_223584_2ratingStar_223584_3ratingStar_223584_4

Je suis en train de relire le livre de Thomas Gordon, où il est dit entre autres que les parents lisent partout qu'ils doivent aimer tous leurs enfants pareillement, et que comme c'est complètement irréaliste, tous les parents culpabilisent de ressentir qu'ils preferent certains enfants aux autres. Il est vrai qu'il y a certains enfants qui sont plus difficiles à aimer que d'autres. Celui qui a un beau visage, qui obéit gentiment, qui a de l'humour, qui satisfait ses parents en tout, est bien plus facile à aimer que celui qui conteste, râle pour tout, qui est moins bien avantagé par la nature, qui naît avec de gros problèmes de santé, etc... On n'aime pas tous les adultes pareil, pourquoi faudrait-il aimer tous les enfants pareils? Bon, OK, ca c'est du côté des parents, avec un peu d'honnêteté on peut admettre que non, on n'aime pas nos enfants pareil. Mais du côté des enfants maintenant... C'est profondément injuste que de sentir que les parents preferent un frere ou une soeur sans raison "valable". Moi même je me souviens que ma soeur était une vraie peste, elle n'obéissait jamais, faisait des colères terribles quand ma mère essayait de l'obliger à quelque chose, elle était violente, peu soignée avec ses jouets, ne respectait personne, n'était pas propre, avait de mauvaises notes, se comportait mal en classe... et pourtant c'était la petite chérie à maman! Parfaitement incomprehensible et injuste!!! Mais ma mère maintenait mordicus qu'elle ne faisait pas de difference et nous aimait toutes pareil Elle n'a fini par admettre ces differences qu'après des années et des années, quand ca n'avait plus d'importance, ma soeur avait 25 ans et moi 30. J'aurais preferé qu'elle le reconnaisse quand ca me posait problème, même si ca me semble difficile de dire à son enfant malheureux et accusateur qu'effectivement on prefere son frère ou sa soeur... Comment peut-on arriver à reconnaître qu'on est injuste envers un ou plusieurs de ses enfants, qu'on l'aime moins que l'autre, sans lui causer de dommage? Je ne vois aucune solution satifaisante à ce problème...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223584
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages