Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ce n'est pas facile d'être parents

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 242 lectures | ratingStar_216786_1ratingStar_216786_2ratingStar_216786_3ratingStar_216786_4

Donc, ce matin j'ai littéralement hurlé, traîné mon fils par terre, je ne l'ai pas frappé mais j'étais assez violente, c'est pas la première fois que je lui interdis de toucher les toilettes et surtout d'y plonger les mains dedans mais bon… Il a deux ans, il n'a pas l'air de comprendre. Les voisins aussi doivent penser que je maltraite mon fils même si j'évite de le frapper. D'apparence douce et posée, j'ai en fait un tempérament nerveux et impulsif donc parfois ça colle pas toujours avec l'impression que je donne. Je n'arrive pas toujours à me maîtriser… Ceci-dit j'ai eu une année plutôt difficile donc à la sortie de l'hiver où j'ai enchaîné rhinite, grippe, gastro carabinée etc… J'ai fini par consulter mon généraliste qui m'a donné des somnifères et anxio pour me calmer et dormir car il est évident que si on dort très peu, on récupère assez mal et forcément plus fragile. Au début il n'a pas voulu pour les somnifères sachant que j'étais seule avec un enfant mais après le coup de grace est arrivé, juste avant de démarrer une formation, mon père est hospitalisé pour un AVC dans un état extrêmement grave, donc stage l'après-midi et hôpital le soir enfin tant que mon ex compagnon pouvait me garder mon fils à sa sortie de crèche… Donc là j'ai vu mon père pendant deux mois mourir et se dégrader rapidement… Tous les jours quasiment j'y suis allée, le peu de temps que je restais auprès de lui il était en réanimation (temps limité) on l'aspirait, ce bruit continuera de me hanter car il ne pouvait plus ni avaler, ni respirer, ni manger, ni bouger enfin le cauchemar… Parfois j'étais obligée de demander à ce qu'on le fasse car de sa trachéotomie ça coulait sur son torse bref, au bout de cette agonie, on a fini par le débrancher j'étais avec lui jusqu'au bout et il m'est arrivé de me réveiller en sursaut avec l'impression d'étouffer à l'heure où on l'a débranché… Donc le doc vu les circonstances m'a donné des somnifères, je n'abuse pas car je dois m'occuper de mon fils. Mais c'est plus suffisant, j'ai l'impression que je n'arrive pas à redresser la barre, que je m'enfonce, ma mère commence aussi à me mettre la pression… Avec des appels culpabilisants du style "c'est dur d'être toute seule, j'ai moi-aussi la crève" bref, mon père est mort début août, j'ai laissé mon frère et ma soeur s'occupaient d'elle car moi je pouvais pas déjà avec le petit et ma formation déjà j'ai dû me mettre en congés maladie pour soutenir mon père jusqu'au bout et le jour de l'examen, c'était son enterrement. Donc je me suis focaliser sur le deuxième module et j'ai réussi l'examen fort heureusement, je ne sais pas si j'aurai supporté en plus un échec avec tout ce que je venais de vivre. Je m'en veux de m'emporter pour des choses aussi insignifiantes comme l'incident de ce matin, mais je crois bien que je suis en train de craquer…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


216786
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages