Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il n'y a pas de véritable traumatisme.

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 28/04/10 | Mis en ligne le 29/07/12
Mail  
| 143 lectures | ratingStar_282408_1ratingStar_282408_2ratingStar_282408_3ratingStar_282408_4
Je ne suis pas particulièrement anéantie par ce qui s'est passée, c'est arrivé il y a un moment maintenant et j'assume ce qui m'est arrivé, j'étais naïve, je le sais. Maintenant à part le fait que j'ai du mal à accorder ma confiance à un homme et que je suis méfiante… il n'y a pas de véritable traumatisme. Et je ne veux pas parler à un psy, ni à mes parents. Surtout pas à mes parents, c'est hors de question. Je collabore avec les policiers, parce que je n'ai pas le choix. Je n'ai pas dis qu'il se souvient de rien, il ne se souvient pas que j'ai pleuré, et que je n'en avais pas envie, d'après ce qu'il dit. Quand je lui ai demandé, il a juste dit "ok ce n'était pas super pour une première fois", je pense qu'il n'a pas vraiment compris ce qui s'est passé, sinon, il m'aurait supplié ou plutôt menacée (le connaissant) de me taire j'imagine… D'après mes souvenirs du rapport qu'on a eu, il était vraiment saoul et il avait vraiment l'air de penser au moment de l'acte, que j'en avais envie moi aussi. Maintenant je ne cherche pas à le défendre, et je ne sais pas comment il était dans sa tête (je ne bois jamais moi, je ne sais pas la sensation que peut produire l'alcool etc…) mais je dis seulement ce que je pense être la vérité… ---------- Message ajouté à 13h58 ---------- Précédent message à 13h30 ---------- Pour vous répondre, Lag0, mes parents m'ont toujours laissé le choix, ils ne m'imposent rien (religion, sexualité, fréquentations, etc…) je fais tout ce que je veux, du moment que j'assume mes actes. Je ne veux pas parler avec mes parents de ça, parce que je suis très distante d'eux, et de ma famille plus globalement. Je les aime, mais depuis toute petite c'est comme ça, je me débrouille seule dans chaque circonstance du moment que je le peux, quoi qu'il arrive, je ne les mêle pas à mes ennuis. Tous les problèmes que j'ai pu avoir, je leur ai caché, je rentre rarement chez moi le soir et ils ignorent toutes les relations amoureuses que j'ai eu. Ma mère serait déjà choquée d'apprendre que j'ai eu des relations sentimentales si jeune, alors imaginez le reste… Et ils ont assez de choses à gérer de leur côté, je suis capable de me débrouiller sans eux. Ma mère est particulièrement sensible, elle ne s'en remettrait pas, et ils dramatiseraient ou déprimeraient pour rien. C'est à moi de régler ça avec le garçon en question, mes parents n'ont strictement rien à voir là dedans et je ne veux pas qu'ils mettent le nez dans mes affaires, ils n'auraient pas un regard assez objectif et ne penseraient qu'à faire payer mon ex copain pour ses erreurs. Moi ce n'est pas mon but, je veux seulement qu'il soit aidé, et je ne veux pas récolter de l'argent sur son dos, pour les dommages qu'il a causé. C'est dans ma nature d'être comme ça - distante avec ma famille - je ne leur montre que le positif, et les problèmes, je les garde pour moi. Je n'ai pas envie qu'ils s'inquiètent. Je ne pleure jamais devant eux et je leur dis tout le temps que tout va très bien. Je ne veux pas que mes parents me voient comme une victime, pour eux j'ai toujours été une fille forte, qui ne se laisse pas faire. Même quand j'ai été à l'hôpital pour une simple opération, je ne les voulais pas à côté de moi, parce que je trouvais ça stupide qu'ils s'enferment dans une chambre d'hôpital juste pour me tenir compagnie. Rien que pour ça, ils ont dramatisé pour rien, fait une tête d'enterrement et ont limite cessé de vivre le temps de mon hospitalisation… Je peux comprendre que ça puisse paraître étrange comme rapport familial mais c'est comme ça, et je ne veux pas que ça change.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


282408
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages