Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me suis fait agresser et personne ne m a aidé

Témoignage d'internaute trouvé sur femmeactuelle - 06/11/10 | Mis en ligne le 03/05/12
Mail  
| 291 lectures | ratingStar_250127_1ratingStar_250127_2ratingStar_250127_3ratingStar_250127_4
Bonsoir, Je vous donne des nouvelles car malheureusement pour moi, l'histoire n'est pas finie : ( Quelques temps après sa tentative infructueuse, je croise régulièrement mon agresseur dans un bus (moi je suis à pied). Sa bravoure le pousse à me faire des signes obscènes du doigt… je rétorque par un coucou ou un grand sourire pour lui montrer qu'il ne m'intimide pas. Il y a un mois, un jeudi, une personne inconnue s'amuse à sonner à la porte et à déguerpir. J'habite chez mes parents qui sont relativement âgés. Mon père souffre de problemes de coeur et est vite stressé pour rien, pour cette raison je n'ai jamais parlé de l'agression à mes parents afin de les préserver… La semaine suivante, à la même heure et le même jour, le phénomène se reproduit mais je remarque que l'on a uriné sur la porte… Une semaine encore après, toujours à la même heure, je surprends mon agresseur s'enfuir après avoir craché sur la porte. Cette fois s'en est trop ! Cette semaine, je décide d'agir. Accompagnée de ma soeur et d'une amie, nous tendons notre piège. Je me cache derriere la haie qui se trouve devant la maison tandis que ma soeur et mon amie bouchent discrètement les sorties. Comme prévu, ce petit con se pointe vers 18h00 armé d'un feutre. Alors qu'il allait tagguer la porte il m'aperçoit et tente de fuir mais les filles bouchent l'entrée. Paniqué, il essaye de se débattre mais comprends vite qu'il est coincé. Nous l'amenons dans le garage manu militari. Je prends son sac d'école et prends note de ses nom, prénoms et adresse. Je le questionne et j'apprends qu'il a retrouvé ma trace via une connaissance commune, qu'il sèche le ping pong le jeudi pour me "pourrir la vie" mais qu'il est "DESOLE"… En sanglot, il me supplie de ne pas prévenir la police et me promet de ne plus jamais recommencer. Ma soeur finit de me convaincre en me rappelant que nos parents ne sont pas au courant et qu'il serait préférable qu'ils ne le soient pas… A contre coeur, je le laisse filer. Je ne sais pas si j'ai vraiment fait ce qu'il fallait. J'aurais certainement dut appeler la police mais le fait d'avoir menti à mes parents m'a refroidit. Je pensais naivement qu'après la correction qu'il s'est pris il y a quelques mois il avait compris qu'il ne devait pas agresser les gens, bah non. Néanmoins, cette fois si il n'a pas vraiment pris de coups, il a eu une peur bleue (pour l'anecdote, il s'est uriné dessus lorsqu'il était dans le garage…) et semblait sincère quand il promettait d'arréter ses conneries. Je lui ai dit qu'au moindre petit pépin il aurait désormais les flics chez lui vu que j'ai son nom et son adresse. Pensez vous que je doive tout de même porter plainte même à postériori ? J'habite dans un petit village où le ragot est un sport national. Je risque fortement que mes parents l'apprennent. Merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur femmeactuelle.fr


250127
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages