Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

La psychogénéalogie.

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 14/11/10 | Mis en ligne le 24/04/12
Mail  
| 218 lectures | ratingStar_246122_1ratingStar_246122_2ratingStar_246122_3ratingStar_246122_4
Ahhh… en ce qui me concerne, c'est quelque chose qui me passionne (déjà la généalogie m'a toujours intéressée) , je m'y suis plongée il y a deux ans, lorsque j'étais enceinte de ma fille car j'ai senti qu'il y avait quelque chose à dénouer au niveau familial (en gros, je suis d'une lignée de femmes malheureuses de leur condition féminine et qui ont été victimes des exigences masculines, ce qui a engendré beaucoup de problèmes dans nos relations avec les hommes, exprimés de diverses manières (arrière gd mère soumise à son mari, grand mère aigrie et régnant en despote sur sa famille pour "reprendre le pouvoir", ma mère qui a souffert d'être une femme, dans les yeux de sa mère d'abord, puis victime de mon père ensuite… et moi, élevée par ma mère seule, qui n'arrive pas à savoir à quoi sert un homme… l'arrivée d'une nouvelle fille (la mienne) dans cette lignée m'a fait beaucoup m'interroger… de même que la transmission du nom, puisque je porte le nom de ma mère (n'ayant pas été reconnu par mon père) , et ma fille porte mon nom (son papa l'a reconnue mais nous avons fait le choix qu'elle n'ait que mon nom à moi) … ma mère et moi sommes donc des femmes qui transmettent "le nom" de la famille, comme des hommes… je dis les grandes lignes, c'est beaucoup plus complexe que ça… Une séance de kinésiologie a laissé s'exprimer ce que je portais en moi et m'a permis d'apprivoiser cette douleur trans-générationnelle, de nouer le contact avec ma mère sur ce sujet… Le fait d'aller fouiner dans les vies de ma grand-mère, de mon arrière grand mère et au plus loin que j'ai pu m'a fait saisir ce qui se jouait autour du statut de femme dans ma famille maternelle… et de travailler dessus afin que ma fille ne subisse pas ce poids. Il y a des choses qui se répètent de générations en générations et parfois juste s'en rendre compte, c'est déjà une ouverture pour sortir de cette voie… Donc extrêmement intéressant, et pour moi totalement nécessaire… De même que je pense qu'on ne peut pas vivre dans une société sans en connaitre le passé, les bases de sa culture, je pense que pour bien vivre, on doit s'approprier notre histoire familiale… En ce qui me concerne, j'ai un manque du côté de mon histoire paternelle, et je le ressens comme un arbre à qui il manquerait la moitié de ses racines… je me sens bancale, mais je n'ai guère de possibilités d'aller plus loin, malheureusement. Donc il est d'autant plus important pour moi de dénouer mon histoire maternelle, qui est la plus problématique, et puisque c'est possible…
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


246122
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages