Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les amis sont indispensable à notre construction

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 304 lectures | ratingStar_228940_1ratingStar_228940_2ratingStar_228940_3ratingStar_228940_4

Ils sont peu nombreux mais ô combien généreux ! Ils sentent les choses à distance ; ils donneraient leur vie sans poser de questions… Les amis (es) sont indispensables à notre construction. Dès l’enfance, ils nous permettent de grandir en trouvant les objets d’amour hors de notre famille. On ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis… J’ai des amis avec qui je peux aller faire la fête, d’autres avec qui je parle d’aspect plus profond de ma vie. Ce que nous donne l’amitié, c’est aussi la diversité des êtres rencontrés. A travers eux, nous recherchons à la fois le confort et le risque, le connu et l’inconnu. Si nous aimons tant nos amis, c’est qu’ils nous permettent de combler ces besoins contradictoires, d’être nous-mêmes dans toute notre complexité en étant différents avec chacun. Dans l’union étroite avec un autre être, nous recherchons un rempart contre notre solitude existentielle. Ni tout à fait moi-même, ni tout à fait un autre ; l’ami (e) symbiotique est mon double, mon miroir, celui avec qui je suis unie par des liens aussi indéfectibles qu’inexplicables. Ce qui est agréable avec les amis, c’est qu’ils vous aiment malgré vos défauts. L’amitié offre la possibilité de ne pas être irréprochable, de pouvoir se montrer sans fard, avec ses doutes et ses insuffisances. Pouvoir se confier et être vraiment compris est donné comme les premiers critères d’une amitié intime. On est plus tolérant vis-à-vis de ses amis. D’un ami ou d’une amie, nous acceptons plus facilement des remarques que nous ne tolèrerions de personne d’autre. L’ami (e) confident est celui qui ne juge pas, qui nous parle sans langue de bois… Mais dont la franchise peut parfois blesser. Il y a aussi l’ami (e) tradition, celui qui nous rappelle nos racines. C’est souvent un ou une ami (e) d’enfance. Avec lui, on peut ressasser des souvenirs, redevenir l’enfant que l’on était. Même si nos vies ont prises des chemins différents, nous avons besoin de ce témoin du passé qui nous rappelle nos racines, nous permet de mesurer le chemin parcouru. Au risque de cultiver une certaine nostalgie. Il y a aussi l’ami (e) compensation, celui qui nous donne ce qui nous manque. Il nous permet de rejouer des scénarios de l’enfance, mais allégés de la jalousie qui est souvent le lot des relations frères et sœurs. Il nous permet de réparer les blessures de l’enfance. L’ami compensation nous permet parfois aussi de régler nos névroses familiales, mais nous risquons de lui faire payer des souffrances dont il n’est pas responsable. Il y a enfin, l’ami (e) ouverture, celui qui nous ouvre sur le monde. Cela peut-être, un ami intellectuel, un ami avec qui éveiller notre intelligence, refaire le monde, explorer de nouveaux continents. Il nous apporte une ouverture d’esprit, un regard décalé. Il a choisi une direction de vie qui n’est pas la nôtre mais qui résonne en nous. L’ami (e) ouverture représente la personne que nous aurions pu devenir si les circonstances de la vie avaient été différentes. Il nous amène aussi à nous remettre en question. Ami (e) initiatique, il nous montre une autre voie. A condition que nos différences restent source d’enrichissement, non d’incompréhension… Quant à moi, l’amitié est quelque chose de très fort. Quand je la donne, c’est pour toujours. Elle fait partie de moi : mon ami (e) comprend mes sautes d’humeur, mes silences, ma nervosité. Elle est la confidente ; celle qui, tout comme moi, ne porte pas de jugement, sait écouter ; nous savons sécher nos larmes et partager des moments de fou rire. Elle peut compter sur moi et être présente à chaque instant de mon existence. Mon cœur, mon affection seront toujours là pour elle, dans les bons et les mauvais moments. L’amitié vraie, est un sentiment tellement beau, tellement rare qu’il faut savoir le cultiver, le réchauffer, le faire grandir chaque jour…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228940
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages