Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les lois concernant la protection de l'enfance sont à réformer

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 844 lectures | ratingStar_24921_1ratingStar_24921_2ratingStar_24921_3ratingStar_24921_4

Deux enfants placés après une lettre anonyme accusant le père de pédophilie.

     

    CARCASSONNE, 22 juin 2007 (AFP) -  Deux fillettes de Belpech (Aude) ont été  

Placées pendant quinze jours dans des familles d'accueil à la suite d'une lettre  

Anonyme accusant leur père de pédophilie, a-t-on appris vendredi auprès de  

L'avocat de la famille, Me Yves Férès.

    Les enfants, âgées de 2 ans et demi et 3 ans et demi, ont été placées du 24  

Mai au 8 juin, date à laquelle la juge pour enfants a levé la mesure de  

Placement à la suite d'un rapport confirmant qu'il n'y pas eu d'attouchements  

Sexuels, selon Me Férès, qui a dénoncé le manque de vérification dans cette  

Affaire.

    Ce placement avait "apparemment été motivé par des faits de pédophilie"  

Décrits dans une lettre anonyme sur la façon dont la fillette de trois ans  

Jouait avec son poupon à la crèche, a-t-il poursuivi.

    Selon le conseil général de l'Aude, chargé des missions de protection de  

L'enfance, "ce n'est pas sur la foi d'une lettre anonyme, mais sur la foi  

D'informations que nous avons reçues au service" que le signalement a été  

Établi.

    Pour l'avocat de la famille, "l'affaire démarre par une lettre plus ou moins  

Anonyme quinze jours après les faits (…) et laisse supposer un règlement de  

Compte".  

    Les parents, interrogés par l'AFP, ont confirmé que le père, membre du  

Conseil d'administration de la crèche de sa fille, a pris un certain nombre de  

Décisions "qui apparemment n'ont pas plu à des personnes travaillant dans cette  

Crèche".

    Me Férès a également dénoncé le manque d'information des parents. "Du jour  

Au lendemain, ils ont appris le vendredi soir, veille de Pentecôte, qu'ils ne  

Pouvaient pas récupérer leurs enfants à la sortie de l'école et de la crèche  

Parce qu'ils avaient été placés en urgence par le procureur dans deux familles  

D'accueil différentes".

    "Nous étions abasourdis, désemparés. Qu'avions-nous bien pu faire à nos  

Enfants ? Nous avons appelé le maire, la gendarmerie, mais personne n'était au  

Courant", a relaté le père des fillettes, dont les propos ont été rapportés par  

Le quotidien Midi Libre, précisant que les parents, un informaticien et une  

Infirmière libérale, ont appris cinq jours plus tard les raisons de ce  

Placement.

    L'enquête pénale est en cours et les parents des deux fillettes envisagent  

De porter plainte, selon leur avocat.

    cor-ale/gr/Glk.

 AFP.

 

 

Et après, on va nous dire que tout va bien à la protection de l'enfance !  Vous imaginez le traumatisme de ces enfants ? Il va falloir réformer correctement et refaire des lois pour que plus jamais ce genre de chose n'arrive. Heureusement que le papa faisait parti du conseil d'administration de la crêche ! Vous imaginez quand cela arrive dans une famille qui n'ose pas se défendre, que l'on casse pour plaisir de casser ! Des exemples il y en a des milliers comme ça. Si l'on regarde dans les archives et dans les situations actuelles "de la protection de l'enfance" on risque de tomber le derrière parterre ! Statistiquement parlant, pour faire perdurer un placement (alors qu'au départ ce n'était pas la cause) c'est ce qui est évoqué le plus souvent ! Pas de trace, seulement des dires de supers éducs… Malgré un non lieu ou une relaxe certains pro ne se fient qu'à ça… Nous avons une éduc  qui a dit à un père… Vous avez eu un non lieu ! Mais moi j'ai mon opinion. Le placement est toujours d'actualité pour cette très bonne professionnelle "vieille rabougrie"  irréprochable qui fait divorcer les parents à longueur de temps en promettant aux mamans qu'elles pourront reprendre leurs enfants… Mais le placment est toujours présent. Si l'on pouvait donner des noms publiquement, je vous assure que personnellement je ne me gènerais pas. Il y aurait des pros à la porte de la protection de l'enfance.

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


24921
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages