Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Qu'est-ce que tu veux quand tu seras grand ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 334 lectures | ratingStar_282618_1ratingStar_282618_2ratingStar_282618_3ratingStar_282618_4
Cela me parle… "Quand tu seras tu seras ci ou ça". Qu'est-ce que tu veux quand tu seras grand ? ". Cela les notes obtenues, "tu seras médecin ou travailleur manuel". Combien d'enfants Armor, tu es très bien placé pour le constater, pratiquent des activités multiples parce que c'est le désir de leurs parents. Combien sont-ils à exercer une profession que leurs parents ont désiré eux-mêmes ? Combien sommes-nous à être en analyse, à se questionner sur notre désir parce que perdus dans les désirs de nos parents ? De plus en plus, je remarque que je me fais objet par peur de décevoir, par peur de dire non, par peur du rejet, par peur de ne plus être aimée. Parce que aussi, je n'ai appris que ça. Cette phrase "je ne suis rien" renvoie bien à la chose, être une chose, un objet. Avec mon copain, je me sens souvent plus objet que Sujet désirant. Cela me questionne de plus en plus, comme si je n'arrivais pas à avoir une place, ma place, comme si je n'étais rien. Une fois, j'ai été choquée de constater, quand je suivais des cours de musique (instrument et solfège) , combien d'enfants étaient dans le désir de leurs enfants. Beaucoup se rendaient à leur cours par obligation. Mon prof de violon le disait, très souvent, beaucoup de parents venairnt le voir ne comprenant pas pourquoi leurs enfant n'étaient pas des virtuoses du violon. Même constat pour les autres instuments. La séduction est devenue pour moi une prison, elle me renvoie à une image à plaire, à être dans le désir de l'autre. L'enfant séduit l'enseignant en ayant de bonne note, à s'attirant ainsi les faveurs du maitre, de ses parents. Un travail respectueux, socialement reconnu pour être vu, apprécié, aimé. Tout notre système est ainsi. Plaire, se vendre en se faisant objet, proposer ses compétences, ses performances. On ne fait pas des études supérieures par amour du savoir, par désir de comprendre, mais pour plaire, être le ou la meilleure. C'est le désir de l'Autre. Pathétique ce que j'ai entendu de ma soeur, il y a quelques jours. Elle me disait que son fils lui avait apporté une couverture, elle avait froid. Son mari n'avait pas bougé, n'avait rien remarqué. Son fils est venu combler quelque chose d'un manque affectif, accourant à la rescousse de sa maman. Une amie à ma soeur, lui a dit que sa fille était bien plus présente que son mari, qu'heureusement elle était là. En écoutant cela, j'ai été choquée, disant même à ma soeur que c'était bien triste pour ces enfants, que ce n'était pas leur rôle. Les femmes ont-elles des enfants par manque d'amour ? Le mari peut présent, les enfants prennent le relais. Rôles aussi inversés, l'enfant devenant la mère de sa mère, la mère devenant l'enfant de son fils. Isabelle.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


282618
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages