Histoire vécue Famille - Enfants > Autres      (9286 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sous couvert de valeurs (solidarité, entraide, amour,…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/07/11 | Mis en ligne le 28/07/12
Mail  
| 274 lectures | ratingStar_282176_1ratingStar_282176_2ratingStar_282176_3ratingStar_282176_4
Tu sais, Madeliaf, je crois qu'à partir du moment où nos parents font partie d'une certaine génération, ils ont tous en commun ces valeurs familiales que tu décris… sous couvert de valeurs (solidarité, entraide, amour,…) , c'est en fait la culture du secret, de la honte et de l'hypocrisie (entre autres) … Toi, tu as gardé dans l'esprit les valeurs mais tu as dû faire face à l'envers de la médaille… Moi, je dis que la famille, ça se choisit tout autant que les amis : je garde contact avec certains, j'ai perdu ou rompu le contact avec d'autres, et je ne m'en porte pas plus mal… J'ai comme toi, la passion des racines, le besoin d'histoire,… et je la satisfais en m'intéressant à la généalogie… (je n'ai pas le temps d'y passer autant de temps que je voudrais mais on verra plus tard…). Donc, je te suggère de te poser la question : que deviennent tes valeurs quand elles sont régulièrement bafouées par les membres que tu protèges au nom de ces valeurs ? À quoi ça rime ? Quelle leçon en tires-tu ? Qu'est-ce que ta famille a fait pour toi pour mériter une telle attention, un tel dévouement ? Tu es la preuve vivante que ce n'est pas parce qu'on met des milliers de kms de distance entre sa famille et soi qu'on a coupé le cordon… c'est ce cordon qu'il faut couper et c'est en quoi, entre autres, une thérapie t'aidera… "S'il n'y avait eu que de mauvais moments… "… ben oui, c'est là la difficulté… ce serait tellement plus facile s'ils nous avaient traités pire que des chiens et nous avaient clairement rejetés : nous n'aurions aucun remord à prendre nos distances et à leur dire ce qu'on pense, parce qu'alors, on n'aurait pas peur d'être rejetés nous-mêmes… et c'est bien ça qui te fait aussi hésiter à dire ce que tu as sur le coeur : tu crains leur réaction… Ecris leur une lettre si tu veux… mais n'envoie pas la lettre… puis relis ta première lettre… puis réécris la… puis laisse passer du temps… puis relis ta deuxième lettre… et un jour, je pense que tu sauras quoi et à qui et comment écrire exactement… Et, pas tout de suite, mais un jour aussi, tu te sentiras prête à l'envoyer parce que tu seras prête à accueillir leur réaction, quelle qu'elle soit…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


282176
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle le controle que faire? - les belles-meres

image

Salut, Moi aussi gros problème avec ma BM pfff j'ai 25 ans sa fait 2 ans et demi que je suis avec mon copain et la je n'en peux plus… Sa a commencer il y a quelques mois depuis que j'ai quitter mon travail, deja elle me tasonnais tout les week end...Lire la suite

Nouveau prologue ! besoin d'avis ! - ecrire un roman

image

Salut Willhelmina. Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à finir ton histoire. Pas à cause des fautes d'orthographes ou de conjugaisons. Disons que c'est plutôt sur le fond que le bas blesse. Gros souci : Ton récit manque de crédibilité....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages