Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Education et compromis acceptables

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 306 lectures | ratingStar_128462_1ratingStar_128462_2ratingStar_128462_3ratingStar_128462_4

Mes beaux-parents (arméniens) passent chaque année 4 à 6 mois chez nous (là ils viennent de partir, je respire). Ils sont plutôt gentils et cherchent beaucoup à nous aider mais par rapport à ma fille (15 mois) j'avais parfois du mal avec leur attitude : dans leur culture les petits-enfants sont le but de toute leur vie, ce sont des petits rois à qui on peut tout passer et qu'on passe sa journée à admirer et complimenter.

Dans un sens j'étais contente que ma fille reçoive de l'amour et de l'attention (même si elle n'en manque pas de ma part, vu que je ne travaille pas) mais souvent je trouvais que c'était trop, que du coup elle manquait de limites, et j'avais du mal à imposer mes choix éducatifs face à des beaux-parents présents toute la journée avec nous et très envahissants.

C'était aussi des problèmes liés à la nourriture (ils lui donnaient quelque chose dès qu'elle réclamait alors que je suis contre le grignotage) , souvent quand je disais non pour quelque chose et que ma fille se mettait à pleurer un peu, ils accouraient en disant "oh mon pauvre bébé qu'est-ce qui se passe, qu'est-ce que tu veux", ruinant tout mon effet de "pose de limites" etc. Mais c'était aussi plus pervers dans le sens où ma belle-mère, au début, avait tendance à essayer de me prendre ma place en intervenant avant moi quand ma fille pleurait après une chute etc, même la nuit quand elle était malade et pleurait ma belle-mère arrivait dans notre chambre, soi-disant pour aider, mais je n'avais vraiment pas envie de la voir à ce moment-là. Enfin je résume mais c'était assez terrible au début.

Personnellement j'ai décidé au bout d'un moment de leur parler ou de demander à mon mari de le faire car sinon j'allais péter un plomb à force d'assister à ça toute la journée. Ca a pris pas mal de temps avant qu'ils comprennent parce qu'ils sont aussi assez susceptibles et ne voulaient pas vraiment entendre ce qu'on disait. Mais à force de revenir dessus le plus diplomatiquement possible j'ai réussi à les faire évoluer un peu, à ce qu'ils restent un peu plus en retrait et ne contredisent pas mes choix et mes "instructions". Il y a eu pas mal de ratés et de rechutes mais l'un dans l'autre, au bout de quelque temps, on a quand même réussi à trouver des compromis acceptables.

Et il faut aussi voir le côté positif d'un bébé qui est gardé par ses grands-parents : on peut être 100 % confiant sur la qualité de l'amour qu'il va recevoir, ce qui n'est pas toujours le cas avec une nounou ou en crèche…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


128462
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages