Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grande soeur violente

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 419 lectures | ratingStar_142413_1ratingStar_142413_2ratingStar_142413_3ratingStar_142413_4

Je vous raconte mon expérience malheureuse avec ma grande s&oelig ; ur car je me demande si quelqu'un a déjà subis ce genre de tyrannie ou bien si je suis le mec le moins veinard de la terre…

Après toutes ses années passées je suis toujours rancunier et c'est réciproque alors que je suis la victime !

Voilà toute mon enfance n'a été qu'une succession ininterrompue d'humiliation et de violence venant de ma grande s&oelig ; ur.

Nous avons 7 années de différences. A ma naissance ma s&oelig ; ur n'est pas sortie de sa chambre car elle désirait une petite s&oelig ; ur. Hyper gâtée par mes parents avant mon arrivé j'étais devenu l'intrus… Aujourd'hui nous ne nous adressons plus la parole ! Là ou c'était difficile c'était quand nous étions seuls dans l'appartement. Régulièrement Catherine (c'est son prénom à cette truie) faisait des descentes dans ma chambre pour fouiller, genre perquisition. Les gifles pleuvaient quand je m'interposais, et je n'avais pas intérêt à riposter, car c'était pire ensuite… Mes parents ne voulait pas en entendre parler car sinon c'était nous deux qui étions punis. Son jeu le plus sadique était de me renverser sur le sol et de se mettre à cheval sur moi m'immobilisant complètement. J'étais gosse plus petit et maigrelet, elle était sportive (natation) et avait deux têtes de plus que moi, elle n'avait aucun scrupule à m'écraser le thorax sous son poids… Ca la fessait rire de me voir gigoter sans pouvoir la faire bouger. J'ai eu les droits à ce traitement régulier de 8 à 14 ans environ… Bien souvent plutôt que de me faire gifler ou d'être jeté à terre violement je me mettais moi même sur le dos ce qui diminuait sa violence envers moi et semblait la calmer. Un jour ma mère la vie sur moi penchée en avant appuyant une de ses paire de chaussettes sales sur ma figure (et ouai) , et bien ma mère ria et parti dans la cuisine… Donc je me résignais à subir !

Rien de l'empêchait de me plaquer au sol pas même sa tenue vestimentaire (jupe chemise de nuit …) et elle me rendait responsable de l'état de ses collants déchirés ! Elle me culpabilisait et me traitait de "cochon" quand malheureux mon regard effleurais les cuisses qui se refermais de chaque côté de ma tête (ce qui me rendais sourd) …

Le chantage, la menace d'un châtiment encore plus humiliant était mon quotidien avec elle… Ses "petites séances" étaient toujours accompagnées d'une ou plusieurs gifles…

Je la hais et je plains mon beau frère (un pauvre gars très gentil) car il se fait infériorisé verbalement devant tout le monde…

Franchement je ne comprends pas qu'une grande s&oelig ; ur puisse s'acharner comme ça.

Mais en plus l'attitude désinvolte de mes parents.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


142413
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages