Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je cache ma relation à ma famille

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-couple
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_121590_1ratingStar_121590_2ratingStar_121590_3ratingStar_121590_4

Voilà, ça fait plusieurs mois que je suis avec un homme charmant, qui habite à 200 kms de chez moi. C'est un homme que j'aime beaucoup, cette relation est sérieuse, mais paradoxalement, j'ai choisi de la taire. Bien entendu, la distance qui peut être néfaste est un atout dans ce cas. Avant de le rencontrer, je suis restée 3 ans avec un homme qui était un véritable manipulateur. En ouvrant les yeux et en me documentant sur la manipulation mentale, j'ai compris les mécanismes de destruction de ces personnes. J'ai réalisé que D. Était donc un véritable malade et que ma soeur manipulait aussi beaucoup. Le souci ne viendrait pas de mes parents, mais si je me cache, c'est pour me préserver de ma soeur ainée, qui a sans cesse "besoin de me protéger". Ses conversations téléphoniques ressemblent à une garde à vue policière. C'est à un point que je ne dis plus quand je cherche du travail, que je me présente à un entretien d'embauche ou signe un contrat, mais qu'elle est au courant qu'après le 1er jour de travail réel. Dernièrement, elle s'est rendue compte que je lui cachais énormément de choses. Il y a quelques mois, je lui ai donc annoncé qu'entre D. Et moi, tout est fini et que, pour m'éviter la souffrance, je ne souhaite plus qu'on m'en parle. Depuis 6 mois, elle me parle régulièrement de lui et me pose encore des questions (se voit-on encore ? Des nouvelles de lui ? Etc). A vrai dire, elle n'a jamais su pourquoi je l'avais quitté. C'est pas faute d'avoir pris mes enfants en aparté pour tirer les vers du nez. Elle me téléphone il y a quelque jours, je me suis arrangée pour faire passer gentiment les messages sans brusquer Madame car j'ai décidé de ne plus me laisser "bouffer". 1/ Elle me demande si je viens pour les fêtes de fin d'année. Elle me culpabilise par le fait que je n'y vais pas en me disant que COMME mes frères ont choisi de vivre loin, mes parents se trouvant donc seuls, il faut donc être plus présents encore que d'habitude. Je lui réponds que la façon de présenter les choses en novembre comme un impératif et des fêtes imposées "ce jour-là, on ira là, le lendemain, ce sera comme ça" ne m'ont pas plu. Que, quand on respecte les gens, on n'a pas le droit de décider pour eux. Je lui dis aussi que mes frères ont fait des choix que je n'ai pas à pallier à leur éloignement et que j'ai convenu avec mes parents des dates pour se voir et que tout est mieux d'être en décalage pour éviter à ma mère d'avoir tout le boulot surtout que personne ne bouge ses fesses ce jour-là (je la vise en disant ça ! ) 2/ elle me reparle de D. Me dit que sa fille va lui envoyer une carte. Elle justifie le souhait de sa fille par la souffrance de ne plus le voir. Tout comme elle trouve ça normal que sa fille 13 ans fouille dans mes affaires pour trouver des photos (c'était il y a 2 semaines). (Après l'avoir ouvertement régulièrement critiqué et m'avoir poussé à le quitter) , elle me dit que c'est un homme formidable avec les enfants et qu'il a laissé un souvenir indélébile. Je lui réponds que je suis étonnée (sur le ton de la plaisanterie ! ) que sa fille se rende plus malade que moi quand je suis en rupture avec un mec. Sur ce, je lui annonce donc, que la fois prochaine, personne ne serait plus au courant d'une relation avec un prince charmant, pour éviter justement la souffrance des tiers. Etc Cette après-midi, j'ai été témoin qu'elle demandait à mon fils pourquoi il avait changé d'avis quant à sa présence à mes côtés au moment de mon hospitalisation. Elle s'étonne qu'il ne veuille pas venir chez elle à ce moment-là. Il a su répondre que rien n'avait changé et que dès le départ, c'était prévu comme ça. J'ai senti qu'il était très mal à l'aise au téléphone et a vite raccroché. Je téléphone ce soir à ma mère pour prendre des nouvelles. Elle me dit avoir vu ma frangine aujourd'hui et que, comme d'habitude, elle pose des questions sur ma vie privée. Elle me dit aussi qu'elle s'est vantée elle-même d'avoir posé des questions à mes enfants, qu'ils n'ont pas répondu "Ta mère, elle est à Paris, elle a un copain là-bas ? " que mon aîné a rougi tellement fort qu'elle a eu la réponse… Mon fils me donne plus ou moins la même version Je suis en colère car j'estime qu'elle n'a pas à poser de questions à mes enfants sur ma vie privée. Hormis continuer à me cacher comme une gamine qui est en train de faire une bêtise, je ne sais plus comment réagir.
  Lire la suite de la discussion sur forum-couple.com


121590
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages