Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je paye pour les aliments de mes beaux-parents

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 387 lectures | ratingStar_48252_1ratingStar_48252_2ratingStar_48252_3ratingStar_48252_4

Mon beau-père est Alzheimer GIR2,

Et ma belle-mère physiquement handicapée classée GIR4.

Nous allons devoir faire face aux frais de l'établissement pour mon beau-père,

Et aux frais de vie de ma belle-mère dans un studio. Ils n'ont que de petites.

Retraites, et n'ont aucun bien, aucune économie.

Une grosse difficulté que nous allons rencontrer :

Ma femme a une faible retraite, j'en ai une assez confortable.

Je suis débiteur d'aliments de mon beau-père, de par mon mariage.

Mais ma belle-soeur, (soeur de ma femme) a un petit salaire,

À peu près équivalent à la retraite de mon épouse.

Là où cela se corse vraiment, c'est que ma belle-soeur vit maritalement.

Avec une personne en retraite et qui a d'assez gros moyens,

Et ils ont très gros train de vie depuis une vingtaine d'années.

En appliquant l'Article 205, le concubin de ma belle-soeur.

N'est pas obligé alimentaire.

Et c'est là que cela va sérieusement coincer, lorsque la Commission Départementale.

Des Affaires Sociales va faire des propositions, peut-être d'aide,

Mais aussi et surtout des sommes que notre couple et ma belle-soeur devront.

Respectivement payer.

(Propositions, car si contestation, seul le JAF est compétent).

Nous avons fait le nécessaire pour apporter les preuves incontestables de la.

Vie maritale. L'assistance sociale de province, (là où sont mes beaux-parents) ,

Et l'assistante sociale de ma ville nous ont toutes deux dit que "en principe",

Il serait partiellement tenu compte des revenus du concubin.

Par contre, comment cela va-t-il se passer en réalité ? Trop tôt pour le savoir.

J'avais également proposé à mon épouse un divorce de convenance,

Par requête conjointe. Autant je ne voyais dans cette démarche qu'un moyen.

Légal que ma femme soit à égalité de revenus avec sa soeur, autant ma femme.

Y mettait beaucoup d'affectif, et n'a pas voulu de la solution pourtant simple et rapide.

Tout est également considérablement compliqué par la régionalisation.

Aucun département n'applique les mêmes règles, ni les mêmes calculs.

Exemple : dans mon département, les crédits à la consommation sont.

Comptabilisés dans les charges de l'obligé alimentaire.

Alors que dans le département de province dont il s'agit dans mon cas,

Ces crédits à la consommation ne peuvent être retenus comme charges.

Dans mon département, APA et Aide Sociale sont rapportables à la succession,

C'est à dire que le Conseil Général se rembourse au décès, si patrimoine positif.

Dans l'autre département, ces deux aides ne sont pas remboursables.

Les département font leurs tripotes à eux, et il est très difficile de s'y retrouver.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


48252
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages