Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je subis les humeurs de ma belle famille

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1185 lectures | ratingStar_13969_1ratingStar_13969_2ratingStar_13969_3ratingStar_13969_4

Je me suis mariée très jeune (18 ans) certains me disent que je me suis mariée sans réfléchir et d'autres me disent que qui ne tentent rien n'a rien. Si on ma dit ça cest parce que j'ai décidé dépouser cet homme sans amour et même sans le connaître en fait on appelle ça les mariages arrangés.

Bref pour moi tout cest passé extrêmement vite il est venu me voir avec sa famille en décembre en mars jétais fiancée et en juillet jétais mariée. La semaine du mariage a été très éprouvante pour moi car je passais mon bac le lundi, le jeudi je faisais mon henné et le samedi je me mariais.

On a emménagé dans le Nord ça se passait comme tout les couples avec des hauts et des bas, je nai pas pu aller en vacances l'année de mon mariage car il ne voulait pas partir, il disait quil voulait apprendre à me connaître mais en vérité c'est parce que sa mère lui avait interdit dy aller. Première vraie dispute en août où mon mari avait décidé d'aller avec ces copains je ne sais où alors que je voulais que nous sortions. A moi il m'avait dit non mais a ses copains ils avaient dit oui.

Je ne comprenais pas trop, de plus je venais de récurer la cuisine de ma belle mère je pensais donc quil allait me changer les idées en me proposant une sorties au bord dun lac ou avec une promenade en foret. Rien a faire, je sors avec mes potes comme il disait que ça te plaise ou non. Il m'a dit on n'est pas venu ici pour sortir alors je me suis rebellé et je lui ai dit si je ne suis venue que pour faire le ménage de ta mère ceest pas la peine de venir ici. Comme il seénerve très vite il seest fâché mea dit de ranger nos affaires et quil meattendait dans la voiture. Je suis donc partie a contre coeur ranger nos affaires et au moment de partir ma belle mère m'a agrippé la main et ma secoué très fort en me disant qu'est ce que tu lui as encore fait j'ai gardé mon sang froid pour ne pas ménerver. Ces gestes et ces paroles je ne sais pas si un jour je pourrais les oublier. Je n'ai rien dit a personne il ni a que la femme de mon beau frère qui est au courant de cette péripétie car elle a tout vu de ces propres yeux. Je navais rien dit à personne et la femme de mon frère n'arrêtait pas de me prévenir me disant de faire très attention a moi et à mon couple mais je pensais quelle devait être jalouse.

Depuis le mariage on arrêtait pas de me dire pourquoi ta mère ne souriait pas là pourquoi tu as fermé les yeux sur cette photo pourquoi ta grand mère est triste pourquoi ceci pourquoi cela, c'étaient des questions dont je ne pouvais pas répondre. J'ai appris en venant dans cette famille a ne pas trop parler, a ne plus trop sourire (mon mari me l'a reproché un jour pourquoi tu as rigolé avec une telle alors quil y avait mon père et mon frère). Je suis très vite devenue une autre personne ça n'était plus moi.

J'ai appris a aimer un homme qui était très grincheux je veux ça et ça comme ma mère me fait. Pour ne pas faire plus de problème qu'il ny avait je ne disait rien je subissais les humeurs de toute cette famille.

Mon mari m'a obligé à ne plus voir des amis à mes parents avec qui j'avais une très bonne relation. Je n'ai rien dit encore une fois. Après être tombé gravement malade (dépression) mon mari avait décider de m'amener chez ma mère il avait compris que j'en avais besoin je ne vous dit même pas comment on s'est fait engueuler par ses parents… à moi on mavait reproché dêtre faussement malade et a mon mari on lui avait dit quil y avait des médecins là où on habitait et quil naurait pas du me ramener chez mes parents. Encore une fois ses parents ont décidé à notre place.

Je gardais toujours espoir dans notre couple je ne voulais pas baisser les bras je voulais montrer qu'on pouvait sen sortir mais on ne peut sen sortir que si les deux personnes qui forment le couple le veulent. Encore aujourdhui je me demande si il a voulu sauver son couple. Au fils du temps je découvrais mon vrai mari avec ses problèmes fiscaux, ses problèmes de banque, ses problèmes d'argent tous ça il aurait du men parler mais j'ai découvert ces choses qu'en triant ces papiers qu'il ne voulait pas que je trie. Quand je lui demandais de clarifier ces situations en payant ce qu'il fallait payer il trouvait des excuses pas ce mois, si le mois prochain, de toute façon je m'en fiche mais ça ne le dérangeait pas pour vouloir se payer une télé plasma ça me mettait hors de moi mais pas lui trop cool à ce niveau là. Je ne voulais pas quon ait d'éventuel problème donc je préférais me serrer la ceinture, mais il ne comprenait pas. On avait déjà des problèmes d'argent genre on finissait les mois avec 6euros donc pour manger avec 6 euros c'est super. Au fils du temps pas de complicité suite a la perte de son travail c'est la chute libre il m'oblige a changer de ville d'école et de maison il veut que nous habitions chez ses parents je n'étais pas d'accord mais autant parler a un mur.

Il avait soit disant fait une demande d'appartement mais je crains encore une fois qu'il m'ait menti.

Je décide de partir en vacances pour oublier mes problèmes mais j'aurais mieux fait de rester en France JE vis un véritable cauchemar dans la maison de mes beaux parents jétais devenu nourrice, femme de ménage, je ne pouvais même pas dormir jusqu'à 9h bref jen pouvais plus je suis donc parti voir ma mère en vacance je n'ai eu le droit qu'a une semaine alors quon avait pris 6 semaines de vacance cest très équitable nest ce pas ? Je me faisais insulter a table par ma belle soeur bref je passe tout ces merveilleux détails.

De retour en France préparatif du mariage de son frère jadore cette ambiance de festivité mais j'ai vite regretté aucun respect pour moi. Avec ses gens j'ai compris que ce que pense les gens est très important pour eux cest a dire que quand ils ont besoin de montrer que tout va bien chez eux ils font en sorte que tout le monde le voit. Si on est invité chez des gens ils vont soccuper de moi en me préparant en me prêtant des affaires, du maquillage, je pensais quil faisait de bon coeur mais en fait ça nétait pas ça. Il fallait faire paraître au autre que je me sentais très bien chez eux. Je décide de prendre le choses en main pour l'appartement quil navait pas demandé (cest ce que je pense) jappelle un peu partout pour quon puisse aller plus vite.

En 15 jours on avait un appartement il fallait le visiter et signer le bail. Pour signer le bail j'ai du ne pas aller en cours une après midi, je me suis dit super on va pouvoir sortir tout les deux mais non ces parents venaient avec nous. Mi septembre on avait un appart mais il ne voulait pas quon y habite puisqu'il voulait que nous passions le ramadan avec sa mère là jen pouvais plus. Me faire insulter de mal élevée dire que je manquais déducation par ma belle mère parce quau lieu de leur faire la bise je leur ai dit un bonjour (générale). On mhumiliait devant les gens parce que je ne mangeais pas beaucoup, parce que je nétais de le même région queux parce que je ne parlais pas très bien larabe (en tout cas comme eux parle) et un mari qui ne dit rien qui laisse traîner cette situation qui est incapable de me nourrir de me vêtir de me soigner. Cétait trop pour moi en plus du changement de région et décole j'ai décider de faire un break et daller chez mes parents qui habite a deux pas de chez mes beaux parents.

Le clash a eu lieu je lui ai dit que jallais chez ma mère jusqu'à ce quil clarifie la situation avec sa famille je ne suis pas le souffre douleur de cette famille je suis humaine il ne mappelle pas dans la journée mais a le soir a une heure du matin il mappelle tes ou ? Je lui réponds chez mes parents il me dit dans 5 min tes devant la porte je viens te chercher. J'ai refuser mais il ma raccroché au nez. Je réveille mon père et lui demande de lui dire que sil voulait me voir il pouvait venir me chercher le lendemain parés les cours je commençais quatre heure plus tard après son appel. Jétais parti au urgence deux fois dans la semaine en fait il ne savait pas trop ce que javais cest mon médecin qui a découvert que je faisais des crises dangoisse.

L'irréparable se produit il dit a mon père si elle ne descends pas tout de suite je nai plus besoin delle vous navez qu a la garder. Le lendemain pas de nouvelle le surlendemain je demande a mon père de lui téléphoner pour quil mapporte des affaires de rechange et il a fait le malin en disant est ce que je lui ramène toute ces affaires j'ai dit a mon père de dire oui. Il mapporte mes affaires dans des sacs poubelles dans des cartons il jette tout ça devant le palier ma mère appelle sa mère et lui demande si cest comme ça quon fait avec sa belle fille. Il vient avec sa soeur et son frère et ils font un scandale devant la porte de chez moi.

Depuis ils me font vivre un calvaire harcèlement moral téléphonique et par courrier et email je porte plainte pour menaces réitérées. A chaque fois je porte plainte.

Aujourdhui je vais bientôt passer pour la deuxième étape du divorce que j'ai demandé. Voilà cétait mon histoire j'ai sauté beaucoup de passage. Votre soutien me fera du bien, vos conseils ou vos critiques.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13969
b
Moi aussi !
29 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Damien1987 | le 19/08/10 à 14:12

Bonjour,

Je viens de lire votre témoignage est je peux vous dire que sa m'a ému...
En tant qu'homme je peux vous dire que vous avez beaucoup de mérite et de patience, vous avez tenu le cou et maintenant vous vous battez contre ce mal.

J'espère que la suite ce passe bien pour vous et vous souhaite que du bonheur, quant à votre ex-mari, je ne lui souhaite pas le mal, mais j'aurais bien voulu être présent le jour du jugement dernier afin d'entendre comment qu'il s'expliquera...

Je vous souhaite tout le bonheur possible ( ainsi qu'a toutes les femmes, vous qu'ont aiment tant pour ce que vous nous apportez ) et bien entendu, un divorce n'est pas fin de vie, au prochain, choisissez un homme que vous aimez mais qui surtout, sauras vous chérir et vous aimer comme ils se doit ! ( une femme à le droit de refuser un mariage ! )

A bientôt !

Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages