Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma belle-mère ne me laisse pas passer du temps avec mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur femina - 28/01/11 | Mis en ligne le 16/03/12
Mail  
| 146 lectures | ratingStar_229696_1ratingStar_229696_2ratingStar_229696_3ratingStar_229696_4
Mon père a quitté ma mère quand j'avais 16 ans. Il m'avait confié qu'il comptait le faire avant même qu'elle ne l'apprenne. Étonnamment, j'ai bien réagi, pensant que c'était peut-être mieux pour eux. Mais le jour où mon père est parti, il m'a parlé en tête et m'a avoué qu'il était amoureux de quelqu'un d'autre depuis plusieurs mois, son assistante de 30 ans (peut-on faire plus cliché ?). Et là, tout mon monde s'est effondré. Moi qui souffrait d'un Oedipe exacerbé (ou plutôt d'un complexe d'Electre, puisque je suis une fille) comprenait en moins de deux secondes que rien ne serait plus comme avant. Ma belle-mère acceptait que l'on se voit avec mon père, elle a été finaude. Officiellement, je pouvais venir chez eux quand je le voulais. Sauf que ma belle-mère ne supportait pas que je vois mon père en tête-à-tête. La seule fois où j'ai supplié mon père que l'on fasse les magasins tous les deux, comme avant son départ, elle nous a appelé au bout d'une heure, disant qu'elle s'ennuyait et qu'elle voulait nous rejoindre. Ce jour-là, j'ai compris une seconde fois que je n'aurais plus jamais un seul instant d'intimité avec mon père. Alors, j'ai lâché la bride, j'en ai eu marre. J'ai arrêté de chercher à le voir en tête-à-tête. J'ai largement espacé mes visites. J'ai trouvé un exutoire en sortant tard la nuit -un antidote qui ne m'a toujours pas quittée. Depuis ce jour-là, ma belle-mère est devenue étonnamment gentille. Normal, elle a compris que je ne serais plus jamais un danger pour leur relation ultra-fusionnelle. Une mesquinerie que mon père n' a jamais remarquée. J'ai à présent des rapports hypocrites avec ces deux personnes. Je cherche à faire croire que tout va bien et que je me débrouille seule, que j'ai grandi. Que mon esprit n'est pas resté bloqué à mes 16 ans. Mais, à 23 ans, je considère désormais que mon père est mort. Les années ont passé, rien ne s'est arrangé. Ils ont eu une petite fille (quelle égoïsme d'avoir un enfant à 50 ans...). Je les vois, de temps en temps. Ma belle-mère a réduit à néant le seul amour de ma vie : mon père.
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


229696
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages