Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma famille c'est celle que je me suis construite

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 350 lectures | ratingStar_218055_1ratingStar_218055_2ratingStar_218055_3ratingStar_218055_4

Il y a une dizaine de jours ma famille était réunie autour d'un de mes cousins pour feter son anniversaire, ma mère m'a dit au téléphone, "toute la famille est invitée" toute ? Non pas moi. Je ne suis d'aucune réunion de famille. J'ai le sentiment de ne pas appartenir à cette famille. Pourtant on a besoin d'appartenir à une famille, quoi qu'on en dise, parcequ'on a besoin d'identité, et que ton identité, ta marque, c'est ta famille. Je suis mariée depuis 36 ans maintenant, j'ai 4 enfants, 8 petits enfants, je pourrais me contenter de dire, ma famille c'est celle que je me suis faite, j'ai avancé, réussi, sans mes parents pour être là dans les bons comme dans les mauvais moments. Mais pour être un adulte bien dans ses baskettes, il faut avoir une base solide et c'est ce qui manque à des gens comme nous. Fourmi, comme toutes les personnes ayant vécu des situations analogues aux notres, pour nos proches le fait de nous faire passer pour des ratés de nous r'abaisser en permanence, c'est ce qui leur permet d'exister, je pense que c'est souvent des gens qui se sentent dévalorisés, donc il faut qu'ils trouvent des personnes vulnérables à r'abaisser, et qui est le plus vulnérable, nous les enfants, c'est tellement plus facile, et je me suis déjà posé une question "est ce que se ne sont pas des gens machiavéliques, qui ont un raisonnement tout compte fait assez réaliste ? À savoir, " l' enfant voue à ses parents un amour inconditionnel donc le parent peux lui faire ce qu'il veut, leur victime est prète à en redemander en espérant toujours un signe un geste affectif. Quand j'ai été retiré de chez moi, j'avais 14 ans, j'en ai voulu au juge, aux assistantes sociales, je ne voulais pas quitter ma mère malgré tout. Quand je suis arrivée au centre à 200 km de chez moi, j'ai supplié l'asssitante sociale qui m'avait conduit, de me r'emmener vers ma mère, lors de sa prochaine visite 2 mois plus tard, elle m'a promis, elle n'est jamais revenue.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


218055
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages