Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes parents n'acceptent pas mon partenaire

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 434 lectures | ratingStar_135276_1ratingStar_135276_2ratingStar_135276_3ratingStar_135276_4

 

 

J'ai 20 ans, un frère de 35 ans qui habite loin et qui revient 2 fois par an. Si mon autre frère ne s'était pas suicidé il y a 5 ans, il aurait eu 36 ans. Je suis donc la "petite dernière" éduquée dans un environnement confortable et sécurisant.

 

Depuis la mort de mon frère, je tente de réconforter ma mère, mais cela est devenu de plus en plus difficile à assumer, d'autant plus que puisqu'il ne reste que moi, mes parents sont très exigeants envers moi, j'essaye de faire tout ce qui est en mon possible pour les satisfaire. Je sais qu'ils m'aiment énormément et qu'ils veulent mon bonheur, mais j'avoue que j'etouffe.  

 

J'ai vraiment réalisé tout ça depuis que je suis avec mon copain (cela fait un an il est adorable ! Il habite dans la ville ou j'étudie et mes parents habitent à 180 km de là) , il m'a fait prendre du recul face à mes parents et m'a fait comprendre certaines choses. Ma mère m'appelait tous les jours, elle m'a dit plus tard que c'était sa thérapie, et qu'elle avait besoin de cela. Mais je me sentais surveillée en permanence, pas libre. Je lui ai demandé de ne pas m'appelé chaque jour. C'est moi qui l'appelle, mais elle ne s'y fait pas, elle ne comprend pas.    

 

Ce qui a déclenché le vrai malaise, c'est que mes parents ont eu un blocage avec mon copain. Ils n'auraient jamais imaginé que leur petite fille chérie si gentille et si bien éduquée allait ramener un jeune homme tellement bon vivant qu'ils l'ont detesté. Plusieurs fois on a essayé d'établir un contact mais rien n'y a fait. C'était la première fois que je m'"opposais" à eux. Evidemment, cela à bouleversé encore plus ma mère qui n'a toujours pas fait le deuil de mon frère, et moi aussi du fait que ça ne passe pas avec mon cop. Je culpabilise donc de les voir si tristes…  

 

De l'autre côté, les parents de mon copains sont adorables. Ils sont joyeux, naturels et m'acceuillent comme si j'étais leur fille. Je connais les grands parents, oncles et cousins… Bref j'adore passer des week end chez eux cela me ressource !    

 

Mais surgit donc un autre problème : mes parents, voyant que cela se passe parfaitement bien de l'autre côté, se sentent délaissés, sont jaloux, honteux de ne pas rendre la pareille à mon copain. Ce qui me fait encore plus culpabiliser d'être heureuse en fait…  

 

Ma mère se rend bien compte qu'elle est exigeante, qu'elle m'en demande trop, et cela la rend plus triste encore. Vu que je suis la petite fille qui reste, je porte un lourd fardeau. Et c'est très dur de jouer la maman ! Oui j'ai l'impression qu'on a échangé les rôles… c'est moi qui la console, c'est moi qui porte tout…    

 

Le problème est donc le suivant : je me sens vraiment heureuse et moi-même avec la famille de mon copain, mais j'aime mes parents et je sais que je leur dois beaucoup donc je culpabilise de ne pas vouloir téléphoner trop souvent, de vouloir rester avec mon copain qu'ils n'aiment pas. Le suicide de mon frère a été un grand choc pour ma mère (c'est elle qui l'a découvert et je l'ai entendu crier…) , elle s'en remet à moi.

 

Je sais que j'ai le droit d'être heureuse, mais ils sont si tristes mes parents… Cela me désole, je ne sais plus que faire, je ne supporte plus de voir ma mère comme cela pendant que moi je m'amuse un peu, que je me change les idées et tente de prendre mon envol, mon indépendance.

 

 

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135276
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages