Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon père n'accepte pas ma relation avec mon partenaire

Témoignage d'internaute trouvé sur femina
Mail  
| 203 lectures | ratingStar_229874_1ratingStar_229874_2ratingStar_229874_3ratingStar_229874_4
Jj'ai 19 ans, et depuis maintenant deux ans ma vie est à la fois heureuse et infernale. Depuis plus de deux ans j'aime un garçon de mon âge et qui me rend très largement cet amour. Je ne pouvais pas espérer être aimée par quelqu'un d'aussi tendre, sincère et sérieux que lui. Il est brillant, non-violent, promis à un bel avenir... Il devrait être le gendre parfait ! Mais voilà, aussi bien ses parents que les miens refusent de nous voir ensemble à cause d'une pitoyable ancienne discorde familiale que notre relation a ravivé. Résultat : depuis deux ans nous ne pouvons nous voir qu'en cachette, et à de très rares occasions car il vit loin de chez moi. Nous sommes sûrs que ses parents finiront par se faire à l'idée, surtout quand ils se rendront compte que cela nous rend heureux, et il en va de même pour ma mère. Le véritable problème vient de mon père. Avec lui, j'accumule les conflits depuis toujours, mais bien plus depuis mes 16 - 17 ans. Il est surprotecteur, extrêmement têtu et "vieux jeu", dans le sens où il considère être le père de famille qui ramène l'argent et donc nous devons nous fier à tout ce qu'il décide pour toute la famille. Il me croit incapable de prendre des décisions pour moi-même, même s'il avoue me trouver mature pour mon âge. Mais surtout j'ai inconsciemment peur de lui. Il est capable d'être agressif quand on lui tient tête, et je sais que cette situation est ce qui peut l'énerver le plus en ce moment. Aussi, quand l'inévitable dsipute a eu lieu il y a deux ans, je lui ai aussitôt assuré que j'allais quitter mon ami. J'y ai vraiment songé, mais c'était impossible et ça l'est toujours. Résultat, la situation stagne, et les mensonges pleuvent... Jusque là, je pensais garder le secret de ma relation avec mon petit-ami jusqu'à la fin de mes études et donc mon indépendance (dans moins d'un an maintenant si tout va bien), de façon à être à même de quitter la maison si mon père l'exigeais. Mais je m'en sens de moins en moins capable.
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


229874
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages