Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une belle-famille insupportable

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 378 lectures | ratingStar_219927_1ratingStar_219927_2ratingStar_219927_3ratingStar_219927_4

Mon ami n'a pas de famille, son père n'est pas originaire d'ici et ils ont tous pas mal déménagé dans le passé. De plus son père n'a jamais été très proche du peu de famille qui lui reste en région parisienne. Et comme je l'expliquais sa mère est d'origine étrangère donc pas de famille maternelle ici. Et en effet, mon ami n'as pas trop d'amis ici car les qlq bons amis qu'il avait sont partis travailler et s'installer loin, il était dailleurs un peu seul bien avant que je le rencontre, plongé dans le travail à longueur de temps. L'année durant laquelle on s'est fréquenté à distance n'a pas aider à garder un réseau social je pense, car il passait la moitié de son temps, de son énergie et de son argent à venir me me voir. Cela a dailleurs créer qlq conflits avec ses qlq amis fut un temps, car ils ne comprenaient pas forcement pourquoi il faisait autant de sacrifices pour une fille aussi loin.   Et puis ce qui me bouffe, et me donne le sentiment que l'on est comme "reclus" comme des "pestiférés" c'est le comportement de sa soeur qui rend compliquer les rapports que je pourrai avoir avec ses parents. La moindre visite chez son père demande de prendre des précautions, on demande toujours lorsque l'on voit un de ses parents si elle est là, sera là, il comprennent et font en foction, s'arrange pour ne pas nous l'imposer mais au final on a l'impression parce que l'on veut se protéger d'être ceus qui compliquent tout, puiqu'en fait elle est tellement invivable que elle n'as pas besoin de nous éviter elle, c'est nous qui faisons des pieds et des mains pour ne pas la voir, car lorqu'elle est là, elle empeche toute relation etre les uns et les autres, la tension et les non-dits inondent la piècs, sa violence verbale et physique est telle que cela ressemble à un film.   Daillleurs il y a qlq mois je l'ai croisé au supermarché, on s'est ignoré mais j'ai quand même eu peur! Ca rend teuteu de prier pour ne pas croiser une des seule personnes que l'on connait là ou on vit depuis peu en plus... J'ai le sentiment d'être la victime d'une personne instable mais personne ne voit cela ici. On en est quand même venu à se taper dessus lorsqu'elle nous a mis dehors, j'ai dabord été insultée, accusée de choses qui n'ont aucuns sens, et ensuite en réponse au dialogue que l'on a essayer d'instaurer car il était impossible de la faire parler sans crier, elle est devenu hystérique et j'ai pris un coup à l'oeil^^ C'était invraissemblable. Et si je n'ai pas porter plainte contrairement à elle qui l'a fait sontre son frère, je le regrette. Car aujourd'hui je suis la victime non reconnu de cette fille qui a tenté de me faire passer pour ce que je ne suis pas, et qui a nous a menacé. Soit disant que son copain militaire fraichement parti en mission, était du même avis qu'elle et qu'il nous casserait la gueule en revenant, dailleurs on a eu plusieurs message de menaces sa part. C'est fou qu'il ai menacé son beau-frère alors qu'il venait de s'installer sous le toit de ce dernier et de son père^^ Quel culot, mais là encore ca ne choque que moi... Résultat, j'ai cette maison en horreur, et c'est une épreuve d'y retourner à chaque fois, mais cela passe inapercu aux yeux de tout le monde encore une fois.   Lorque je suis arrivée ici, elle et son copain sont les premieres personnes, de mon âge en plus, avec qui j'ai commencé à m'investir. Et c'est vrai que j'ai cru vivre un cauchemard quand elle nous a insulté, accusé, et mis dehors. J'ai pour ainsi dire dû m'expliquer à plusieurs reprises à son père, à sa mère...expliquer que je ne pigeais rien à ce qui se passait^^ c'était fou.   Depuis j'ai très peu confiance en les qlq personnes que je peux rencontrer ici, j'ai peu confiance dans l'avenir aussi même si j'aime mon chéri à la folie.Je sais que je dois me concentrer sur nos et mes priorités, et qu'il faut faire le dos rond devant sa soeur, mais c'est quasi invivable c'est bien ca le problème en fait.   Chez moi à 95O km, mes parents séparés depuis toujours, connaissent des difficultés, et s'inquiètent pour moi, et j'ai un petit frère que je ne vois pas grandir au final. Si ici je ne me sentais pas aussi mal accueilli, je saurais ne pas m'inquiéter pour ma propre famille, je saurais me dire qu'ils sont adultes et que comme ils disent je dois faire ma vie. C'est dur de savoir que j'ai une famille et des amis qlq part qui seraient un véritable soutien et qui aprecieraient de m'avoir auprès d'eux, alors que ici je ne suis bonne qu'à faire le dos rond devant sa soeur, et écouter les problèmes de ses parents, rendre des services à toute la famille pour qui finalement je ne suis qu'une "belle-fille" et non pas moi avec ma personnalité.   Personne n'a jamais cherché à me connaitre, ils ne savent même pas ce que font mes parents, combien de frères j'ai, etc... Si je suis réservé, je suis aussi très ouverte, et j'étais il y a encore qlq mois une personne pas prise de tête, j'adore rigoler, j'aime les contacts, apprendre des autres, etc C'est peu-être le problème dailleurs, je me suis attaché à eux avant de les connaitre, parce que j'aimais mon chéri, et que pour moi la famille est importante, et que je n'avais que de bons aprioris les concernant.   Tout cela à bien changé, je ne croyais pas qu'il était possible de vivre ce que j'ai vécu en 8 mois...   Tout cela pour dire que OUI j'ai conscience de devoir me concentrer sur NOUS et sur MOI, mais c'est difficile car ils appellent tout le temps.Sa mère nous appelle, moi y compris à des heures indues, pour nous dire qu'elle a tel ou tel pb, argent, mec, etc...Son père l'appelle constament au sujet de l'entreprise principalement, et sa soeur, avec qui il est obligé de travailler lui mène la vie impossible tous les jours en entreprise, résultats il peut passer des soirées ou des week-ends avec son père à faire le travail que la soeur n'a pas fait, et c'est notre vie qui en pathie.   Il doit donc prendre sur lui et se laisser traiter comme une sous merde, pendant que sa soeur mène sa petite vie tranquillement avec son mec et sa belle-famille à elle pour qui elle est un ange^^ Elle vit sous le toit se son père, avec tout le confort duquel elle nous a privé (mais cela je m'en fiche, c'est la violence avec laquelle elle nous a mis dehors qui me reste en travers), elle travaille pour papa qui la paye à rien faire et qui impose à toute l'entreprise une salariée inssuportable, elle n'est supportée par personne et au final elle a tout, son père, sa mère et son frère qui n'a pas le choix lui passe tout!Au final, je crois que je vais prendre une décision et le dire à mon chéri: je ne veux plus fréquenter sa famille jusqu'à nouvel ordre. Si ils passent tout à leur fille qui est purement ingrate, alors je peux bien décider de ne plus les voir, c'est peu de chose pour eux comparé à ce qu'ils ont l'habitude de subir avec leur fille, j'espère qu'ils comprendront, mais qu'ils comprennent ou non ca ne changera rien à ma vie, ce qui peut me faire du bien c'est de vivre loin d'eux.     Je crois que être gentille avec les autres c'est une chose mais rentrer dans un système relationnel qui n'est pas le mien, c'est m'imposer de la violence à moi même. J'ai fais l'erreur il y a 8 mois de ne pas écouter ma tête et mon ressenti, et il n'est en fait peut-être pas trop tard pour faire ce que j'aurai dû faire. Mettre de la distance. Ils peuvent bien penser ce qu'ils veulent, je décide de m'en ficher. Je sais que je suis une personne très honnête et profondément bonne, ce n'est pas à eux de me définir. Décision prise. Ca fait bizarre, pourquoi ne l'ai-je pas fait avant?...   Pour info, il y a eu un évènement ce week-end qui a peut-être été déclencheur. Alors qu'il est prévu depuis plusieurs mois que dans une semaine nous montions mon chéri et moi chez moi pour 5 jours et ensuite faire un mariage d'un des ces amis pas très loin (quand je vous disais que ses amis sont loin, en voici un plus proche de chez moi que de chez lui), son père nous apprend que le parrain et l'oncle de mon chéri arrive dimanche et il dit naturellement " vous mangerez donc avec nous dimanche soir et vous partirez le lendemain (en voiture 11 heures de route je precise). Il a dit aussi "tu verras ta famille un jour de moins, c'est rien" De quel droit il contrarie nos plans et decide de ce qui est grave ou non pour moi. Au final j'aurais vu ma famille 15 jours sur 365 et lui me dit comme une fleur que et bien non ca fera 14 et c'est pas grave?^^ J'hallucine! C'est moi qui chippotte? Je crois pas nan!? J'ai tout quitté par amour, je me suis laissé écraser depuis des mois pour ne pas créer plus de pb à une famille qui croulent sous les problèmes et au final ce n'est pas assez il faut aussi que je sacrifie ça?! Je dis STOP. En fait je réalise que je ne suis pas gentille mais faible, ou bien que la gentillesse humaine n'est en fait que'une facon de s'assurer les faveurs des autres... c'est comme ca que fonctionne la vie mais parfois cela peut jouer des tours lorsque l'on a à faire à des gens intérressés, qui profite de votre "gentillesse".  
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


219927
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par carocast | le 29/08/11 à 15:07

Bonjour à tous,

Je suis journaliste pour la chaine de télévision France 2 . Je travaille sur une nouvelle émission et pour ce faire je suis à la recherche de familles rencontrant des conflits , problématiques ( avortement, relations mixtes, adoption,conflits générationnels.....) désireuses de témoigner sur ces sujets et ayant envie d'être aider.
Des questions que nous aborderons avec des familles qui rencontrent les mêmes difficultés que vous, qui ont réussi à les surmonter et qui pourront vous apporter leurs conseils.
N'hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé
Bonne journée.
Caroline.
01 53 84 29 54

Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages