Histoire vécue Famille - Enfants > Conflits familiaux      (1820 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une triste vérité

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 568 lectures | ratingStar_103586_1ratingStar_103586_2ratingStar_103586_3ratingStar_103586_4

Que c'est triste d'apprendre par sa banquière que son propre frère (le cadet) vient d'emménager dans sa propre maison, et qu'il n'a pas juger intéressant d'appeler zhom pour lui annoncer la grande nouvelle. D'autant plus que cela fait 4 ans qu'ils cherchaient (mon beau frère et sa copine (s'il ne se sont pas marié entre temps ou eut un autre bébé) et qu'il n'arrivait rien à trouver dans leur budget, et qui soit un coup de coeur. C'est quand même abérant d'avoir des nouvelles ainsi d'une personne aussi "hors de la famille" que possible.

C'est triste, mais le beau frère ne veut pas nous revoir tant qu'on a pas régler les problèmes avec les beaux parents (ils ont la version des beaux parents, mais de toute manière, quand on a essayer de donner la notre, personnes ne nous a cru). Et pourtant, on a rien contre lui, je lui ai même dit personnellement qu'il pourrait venir voir notre fils quand il le veut, qu'il et sa copine ainsi que sa fille peuvent venir sans problème, qu'on se ferait une joie de les accueillir. C'est vraiment triste, surtout qu'il est le parrain de notre fils, et qu'il ignore et rejette son filleul.

J'ai alors demandé à zhom s'il était triste de cette situation. Il m'a dit que oui mais qu'il doit faire avec. Il m'a dit que personne nous croit, ni même ceux qu'on apprécie tendrement (grands parents maternelle, sa marraine avec mari et enfants). Il m'a bien fait comprendre que le cirque que nous a fait son petit frère (le benjamin) , et bien c'était la mentalité de tout le monde et qu'il fallait pas s'attendre à un miracle. Que tout le monde allait faire des histoires et essayer de nous faire rentrer au bercail. Les beaux parents ont bien manoeuvrés, ils ont réussit à nous faire passer pour des moutons noirs, de mauvaises personnes et eux sont de pauvres victimes. Trop fort ces gens là !!!

Mais moi aussi je suis triste. Triste de me rendre encore une fois compte, que nous sommes des bannies. Tout ça, parce qu'on a voulu qu'on nous respecte, qu'ils arrête de faire du mal à notre fils. On dit que la vie punit tôt ou tard les méchants, et bien j'attends que jugement soit fait. Vu leur méchanceté, la punition sera très dur… Mais le pire de tout, c'est que j'aimerai pouvoir assister à cette descende en enfer. Je veux pouvoir lire dans leurs yeux de la douleur. Je me sens mauvaise avec ce genre de penser, mais bon sang !!! Moi ça va, j'ai ma propre famille, mais zhom !! C'est pour lui que j'ai tant de peine, car il se trouve déposséder à cause de ses propres parents. Encore aujourd'hui, bien que je sais tout le bla bla sur les PN, je n'arrive pas à comprendre comment des parents peuvent être aussi cruel avec leur propre enfant. On ne fait pas des enfants pour faire d'eux des esclaves, pour les dresser comme un chien. Quand on fait des enfants, on essaye de leur apporter la sécurité, l'amour, on leurs apprends les règles de la société, etc tout en respectant son tempérament. Mais là, c'est du style : tu fais comme je le dis, sinon je te le ferais payer amèrement…

Mais zhom est tellement "mou"… s'il aurait eut un caractère plus fort, il aurait pu se défendre, défendre sa petite famille. Ma famille est loin d'être toute rose, et j'avais une mère très autoritaire et très froide. Mais c'est parce que je n'ai pas peur de dire les choses, qu'elle respecte la personne que je suis aujourd'hui. Du coup, jamais elle oserait faire le quart de ce que le beau père à pu me faire ou dire. Desfois je me demande si zhom n'a pas volontairement chercher une personne comme moi, avec un fort caractère (je suis la seule à avoir dit ma façon de penser aux beaux parents, les autres râlaient en cachette mais exécutaient toujours les ordres du beau père). Et pourtant, même avec un fort caractère, je n'ai pas su gérer la situation (trop peur de faire des histoires, peur d'être rejeté, etc).

Mais une chose est sure, c'est que nous aussi nous faisons notre petite vie et je suis bien contente, qu'ils ne savent pas pour notre deuxième enfant. J'imagine même pas à quel point ils redoubleraient leur effort pour nous faire du tort.

Sur le coup, quand zhom m'a fait part de cette histoire, ça m'a rien fait, mais c'est quand il a dit que ça le blessait que ça m'a mis en colère…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


103586
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'aime pas ma belle mere, - les belles-meres

image

Oui ça peu allé en tout cas, nn il ne dit rien en parlant de cette esthéticienne mais il y a des choses que je ne pourai expliqué (il était amoureux de sa cousine) qui est aussi jolie qu'elle, une fois on était parti chez sa mere où toute la...Lire la suite

Je me gache la vie pour des broutilles a cause de ma belle-famille. - les belles-meres

image

Bonjour à toutes, Moname, pour les visites à la maternité, mon mari me dit surtout que même s'il n'a pas porté le bébé, il est le père et sa famille a tout autant le droit de venir voir le bébé. Pour les sms pendant qu'on est en vacances,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages