Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

1) un de mes enfants est au collège.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 369 lectures | ratingStar_284070_1ratingStar_284070_2ratingStar_284070_3ratingStar_284070_4
Je voudrais évoquer dans ce message, les "pédagogies" (trop fréquentes et admises par la hiérarchie) à l'humiliation. Deux illustrations, la première tirée de mon vécu de parent d'élève, la seconde de mon expérience d 'enseignant. 1) Un de mes enfants est au collège. Nous recevons des bulletins sur lesquels figurent pour chaque matière : - la note de l'élève, évidemment. - la note moyenne de la classe, j'aurais préféré celle médiane, mais c'est déjà bien et utile pour situer. - la meilleure note de la classe, ? Là je m'interroge : ça fait plaisir aux parents du meilleur, du presque meilleur (l'an dernier en EPS sport, un champion régional de badmington avait 20/20 sur la période consacrée à ce sport, j'en fais quoi moi de cette info ? ). - la moins bonne note / et là, je proteste. Pourquoi ? Si un élève est en difficulté dans une matière, l'enseignant contacte les parents. Pas besoin d'appuyer dessus dans le bulletin, car même si c'est anonyme, tous les élèves savent de qui il s'agit. Je me mets à la place des parents dont les notes élèves et celle pire coïncident. Ce sont des méthodes de (dé) motivation d'une époque révolue. Même Mac do n'affiche plus la photo de l'employé du mois ! Aucune entreprise ne gère plus ses ressources humaines de la sorte. Les syndicats crieraient légitimement d'ailleurs au harcèlement. 2) Et pourquoi les autres élèves savent qui est le "mauvais" de la classe ? Parce que les profs eux-mêmes le disent en public : lors de la remise des copies, ce sont des commentaires désobligeants, en plus de l'annonce officielle de la note avec les autres qui se moquent et le prof qui en rajoute fier de son bon mot. Pour moi, c'est inadmissible, les notes, les évaluations sont de l'ordre du personnel. Et puis quelle leçon de civisme, de politesse, de vie en société. Et là, je mets tout en gras parce que je suis très énervé sur ce point. Mon expérience d'enseignant : évidemment des copies remises sans commentaires publics, il y a la marge pour cela et la permanence prof/dispo. J'ai constaté un phénomène très grave selon moi : les bons élèves se cachent de l'être, sinon ils sont harcelés par certains dès le cours fini voire pendant. Les mauvais empêchent les bons de travailler. Le problème est que certains élèves bons ou moyens suivent le mauvais exemple pour être intégrés dans les groupes "branchés" de la cour de récréation, quand ce ne sont pas des "caïds" qui les menacent d'exclusion voire de représailles en cas de bonnes notes. Certains de mes élèves me remettaient le travail volontaire à la maison pour la correction dans mon casier, salle des profs, pour que les autres ne les traitent pas de "fayots" et je les remettais corrigé à l'avenant discrètement. Ça se passe comme ça chez … les établissements scolaires de France de nos jours … alors on en parle sur ce forum entre parens d'élèves et aux profs qui veulent bien se remette en question et entendre les autres (car ils ne sont pas tous comme s… ertains).
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


284070
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages