Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 26/01/13 | Mis en ligne le 15/06/14
Mail  
| 876 lectures | ratingStar_531389_1ratingStar_531389_2ratingStar_531389_3ratingStar_531389_4
Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très pratiquante et mon père pas du tout mais pour lui ce n'est pas grave c'est un homme alors que moi je devais rester à la maison, je n'avais le droit de sortir que pour l'école et à l'école interdit d'avoir des copains, seulement des copines. Interdit d'avoir de petit ami même à 25ans, interdit de fumer, interdit de boire, alors que mon père fait tout ça et il a passé sa vie a tromper ma mère. Je n'avais pas le droit d'aller en boite mais les lundi à l'école mais copines me disaient "on a vu ton père en boite ! " Ma mère la pauvre a toujours subit mais elle se laissait faire car mon père pouvait être violent, d'autant plus que mes deux parents travaillaient mais ma mère n'avait pas le droit d'avoir de l'argent, pas de carte bleue, pas le droit de s'acheter quoi que ce soit, mon père gérait l'argent très mal. Ma mère n'allait pas au courrier parce que c'était une règle de mon père, interdit d'aller au courrier car c'est le chef de famille c'est à lui disait il, on a jamais eu de clés ! Ma mère ne savait pas que mon père et elle était criblé de dettes, mon pere a fait des credits et il imitait la signature de ma mere. Il a fait en tout 30 000euros de credits à coté de ça il ne payait pas le loyer, ne payait plus la voiture, il a aussi hérité de son pere, il nous avait dit que l'heritage était de 2000euros alors qu'il était de 19000euros mais il a tout dépensé avec les copains et surtout les copines. Mes parents ont été convoqué au tribunal pour les impayés, ma mère n'a jamais été au courant et mon père a jugé qu'il n'avait pas besoin de se presenter. On a su tout ça lorsque les huissiers sont venu à la maison et nous ont foutu dehors alors que j'étais agée de 17 ans. Ils ont saisi les meubles et la voiture. Ma mère a décidé de divorcer et on est parti dans un foyer jusqu'à ce que la mairie nous donne un appart. Mon père menaçait ma mère et moi de nous tuer si on ne revenait pas. Mon père a pris un studio et on ne se parlais plus. Quelques mois après il me croise au supermarché avec mon petit ami, il m'a fait sortir du magasin avec mon ex Sebastien et nous a mis une raclée a tous les deux. Il m'a forcé a monter dans la voiture et il m'a forcé a vivre avec et il n'a pas laissé le choix a ma mere car il disait que je devenais une pute. Je n'avais plus le droit de sortir, pas de telephone, il me deposait au lycée et venait me rechercher à la sortie, des qu'un copain venait me faire la bise j'étais en panique, je me disais si mon pere est la je vais en prendre une. Lorsque j'ai eu le bac je voulais partir prendre une chambre universitaire et faire des etudes mon pere me l'a interdit, depuis qu'il m'avait vu avec sebastien il disait ne pas me faire confiance et jamais il ne me laisserais jamais faire d'étude. Je suis resté enfermée dans un petit studio tout l'été alors que tous mes camarades de classe fetaient le bac. Mon pere allait travaillait et il fermé la porte pour ne pas que je sorte. Un jour j'en ai eu marre et j'ai appelé les flics, ils sont venu me chercher. Mon père a été en garde a vue 48h. J'ai pris mes clics et mes clacs et je suis partie sans rien dire. Ma mère n'était pas d'accord avec le traitement que m'infligeait mon père mais elle était d'accord avec le fait que je sois une pute parce que j'avais un petit copain et en plus un français ! Je ne savais pas ou aller, je n'avais pas de téléphone, j'ai pris le train et je suis allée a dijon. Pas d'argent en plus j'ai fraudé. Je connaissais le numéro de sebastien par coeur, à la gare j'ai demandé à une personne d'utiliser son téléphone. Je l'ai appelé, je lui ai dit ou j'étais il m'a dit de ne surtout pas bouger il serait la dans 1heures. J'ai vecu pendant 3 semaines avec chez son cousin puis il a eu son appart car la rentrée à la fac approchais et ses parents lui ont pris un appart. J'ai donc vécu avec Sébastien du 30 aout au 17 novembre. Mes copines a qui je parlais car Sébastien m'avait acheté un téléphone et je pouvais leur parler via msn. Mon pere avait fait des recherches de moi partout, que tout le monde ne parlait que de moi. Le 17 novembre j'ai eu un accident de moto avec Sébastien, lui n'a rien eu de grave mis a part une fracture de la jambe mais mois j'ai eu les deux jambes amputées car j'ai été éjecté lors du crash et je suis tombé sur la glissière de sécurité ce qui m'a arraché les deux jambes. Je sais comment ça s'est passé mais je ne m'en rappelle plus, je suis tombée dans le coma. Tout ce que je me rappelle c'est que je me suis réveillée du coma et mon père était la. Il était au petits soins avec moi ainsi que ma mère. Je suis resté quelques moi à l'hôpital ils ont toujours été la pour moi. Ils ont beaucoup souffert, même si mon père a fait des choses pas correct je sais qu'il m'aimait. Sebastien m'a quitté peu de temps après l'accident en me disant qu'il n'était pas assez fort pour m'aider a surmonter ça. Aujourd'hui j'utilise le fauteuil roulant car je suis amputée des deux jambes, une fémorale et l'autre jusqu'à la hanche il m'est donc difficile d'être appareillé et de marcher, j'ai juste des prothèse pour l'esthétique lorsque je suis assise sur le fauteuil, et j'ai des très grosses cicatrices au visages. Pour revenir à mon histoire, après l'hopital je suis allée au centre de rééducation, à ce moment la mon père avait déjà pris un avocat pour les assurances afin que je sois indemnisé, mon avocat a demandé une première provision de 80 000euros. Cette provisions sur mes indemnités devait servir pour avancer les frais dans lesquels je pouvais être confronté. Mon père est demandé en panne avec sa voiture car l'ancienne qui était très bien a été saisie alors il avait acheté un vieux truc, une citroen BX, il ne pouvait plus venir me voir a l'hopital alors il m'a demandé que je lui paye une voiture. J'ai bien sur accepté, je culpabiliser tellement de leur avoir fait du mal que je l'ai fait, je pensais que mon père allait acheter une occas pas trop cher entre 3000 et 5000euros mais non elle a couté 17000euros hors il n'a jamais acheté une voiture a ce prix la. Le maximum qu'il ai mit c'était 5000. Je n'ai pas osé refusé je lui ai donc signé une procuration sur mon compte car étant bloqué au centre je ne pouvais rien faire. Je pensais qu'il ne toucherais pas a mon compte mis a part pour ça hors quand je suis sortie de l'hôpital et que j'ai été a la banque il n'y avait plus rien ! Mon père m'a dit que c'était a cause des frais d'essence du au 160km aller/retour qu'il avait a faire par jour. Il m'a dit aussi avoir remboursé ses dettes et qu'il me rembourserait plus tard. Il ne l'a jamais fait et ne m'en a d'ailleurs plus reparlé. J'ai touché en tout 300 000euros pour vivre suite a mon handicap, je pense que ce n'est pas assez et qu'on s'est mal débrouillé quoi qu'il en soit il y a les 80 000euros a déduire. Ma mère a démissionné lorsque j'ai eu mon accident afin de rester avec moi, elle a dormi tous les jours avec moi. Aujourd'hui elle ne vit que de RSA, mon père est endetté malgré qu'il a remboursé toutes ses dettes, il continue a vivre au dessus de ses moyens et son compte est tout le temps bloqué. Il me demande tout le temps que je l'aide financièrement, ma mère la pauvre ne m'a jamais demandé un seul centime, même si je vis avec elle, c'est elle qui finance tout avec son petit RSA et elle se prive pour moi. Je lui paye quand même les courses de temps en temps mais je trouve que mon père exagéré et il a un problème avec l'argent et lorsque je lui refuse il me dit " c'est ça la reconnaissance ? Quand tu était a l'hôpital qui était a ton chevet ? Moi ou ton Sébastien ? D'habitude je ne répond pas parce que j'ai honte de moi, je me dis que finalement si j'avais écouté je ne serais pas dans l'état dans lequel je suis, je m'en, veux, j'en veux a mes parents en me disant que si ils n'avaient pas été aussi stricte et qu'ils ne m'auraient pas imposé une culture que je ne voulais pas je ne serais peut-être pas comme ça … En tout cas la j'ai 25 ans, je ne sors plus, sauf avec ma mère car elle est devenue trop protectrice, elle a peur de me laisser sortir seule, depuis 7 ans que je suis amputée je n'ai jamais eu de petit ami, je n'ai jamais été en soirée, je n'ai jamais fait de soirée étudiante moi qui rêvait de faire des études, je n'ai jamais voyagé mis a part pour aller au maroc. Au moins je suis la fille modèle que mes parents voulaient, je ne sors pas, pas de petit ami, pas une goutte d'alcool, je fumais depuis l'age de 16 ans m'ai j'ai arreté pas par choix mais par obligation, quand je suis rentrée chez ma mère après la réeéducation, il n'y a pas un moment ou je peux être seule et fumer une clope tranquille, ou même acheter des cigarettes, chez les marocains une fille qui fume c'est une traînée. Mon quotidien c'est télé, ordinateur et c'est tout, des fois il peut m'arriver de ne pas sortir pendant des semaines, surtout en hiver ma mère ne veut pas que je sorte par peur que je tombe malade. Bon tant mieux si ça m'a permis d'arrêter mais c'est juste à titre d'exemple. Je suis tellement malheureuse, je ne sais plus quoi faire, souvent je me dis que je préfère mourir. Je n'ai jamais fait de tentatives de suicides, mais j'y pense souvent en me disant " a quoi bon vivre ? " C'est pourquoi j'écris mon histoire ce soir, j'ai besoin d'avis, avez vous eu des expériences similaire a la mienne ? Comment faire pour être heureuse ? Cette rancoeur que j'ai contre mes parents ? Moi même ? Comment ne plus en vouloir ? J'en veux tellement a mes parents que je suis parfois agressive avec eux et après je m'adoucit parce que je m'en veux de les avoir fait souffrir … J'ai besoin de faire la paix avec mes parents et moi même mais comment m'y prendre ? Au début j'acceptais mieux le handicap ou alors j'étais dans le déni mais ça fait 7 ans et je n'ai jamais autant pleuré, je me réveille dans la nuit et je regarde mes moignons en me disant " put*** c'est pas un rêve". Il y a quelques jours ma mère m'a dit un truc qui m'a super enervée, elle m'a dit " Chaynez, il faudrait que tu penses a faire ta vie, le fils de notre voisine au maroc il veut t'epouser" j'ai refusé parce que d'une je lui ai jamais parlé, je ne le connais pas et en plus il veut juste les papiers. Ma mère pense que je ne suis pas en mesure de refuser… J'ai beau être handicapées et seule depuis 7ans je ne me plierais pas à leur coutume qui m'ont pourri la vie et ma jeunesse. J'espere que mon texte est clair, facile a comprendre et pas trop de fautes d'orthographe. Les souvenirs s'emmêle dans ma tête, et j'écris avec une tablette c'est plutôt compliquée, je ne suis pas trop à l'aise avec le tactile. Merci pour celles et ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'à la fin.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531389
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

Beaux-parents - beaux-parents

image

Bonjour, J'ai décidé de lancer un appel à l'aide aujourd'hui ! Voilà, je vous explique la situation, il y a quelques mois, j'ai déjà crée une discussion car j'étais stressée à l'idée de rencontrer les parents de mon copain. La rencontre à...Lire la suite


 
Les derniers appels à témoins