Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Canaliser des frustrations

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 404 lectures | ratingStar_27019_1ratingStar_27019_2ratingStar_27019_3ratingStar_27019_4

Bonjour, je ne suis pas sure que ce que tu décris soit réellement en lien avec l'école.

Ton fils a-t-il ce même comportement à la maison, chez des amis, chez les grands parents ?

Ce que tu décris est ce que j'ai vécu aussi avec mon fils (et qe nous continuons à vivre, malgré de gros progrès). Au départ on mettait ça sur le compte d'un refus de l'autorité, ou d'une immaturité pour l'école (il est de la fin de l'année) … Pour finir, on a consulté un pédopsychiatre, à la demande de l'instit de moyenne section, du fait qu'il était ingérable en classe (capable de hurler pendant 2 heures si il était contrarié ou frustré). Il est actuellement toujours suivi (il a 7 ans 1/2) , car bien qu'étant déjà plus posé, capable de mieux se canaliser, il a encore fréquemment des "sautes d'humeurs" en classe ou dans la cour de récré face à une contrariété, et des accès de violence.

Mon fils est un enfant précoce intellectuellement, hypersensible, et assez immature affectivement. Il est en souffrance face à tout ce qui peut le contrarier, le frustrer au quotidien. Il a tendance à se réfugier dans un monde imaginaire dans lequel il se sent tout puissant et en sécurité, et quand il est ainsi déconnecté de la réalité, il refuse de se plier aux règles. A la maison ça va nettement mieux maintenant. Nous avons établi un contrat écrit avec lui, et il se sent en sécurité affective, même s'il trouve toujours les punitions injustes. Il sait maintenant se calmer rapidement, et n'a plus de violence. Mais à l'école c'est toujours très critique (il est à la limite du renvoi). Nous rencontrons la directrice, l'instit et la psychologue scolaire une fois par trimestre pour faire le point. C'est important qu'il sente que parents et équipe pédagogique sont sur la même longueur d'onde et ont les mêmes exigences, les mêmes règles de vie. Mais malgré ce suivi, la semaine dernière il a encore envoyé valser son bureau, juste parce qu'il n'arrivait pas à faire un exercice en classe…

J'ignore si le cas de ton fils est aussi poussé et problématique, mais dans ce que tu décris, j'ai l'impression de retrouver le mien en PS, d'où mon témoignage.

Ce qui est sûr, c'est qu'il souffre certainement autant que toi et que son instit de cette situation, et qu'il faut l'aider. S'il ne parvient pas à se canaliser seul, un suivi pédopsychiatrique peut se révéler très utile et efficace. Il n'y a pas de honte à consulter, surtout si c'est pour le bien de son enfant.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


27019
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages