Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ecole d'osteopathie : comment ca se passe ?

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 834 lectures | ratingStar_154946_1ratingStar_154946_2ratingStar_154946_3ratingStar_154946_4

Je prend un instant pour vous éclairer sur le sujet de l'enseignement de l'ostéopathie en France et pour répondre par le même temps aux dires de l'interlocuteur précédent qui semble-t-il connais bien mal son sujet.1 aucun contrôle d'effectif : sachez que les écoles membres du RGEO militent en faveur d'un numérus closus selon la charte qu'ils ont signé, les engageant a intégrer un nombre raisonnable d'élèves. Ceci pour garantir une fomation de qualité des futurs praticiens.2: couts des études prohibitif : il est vrai que ce sont des études couteuses, comme toutes les écoles d'enseignement privées.3: ";mascarade de validation d'ecoles sans aucun critère de qualité d'enseignement ni de validation de ces enseignements"; : les écoles sont toutes agréées par le ministère de la santé de la jeunesse et des sports, MAIS ! Certaines dont celles du RGEO l'ont été dès la première lecture des dossier en 2007, d'autres ont bénéficié d'aménagement pour valider leurs candidatures.Aujourd'hui les enseignement répondent tous aux règles fixées par décret quand au contenu et au nombres d'heures, ce pour quoi s'investi le RGEO.Je ne connais pas les autres écoles mais pour ce qui est du CEESO, sachez que son modèle pédagogique est certifié par une norme ISO, reconnu mondialement.4: ";Manque d'honnêteté intellectuelle non respect des lois"; : sachez que bon nombre d'écoles ainsi que le RGEO militent en faveur d'une législation qui encadrerait la pratique de l'ostéopathie. Les écoles dignes de ce nom prennent depuis des années les devant face au gouvernement en forçant les élus a légiférer sur les points qui ne sont pas encore encadrés. Pour ce qui est des lois déjà existantes sachez qu'elles sont appliquées à la lettre et que la profession prend les devant pour préciser légalement la pratique de son savoir faire.Quand au manque d'honnêteté intellectuelle, cela commence tout simplement par revendiquer ses dires et a bannir l'anonymat lorsque l'on possède un avis si fin et si réfléchi, je pense que la démarche est mure sinon pourquoi une telle certitude. Voila qui pose les bases pour vos recherches, je ne fais pas de publicité mais il est vrai qu'il faut comme partout, bien choisir votre école. J'ai moi même longuement hésité avant de choisir une école car l'ostéopathie est un sujet que peu de personnes maitrisent mais sur le quel beaucoup s'expriment. Les écoles, les praticiens les étudiants et futurs sont tous favorable a un renforcement de la législation qui ne fera que mettre en avant la qualité et le savoir faire de l'ostéopathie en France et protègera notre savoir et nos patients.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


154946
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages