Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

En pleine année scolaire, il ne veut plus aller à l'école

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 470 lectures | ratingStar_101475_1ratingStar_101475_2ratingStar_101475_3ratingStar_101475_4

Après maintes et maintes questions, j'ai cru comprendre qu'il a peur d'un copain, réputé "terrible".Au début de l'année, la maîtresse me disait qu'elle était obligée de surveiller mon fils car il avait tendance à vouloir commander, à faire le coq et à taper sur les autres. Entre nous, je préférais cette situation plutôt que de voir mon fils reclus dans un coin de la cour de récréation, solitaire. Mais je trouvais très bien que la maîtresse tente de canaliser son énergie ; c'est son rôle.Or, il semblerait que depuis quelques temps, le caractère de l'un de ses petits camarades se soit affirmé et désormais, ce n'est plus mon fils qui commande, il y a eu un total renversement de la situation. Mon fils est terrorisé par ce gosse.Nous en avons parlé à la maîtresse qui nous a dit qu'effectivement, ce petit n'est pas le cas le plus facile de la classe, mais de là à ce que mon fils le craigne à ce point, elle ne comprend pas.Ce qui nous inquiète, mon mari et moi, c'est qu'en général, un enfant qui pleure lorsque ses parents le laissent le matin, se calme très vite dès qu'ils tournent le dos. Or, ce n'est pas le cas de mon fils. Il ne pleure tout de même pas toute la matinée mais la maîtresse me dit qu'à deux ou trois reprises dans la matinée, il se met à l'écart et prend un coup de blues : il se met à pleurer et nous réclame.Mardi matin, mon mari qui ne travaille pas loin de l'école a décidé d'aller guetter par la fenêtre de la classe. Il s'est fait interpelé à l'entrée (il s'agit d'une école privée très surveillée). Après avoir fait part de son intention à son interlocuteur, ce dernier lui a refusé l'accès à la cour, lui expliquant que si tous les parents en faisaient de même, ce serait ingérable (ce qui est vrai). Mon mari, inquiet, a alors demandé à retirer mon fils de la classe, il voulait l'emmener et faire un break de quelques jours, voire quelques semaine, afin que tout rentre dans l'ordre.La directrice a été appelée, la maîtresse également… une discussion s'en est suivie etla maîtresse a promis d'être très attentive… Bref, nous ne savons rien de plus mais surveillons tout ceci de très près.Pas évident à vivre tout ça, surtout que je connais mon enfant : il ne s'agit pas d'un caprice, il ne me fait pas de cinéma, il y a réellement quelque chose qui le chiffonne puisque chaque matin, il me dit qu'il a mal au ventre (symptome typique de l'angoisse).
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


101475
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages