Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Etre absent à l'école le jour de l'Aid est autorisé

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 2453 lectures | ratingStar_1368_1ratingStar_1368_2ratingStar_1368_3ratingStar_1368_4

Pendant longtemps on a dû choisir entre fêter l'aïd ou se rendre au travail ou à l'école. Il était en effet fait peu de cas de la réalité de l'islam, réalité pregnante depuis des décennies en France. De fait, il n'était pas autorisé de s'absenter de l'école le jour de l'aïd (aïd al-fitr ou aïd al-kebir) ou de chômer un jour à l'occasion de cette fête. Depuis quelques années, les choses ont changé. Toutefois, selon que l'on travaille dans le privé ou dans le public, les règles ne sont pas les mêmes.

Dans le secteur privé.

Les choses sont très simples : il n'existe pas, semble-t-il, à proprement parler de textes de loi stipulant expressément un droit à congé pour motif religieux. Si vous travaillez en entreprise, dans le secteur privé, et que vous voulez prendre un jour de congé pour l'aïd al-fitr, il vous faudra en parler avec votre employeur et lui demander son accord, voire négocier avec lui.

A ce propos, la LDH offre des pistes intéressantes : “La négociation individuelle étant à l'évidence précaire pour le salarié, qui pourra difficilement négocier dès l'embauche d'éventuelles absences pour motif religieux, c'est au plan collectif, par accord d'entreprise ou par voie de convention collective, qu'on peut envisager d'accommoder la norme commune afin de respecter la liberté de religion. Déjà, certaines conventions collectives ou certaines entreprises du bâtiment contiennent des dispositions en ce sens, prévoyant notamment la possibilité pour les salariés de chômer pour la fête de l'aïd el-kebir (source : Entreprise et religion : Quelles dispositions pour une liberté fondamentale ? ).

A l'école.

La règle, c'est l'assiduité au cours. Toutefois, la prise en compte de la réalité confessionnelle du pays (notamment pour les juifs et les musulmans) a amené l'Etat à s'adapter. Ainsi, les textes permettent qu'un élève puisse s'absenter à titre exceptionnel à l'occasion des fêtes religieuses. Il revient au chef d'établissement d'accorder l'autorisation d'absence. Ces absences ne doivent pas nuire aux élèves et “doivent être compatibles avec l'accomplissement des tâches inhérentes à leurs études et avec le respect de l'ordre public dans l'établissement” (extrait d'une lettre de l'inspection d'académie aux directrices et directeurs d'école).

Par précaution mais aussi par bienséance, mettez un petit mot dans le carnet de correspondance de vos enfants et faites-le signer par l'école. Absence d'un jour pas de trois. N'abusons pas .

Personnels du service public.

Chaque année paraît, au Bulletin officiel, un texte rappelant aux chefs de service de la fonction publique les dates des fêtes religieuses qui peuvent donner lieu à une autorisation d'absence pour les fonctionnaires des différentes confessions. Le texte est très clair : tout agent de la fonction publique peut prétendre à un congé pour cause de fête religieuse dès lors que son absence ne perturbe pas le fonctionnement normal du service. Ci-après une autorisation émanant du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Autorisations d'absence pouvant être accordées à l'occasion des principales fêtes religieuses des différentes confessions - année 2007.

NOR : MENH0700090C.

RLR : 610-6a.

CIRCULAIRE N°2007-019 DU 16-1-2007.

MEN.

DGRH C1-2.

Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie.

La circulaire FP/ n° 901 du 23 septembre 1967 a rappelé que les chefs de service peuvent accorder aux agents qui désirent participer aux cérémonies célébrées à l'occasion des principales fêtes propres à leur confession, les autorisations d'absence nécessaires.

Vous voudrez bien trouver en annexe, à titre indicatif, les dates des principales cérémonies propres à certaines confessions, pour l'année 2007.

Je vous serai obligé de rappeler aux chefs de service placés sous votre autorité qu'ils peuvent accorder à leurs agents une autorisation d'absence pour participer à une fête religieuse correspondant à leur confession dans la mesure où cette absence est compatible avec le fonctionnement normal du service.

Fêtes musulmanes.

- Aïd El Adha : dimanche 31 décembre 2006 et jeudi 20 décembre 2007.

- Al Mawlid Annabawi : samedi 31 mars 2007.

- Aïd El Fitr : samedi 13 octobre 2007.

Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d'absence pourront être accordées, sur demande de l'agent, avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soi.
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


1368
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages