Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai sauté une classe et j'ai très mal vécu mon passage en sixième

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 514 lectures | ratingStar_25362_1ratingStar_25362_2ratingStar_25362_3ratingStar_25362_4

J'ai sauté la classe de CP parce que je savais lire en maternelle, compter et calculer. Mon instit a parlé à mes parents en leur demandant s'ils étaient d'accord pour me faire sauter le CP. Mes parents pensaient que j'allais m'ennuyer au CP puisque je savais déjà lire etc… Chose fut donc faite, je me suis retrouvée en CE1. J'avoue que ça m'a plu de "griller" les autres, à 6 ou 7 ans et déjà toute fière de savoir lire avant les autres grace à mon papa qui m'avait appris… Ce qui a été très bénéfique pour moi c'est que j'ai pu me faire de vrais amis dans cette nouvelle classe, avec tous ces enfants d'1 an de plus que moi, je ne m'entendais pas spécialement bien avec ceux de mon age… mais là n'est pas vraiment la question…

Tout s'est très bien passé jusqu'au CM2, bonne élève et curieuse de tout, je participais beaucoup en classe.

Mais en arrivant en 6è ce fut la catastrophe… pas assez mûre, sans aucun doute. C'est maintenant que je me rend compte qu'un an d'écart avec les autres n'est pas du tout facile, un an compte beaucoup quand on est enfant. J'ai littéralement pété les plombs, le pire était de ne pas voir ma mère à l'heure de midi, obligée de manger à la cantine… habituellement ça dure quelques semaines et ça passe mais moi ça a duré quasiment 1 an et demi ! J'étais sous calamnt (à l'age de 10 ans !!! ) et je faisais semblant de tomber malade en cours pour que ma mère viennent me chercher… une horrible impression de solitude et d'être abandonnée. Faut pas le prendre à la légère, ça peut laisser des séquelles, moi ça m'a marqué à vie, c'était une sorte de traumatisme…

En seconde je n'arrivais plus à suivre, j'ai redoublé…

Après le BAC, je suis allée à Strasbourg pour faire mon BTS et là, pareil… à plus de 100 km de la maison, je ne connaissais personne. J'avais l'impression de retomber 8 ans en arrière et de revivre ma sixième… mais là ça s'est peu à peu arrangé.

Pourquoi vouloir faire bruler les étapes comme ça à un enfant ? Non vraiment je ne suis pas d'accord… mes parents regrettent aujourd'hui d'avoir fait ce choix et je les comprend !

Il faut avoir conscience qu'une seule année compte beaucoup quand on est gamin, le faire griller les étapes comme ça n'est pas bon du tout, je parle par expérience !
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


25362
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages