Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je garde un mauvais souvenir de mon expérience à l'école

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 388 lectures | ratingStar_26122_1ratingStar_26122_2ratingStar_26122_3ratingStar_26122_4

Mon expérience en tant qu'élève en primaire, aller à l'école était une véritable épreuve, nous subissions des punitions physiques à la moindre erreur :

Une tâche sur le cahier, une leçon non sue, une phrase mal recopiée…

Il n'était pas question de perturber le cours ne serait ce que par un éternuement intempestif.

Plus tard, collège et lycée, le plus dur étaient les relations avec proviseur et censeur (on ne les appelle plus ainsi aujourd'hui) , il y en avait qui prenaient un malin plaisir à passer leurs nerfs sur nous : humiliations et sévices.

Je n'ai pas de souvenir d'avoir eu quelques problèmes avec les profs, chacun faisait son boulot, le but essentiel était d'avoir de bons résultats scolaires et chacun s'y employait.

Après 68 il y a eu un changement au niveau des profs, on pouvait discuter avec eux (du moins certains) donc il n'y avait pas de conflits, tout se discutait. L'élève pouvait dire qu'il n'allait pas bien, les profs étaient dans l'ensemble attentifs, on pouvait demander à un prof d'intervenir pour nous et il le faisait… de toute façon, d'une manière générale, les profs étaient très sensibilisés par le mouvement.

Les profs qui ont eu le plus de mal sont ceux qui se sont cantonner dans une attitude rigide : "je suis prof donc j'ai raison" "les élèves n'ont qu'à se taire" etc…

Je crois qu'un prof est souvent persuadé que s'il est pris en faute il perd sa légitimité. Du coup il refuse qu'on puisse le remettre en question, mais les enfants ne sont pas dupes et ils ont vite fait leur jugement.

Il y a des profs assez intelligents pour utiliser leurs fautes à leur avantage : un trait d'humour et ça passe, l'élève rie un coup, ça le détend et ça y est le courant passe.

Il y en a d'autres qui sont encore dans la relation dominant / dominé : ça ne peut que créer des tensions si le prof n'est pas assez fort psychologiquement.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


26122
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages