Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis pour le retour de l'uniforme et du vouvoiement à l'école

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 450 lectures | ratingStar_80302_1ratingStar_80302_2ratingStar_80302_3ratingStar_80302_4

Le vouvoiement et l'uniforme et pas de mixité à l'école, je peux vous dire qu'il n'y a pas photo.

A partir de la 6eme et cela jusqu'en seconde, nous etions en uniforme dans une école que de filles, avec vouvoiement des profs.

- L'uniforme : c'est tres bien tout le monde au meme niveau (pas de discrimination vestimentaire) , on se prend pas la tete le matin (Q'est ce que je vais encore me metre !!! ) (ou j'ai rien à me mettre !!! ).

Pour les familles n'ayant pas trop les moyens financiers c'est tres bien aussi.

Le vouvoiement : Nous avions plus de respect envers les profs, c'étaient pas nos potes, je confirme et en plus nous nous levions à chaque fois qu'un prof rentrait en cours.

Il y avait une autodiscipline et du R E S P E C T !!! (nous avions le chef de classe avec son assistant elus par la classe).

Petite précision nous etions 50 eleves (que des nanas !! Si si) en classe donc fallait que ça marche et ça marchait je vous le garantie en fait on s'autogerés, on s'aidait les plus forts et les plus faibles régles établies par les profs. Nous avions tous les trimestres les bulletins de notes donnés devant tout le lycée ainsi que devant les parents avec appel sur l'estrade par la dirlo et avec le micro !!!!

Ex : une fille qui avait redoublé sa 5 eme et qui recidivait avec des notes minables était rétrogradé en 6 eme.

Pas de mixité : J'en suis pas morte, il n'y avait pas de probleme, on n'en souffrait pas ' d'ailleurs à la sortie des cours il y avait une foule de " males" qui nous attendaient.

Nus avions qu'une idée en tete bosser en cours et on s'éclataient en dehors, et ça marchait.

Pas de maquillage, pas de clops rien.

Le jour ou je suis rentrée en France j'ai été choquée du manque de respect, de discipline des éleves, du rackette de l'étalement de ces tenues vestimentaires à celui qui aurait le dernier truc machin à la mode et les filles et garcons qui n'avaient q'une chose en tete faire la fete aucune envie de travailler.

C'est vrai que sur le moment tout ça cela peut être gavant mais par la suite c'est payant.

Des anecdotes de folie j'en ai plein et j'ai des bons souvenirs.

Je ne suis pas vielle j'ai 33 ans (mariée 2 enfants) je suis tres ouverte et je remercie mon lycée de m'avoir donné des régles, de la disciple.

Aujourd'hui je suis pour l'uniforme pour le vouvoiement et suis contre la mixité.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


80302
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages