Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'école à la maison

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 348 lectures | ratingStar_27871_1ratingStar_27871_2ratingStar_27871_3ratingStar_27871_4

Perso, c'est une façon de faire que j'envisage sérieusement depuis que j'ai démissionné de l'éducation nationale. J'étais instit, et dès le premier jour, en voyant le maître que je remplaçais, je me suis dit "oh mon Dieu, mais on se croirait à l'armée !! " La classe était très dure, les élèves nombreux et pour que le niveau sonore reste raisonnable, il fallait jouer à la police toute la journée.

Par la suite, j'ai vu d'autres classes où les élèves étaient plus calmes (l'environnement familial fait beaucoup dans l'attitude des élèves) et donc il y avait une meilleure ambiance. Toutefois, le temps passé en apprentissage est ENORME si on le rapporte à ce qui vu à la fin de la journée. Forcément, plus on est nombreux, moins la classe avance. J'avais aussi les boules pour certains enfants qui apprenaient avec leurs parents (de façon formelle ou non). L'école était pour eux accessoire, ils perdaient leur temps. De la même façon, j'avais les boules pour les enfants en difficulté. Certains auraient eu besoin d'explications complémentaires régulières, mais on n'a pas le temps de s'occuper correctement d'eux.

J'ai aussi eu des TPS et PS. Ils n'étaient pas nombreux (24, mais beaucoup d'absences) , très calmes, attentifs. Et là, on se disait avec le maître avec qui je partageais la classe que déjà 3 ans, c'est petit, mais 2 ans… Ils étaient noyés dans la masse. Ils auraient eu besoin de beaucoup de contacts avec les adultes, mais ils n'avaient qu'1/24 ième de notre temps.

Je ne parle pas des horreurs qu'on entend (et que j'ai parfois vues) mais qui sont la norme à l'école : des instit ou des ATSEM qui hurlent sur les enfants, des punitions bêtes, des humiliations voire pire, etc.

Bref, j'en ai conclu qu'un enfant ayant des parents "normaux" et lettrés n'avait aucun intérêt à apprendre à l'école plutôt qu'à la maison. Je vois l'école comme un pis-aller quand on ne peut pas assurer soi-même l'instruction de ses enfants.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


27871
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages