Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

La loi sur le voile

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 327 lectures | ratingStar_74589_1ratingStar_74589_2ratingStar_74589_3ratingStar_74589_4

Voici un articel sûr la Laïcité en france et le sujet du "Hijab Foulard en France" est biensûr le noyaux du cette campagne…

Je vous souhaite une trés bonne lécture.

7Hasabona Allho Wa Ni3ama Al Wakil !

Wa salamo aleikoum !

Yours ibno_khaldoun.

______________________________ ______________________________ ___________________

[size=11]

[Laïcité : Fillon est pour une loi interdisant les signes religieux à l'école.

LE MONDE | 16.09.03 | 13h02.

Commission Stasi : le ministre veut un "cadre clair".

"la laïcité sent la poudre". C'est avec ces quelques mots que François Fillon devait commencer son audition devant la commission Stasi, mardi 16 septembre. Premier des membres du gouvernement à être interrogé sur cette question si explosive, donc, le ministre des affaires sociales n'a pourtant pas hésité à clairement prendre position en faveur d'une loi interdisant le port de signes religieux à l'école.

"Parce que la laïcité doit demeurer le principe d'organisation général du système éducatif public, a ainsi affirmé M. Fillon, je suis personnellement favorable à une législation interdisant le port ostentatoire de tout signe religieux. Je crois que les directeurs d'établissement et les enseignants ont besoin d'un cadre clair pour les épauler dans leur tâche." "Mais, a-t-il ajouté, sur ce sujet délicat, le débat est ouvert… "

C'est peu dire, en effet, que le sujet divise la droite et la gauche, et jusqu'au sein même du gouvernement. Si, en effet, M. Fillon peut retrouver sur sa ligne quelques-uns de ses collègues, comme le ministre de la culture Jean-Jacques Aillagon, le ministre de l'intérieur Nicolas Sarkozy et le ministre de l'éducation Luc Ferry ont déjà expliqué toutes les difficultés politiques et juridiques d'une loi. Malgré les demandes d'enseignants et de proviseurs, confrontés notamment à des élèves de confession musulmane souhaitant porter un foulard en classe. M. Sarkozy, qui s'est attelé à donner une représentation à la communauté musulmane, juge inutile d'envenimer les choses en allant au-delà de l'arrêt du Conseil d'Etat censé déjà régler le problème. M. Ferry, qui remarque qu'une nouvelle législation risquerait d'être contraire à la fois à la Constitution française et au droit européen, préfère inscrire le principe de la laïcité à l'occasion d'une modification, en 2004, de la loi d'orientation sur l'école. Solution qui rencontre l'adhésion implicite de l'Elysée et de Matignon.

Dans ce contexte, la position de M. Fillon apporte donc un autre angle au débat. De filiation politique républicaine, mais élu dans une région catholique (les Pays de la Loire) , le ministre a ainsi affirmé devant la commission : "Je crois qu'il faut, au préalable, s'attacher à une idée claire, qui doit être affirmée sans circonvolutions, car la faiblesse et l'ambiguïté sont les adversaires de l'idéal républicain : la République doit se fixer comme principal objectif de former des citoyens et de les faire vivre ensemble. Elle forme un tout que ni une religion ni une quelconque autre communauté ne peuvent diviser. Derrière la notion de laïcité se pose donc le postulat de la primauté du citoyen sur toute autre filiation."

Ministre également chargé de l'intégration, M. Fillon a souligné sa volonté de "défendre l'assimilation par le biais de l'égalité des chances", mais aussi de "rompre avec cet esprit de culpabilité qui a amené notre pays à douter de ses valeurs et de son histoire, tout comme -il entend- tourner la page de ce différentialisme qui fait la part belle au communautarisme". Il s'est également interrogé sur la procédure d'acquisition de la nationalité française, relevant que, jusqu'en 2000, la jurisprudence du Conseil d'Etat considérait que le port du voile pouvait motiver le rejet de la demande de nationalité. Ce qu'elle ne retient plus aujourd'hui.

Raphaëlle Bacqué pour le Monde.

• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 17.09.03.
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


74589
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages