Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

La maitresse de mon fils lui a donné une fessée

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 2190 lectures | ratingStar_50903_1ratingStar_50903_2ratingStar_50903_3ratingStar_50903_4

Mon fils a vécu la même expérience désagréable au jardin d'enfants. Il avait moins de 3 ans et nous a dit un jour qu'il avait reçu une fessée, motif une histoire de piquage de gouter. Zhom a interrogé le directeur mais la personne que mon fils a accusé a nié. Sur le moment j'étais persuadée que fils n'avait pas menti car il ne connaissait pas le sens du mot fessée avant cela. Ne sachant que faire, j'ai demandé à mon fils de nous prévenir si cela se reproduisait. Comme il manifestait plutôt une envie de retourner dans ce jardin d'enfant, je ne suis pas allée plus loin. Et bien j'ai eu tord   Petit à petit, la situation s'est dégradée, fils manifestait moins d'enthousiasme à y aller puis a fini par témoigner une franche hostilité. Visiblement l'équipe était aussi très autoritaire et les brimades et fessées étaient assez courantes. Alors que j'avais déjà décidé de le retirer de la structure à la fin du mois, j'ai moi-même surpris la directrice (le directeur à qui j'avais affaire était parti) qui donnait une tape (et pas des moindres) sur les fesses d'un gamin.    Le lendemain j'ai pris rendez-vous avec elle et lui ai expliqué que ces méthodes ne me plaisaient pas. Mais pour elle les gamins sont agressifs, crachent, donnent des coups de pied et donc il faut bien se défendre   J'avoue que j'étais tellement sidérée que j'ai manqué d'à propos pour lui répondre autre chose que mon fils n'étant ni agressif ni violent, il pouvait se passer de ce genre de traitement. Toujours est-il que mon fils a quitté le Jardin d'enfants et que par la suite j'ai tenté de sensibiliser les autres parents au problème. J'envisageai même de faire signer une pétition à envoyer à la mairie. Je me suis trouvée face à des parents qui n'étaient pas plus choqués que cela, ou qui trouvaient des excuses à ces agissements. La plupart étaient davantage scandalisés par le fait que les enfants se salissent en jouant dans la terre. Je me suis alors sentie très seule, d'autant que fils continuait à m'en parler, me dire "maman tu diras au jardin d'enfant qu'il faut pas me donner des fessées". Zhom trouvait aussi qu'il fallait que je laisse tomber vu que fils avait quitté la structure. Mais moi je ne digérais pas. Fils non plus.Finalement, le hasard m'a mis sur la route d'une employée de la petite enfance de la mairie qui s'occupe directement du recrutement des personnes travaillant dans les crèches et jardins d'enfants de la ville. J'ai vidé mon sac, cela m'a fait du bien mais je ne suis pas sûre que ma démarche aboutira à un changement   . Toutefois, je suis soulagée d'avoir fait remonter l'info.Fils est entré à l'école la semaine dernière, et il avait très peur que la maîtresse donne des fessées. Nous lui en avons parlé ensemble et elle lui a dit que jamais il n'aurait de fessée à l'école   , cela l'a beaucoup rassuré et aidé. N'empêche que cette histoire le travaille encore. Et de fait, je crois que de lui avoir expliqué toutes les démarches que j'avais faites : rendez-vous directrice, parents, mairie, retrait du jardin d'enfants ont eu un effet positif. Et puis aussi, le fait d'avoir "posé des gardes fous" auprès de la nouvelle maîtresse en évoquant directement le problème : je réagis à ce qui a été fait et j'anticipe pour l'avenir.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


50903
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite