Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le vocabulaire français bien difficile

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 619 lectures | ratingStar_74575_1ratingStar_74575_2ratingStar_74575_3ratingStar_74575_4

Personnellement, je suis absolument convaincu que le résultat sera positif, pour tout le monde, mais surtout pour ceux qui sont dislexiques ou plus ou moins illettrés. Avec le code alternatif l'ecrit et la lecture s'apprendront beaucoup plus facilement et vite : un signe unique pour chaque son. On n'écrit que ce qu'on dit et lit chaque signe qui est écrit. Ainsi on gagne énormément de temps que l'école peut utiliser pour des choses bien plus rémunératrices que d'errer sans arrêt dans un labyrinthe d'ortographe contradictoire et incohérente :

 

Les pièges du système actuel :

 

Une certaine lettre ou combinaison de lettres transcrit des sons différents. Quelques exemples seulement : faire – faisable, lever – l'hiver, végétal– événement, eux – eu (avoir) , cours – ours, équation – quatre, schéma – schizophrène, patio – ration, exemple – luxe, lycée – yeux, douze – scherzo et j'en passe.  

D'un autre côté, un certain son est souvent représenté par des lettres ou des combinaisons de lettres différentes. Ainsi on trouve, pour ne citer encore que quelques exemples des milliers de cas : tante – tente, dame – femme, mesure – faisant, fer – faire,  avènement - événement, nez – clef, chose – seize, lire – lyre, comte – conte, soeur - beurre, quoi – coiffeur, doit – doigt, poil – poêle, chose – chaussée - eau, maître - mètre - mettre, face – passion – nation, laid – lait – laie – boulet, cour – courre – cours - court, maire – mère – mer – vert – pervers, pain - peint – pin – saint – sein – seing – symptôme - syncope.  

Peut-on appeler un tel chaos cohérent, logique ou clair ? Non, il n'y a que des pièges.

On observe ce dernier phénomène, un son, mais des écritures différentes, surtout avec le problème des consonnes. Bien que le son reste toujours le même il faut l'écrire  

Différemment. Simple ou double ? : arcade – accord, adipeux - additif, trafic – truffer,  molaire -  mollet, nomade – nommer, canal – canne, apitoyer – appeler, marotte – marron, atelier – atteler, folie – folle, etc., etc., etc., des milliers de cas, des milliers de pièges, des milliers de sources de fautes. Le son [ k ], par exemple, s'écrit de 9 (!) façons différentes : car, christ, blackbouler, képi, khôl, Jacques, coq, laque, luxe. La variante ouverte du ‘e' (voir p. 17) en connaît même 14 (!). Si ce n'est pas de la folie !

                                                                                                          En plus, il y a des centaines d'autres mots dont la fin tend des pièges parce que là aussi il faut écrire des lettres que l'on ne prononce pas, comme avec les mots qui finissent, par exemple, en –e, -f , -gt, -r, -s, -t, -x  muets : dame (dernier son : [m]) , clef ([e]) , doigt ([wa]) , manger ([e]) , clos ([o]) , sot ([o]) , roux ([u]). Tous ces pièges se trouvent dans le vocabulaire de tous les jours, auxquels il faut encore ajouter tous ceux du vocabulaire élitiste des dictées de Bernard Pivot.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


74575
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages