Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les enfants et les langues

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 276 lectures | ratingStar_21154_1ratingStar_21154_2ratingStar_21154_3ratingStar_21154_4

Et un certain nombre d'écoles qui rencontrent ce problème, je pense que vous le savez, ont mis en place des groupes de niveaux pour permettre à ces enfants, ceux qui ne connaîtraient pas le français, d'apprendre cette langue pour le parler. C'est faux.

Sans compter les associations de parents qui proposent des cours pour les adultes nouvellement arrivés ou ceux qui ont des difficultés avec la langue.

Mais je pense que vous savez également qu'une majorité d'enfants apprennent dans les crèches et les écoles maternelles, ce français que vous pensez que beaucoup connaissent mieux que leurs parents, et ils sont souvent complètement bilingues, comme beaucoup d'enfants élevés dans un pays étranger, et dont les parents ne parlent pas la langue, du moins pendant les premières années. Comment voulez-vous qu'un enfant qui n'entend parler français qu'A l'école arrive à s'exprimer correctement en français alors que les nôtres qui ne connaissent QUE le français ont du mal ! Pour avoir vécu longtemps à la Réunion, je peux vous dire que le petit reunionnais qui n'entend parler que créole en dehors de l'école a beaucoup de mal à parler français.

Si les professeurs des écoles constatent un niveau assez bas, et doivent récupérer celui-ci, c'est également par le manque de culture générale, la diminution de la lecture par les enfants, causée et par la télévision, les jeux vidéos ou autres consoles et ordinateurs, qui sont des outils qui ne sont intelligent que par leur utilisateurs. C'est aussi et surtout par le manque de dictées et de rédactions entre autres à l'école.

Et trop d'enfants ne sont pas accompagnés dans ses méandres, et laissés devant la télé.

Je pense que c'est l'éducation des parents qui est laxiste, maintenant, et souvent laissée aux enseignants, et il me semble que ce sujet est rarement pris en compte dans ce qui se passe maintenant chez les jeunes, dans les écoles et les familles. Désolée mais l'école doit rester l'école et se contenter d'enseigner pas d'éduquer.

Et je ne parle pas des enfants de 68,il y a longtemps qu'ils sont adultes ou devraient l'être mais je parle des petits maintenant, de ceux de la génération de l'individualisme, de l'enfant que l'on gave pour ne pas être embêtée, de l'enfant que l'on dit aimer, mais qui n'est que de plus en plus l'accessoire d'un couple, et non une entité vraie dans la famille. Encore une fois une vision totalement dévalorisante de vos congénéres… c'est affolant.

Mais je vais arrêter de vous "gaver" (
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


21154
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages