Histoire vécue Famille - Enfants > Ecole > Autres      (3460 témoignages)

Préc.

Suiv.

Limites du bizutage

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1530 lectures | ratingStar_20569_1ratingStar_20569_2ratingStar_20569_3ratingStar_20569_4

Je prends aujourd'hui connaissance de tous les messages de ce forum.

C'est assez répétitif et on tourne beaucoup en rond.

Personnellement, il me semble pourtant que quasiment tout le monde devrait être d'accord sur certains points : le bizutage lorsqu'il comporte des pratiques dégradantes ou humiliantes (dénudement, claques ou coups sur le corps, exercices stupides, pompes dans des positions anormales etc) est interdit par la loi et ceci même si les élèves bizutés n'ont pas subi de violences et ont fait volontairement ce qu'on leur demandait de faire, car la loi veut à juste titre protéger l'individu de la presion du groupe. Cette interdiction s'applique dans tous les établissements, les lycées militaires comme les autres, et j'ai l'impression à la lecture des messages qu'elle est maintenant respectée. En tout cas, il ny a aucun témoignage du contraire. Evidemment, cela ne devait pas être le cas il y a quelques années mais on ne peut pas sanctionner les abus a posteriori même s'il n' y a pas prescription, d'autant que le bizutage se pratiquait dans de très nombreux établissements sous des formes aussi, voire plus violentes, notamment dans les facultés de médecine et les Beaux-Arts. Le messager qui est intervenu récemment sous le nom"le vieux" n'a pas répondu à la question sur l'année où il était dans un lycée militaire et il n'a pas donné d'exemples réels de faits scandaleux. De même, celui qui était intervenu en tant qu'ancien éducateur à la Flèche pendant son service militaire. Depuis, cela a dû changer, de plus, il ne dit rien de précis sur ce qu'il a vu à part le passage de gamins sous les tables, il soupçonne qu'il y a eu des faits de bizutage hors de sa présence mais c'est une supposition un peu facile et gratuite d'autant que si cela a été le cas, c'est parce qi'il faisait mal son travail de surveillant, il aurait dû constamment contrôler ce qui se passait au dortoir, c'est facile de faire des visites surprises pour vérifier qu'il ne s'y passe rien d'anormal ou de venir dès quand on entend des bruits suspects ! Bref, on disserte un peu sur rien. Le reportage d'envoyé spécial étaità l'évidence bâclé et n'aurait pas dû être rediffusé sans au minimum une actualisation. Ccci étant, il faut rester prudent vis-à-vis de certaines dérives, et les propos de certains défenseurs de l'école et des traditions sont parfois très limite. Il ne faut pas confondre respect des valeurs républicaines et adhésion à une idéologie raciste ou fasciste (par exemple, le couplet sur le communisme, sur les altermondialistes, les gauchistes etc… qui n'honore pas son auteur, on a le droit d'avoir des opinions mais il faut s'exprimer avec mesure et rester tolérant) Enfin, j'espère que ce sont des débordements de jeunesse, et je suis convaincu qu'ils ne reflètent pas l'état d'esprit de l'armée qui est à l'image de la nation composée de gens de toutes opinions et surtout qui est profondément républicaine. Enfin, pour clore le débat, il ne faut pas nier qu'il y a eu autrefois dans cette école comme ailleurs sans doute des faits qui n'étaient pas acceptables (sinon, il ny aurait pas eu de rapports parlementaires et d'enquêtes) mais cela n'implique évidemment pas qu'il faille aujourd'hui fermer l'école. Par ailleurs, je n'ai rien compris aux allusions sur le refus de certains élèves dernières années de participer à une cérémonie importante, aucun d'eux n'a répondu sur ce point, que s'était -il passé ?

Un conseil : restez tous calmes.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


20569
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Exclusion "abusive" - associations de parents

image

Bien le bonjour, donc je me présente je suis élève dans un lycée (à 20 ans oui…) avec un parcours pas spécialement parfait (pour ne pas dire catastrophique) et j'aurai simplement besoin de certain renseignement à propos d'une exclusion de...Lire la suite

25 ans vie foutue accident handicap fauteuil famille un desastre ... - depression, deprime, stress

image

Bonjour, Je m'appelle Chaynez, j'ai 25 ans. J'ai une vie plutôt compliquée et je ne sais plus quoi faire, je ne vois plus d'issue. Aidez moi !! Je vous raconte ma vie en gros, ça risque d'être l'on. Je suis d'origine Marocaine, ma mère est très...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages